AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elections municipales mars 1459

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Elections municipales mars 1459   Mer 2 Mar - 8:41

Alienor_vastel a écrit:
Non, elle n’était pas candidate. Et pourtant, ce n’était pas l’envie qui lui en avait manqué, après avoir pu noter, au bout d’un mois de présence en ville, à quel point la communication et la présence du maire, étaient inexistantes.
Oh certes, il y avait quelques petites présomptions qui montraient que la mairie avait toujours un occupant, mais tellement fugaces… Un indice, il y en avait eu un, plus marquant celui-là, la candidature de l’actuelle mairesse pour un second mandat.
Hm… La blondinette s’était rendue à la mairie, consulter le programme, rien de bien consistant, juste quelques lignes sans intérêt. Bon d’accord, la candidate avait fait l’effort de ces quelques lignes, mais franchement ! Rien de concret, rien de tangible. Et nulle annonce en halle, comme si la mairesse se présentait à un second mandat à la sauvette, espérant ne pas avoir d’opposant contre lequel débattre.
Et cet état de fait, cela choquait la blondinette. Elle s’installa donc sous les fenêtres de la mairie, et tant pis pour la retenue et son éducation, décida de se mettre en mode poissonnière (c’est-à-dire "je m’exprime suffisamment fort pour que l’on m’entende !"), espérant avoir réponses à ses questions .


Bien bien bien !
Maîtresse Tartine, j’ai pu noter que vous vous présentiez pour un second mandat à la mairie de Compiègne. Fort bien, c’est une excellente chose qu’il y ait un candidat. Cependant, à ce jour, je n’ai toujours pas pu prendre connaissance d’un programme construit.

D’ailleurs, hormis un pigeon d’une concision affligeante rappelant de payer ses impôts, nous, compiégnois, n’avons eu aucune information, de quelle sorte qu’elle soit,de votre part, et de votre gestion de la mairie.
Oh, je ne demande pas l’état exact des finances ou des stocks, mais un petit bilan aurait été le bienvenu. Vous me direz, certes, que ce mandat n’est pas terminé, mais quid du mi-mandat ? Vous nous dites vouloir continuer ce que vous avez entrepris, comment voulez-vous que nous jugions ce qui a été fait, puisque nous l’ignorons ?!!

C’est pourquoi, j’aurai souhaité que vous développiez certains points.

Votre dernier message affiché en mairie indique de fortes disparités sur certains produits, entre le prix affiché de vente par la mairie et le prix réel pratiqué, je le sais, je reviens du marché !
Ainsi en est-il des légumes, que vous annoncez vendre à 9,54 écus, mais que j’ai trouvé sur l’étal de la mairie à 9,18 écus. Si cela favorise les consommateurs, comment les maraîchers compiégnois peuvent-ils suivre après cela, s’ils se réfèrent à ce que vous affichez et non ce que vous pratiquez ?
A l’inverse, le lait est vendu par la mairie à 9,99 écus, alors qu’il est affiché à 9,54, j’avoue là ne pas comprendre…


Petite pause, le temps de reprendre son souffle.

Et puisque l’on parle du marché… L’on peut à nouveau y acheter du poisson depuis peu, mais il y a eu pénurie à un moment. Idem pour les fruits, introuvables actuellement. Vous me direz, c e n’est pas la saison et nous pouvons nous contenter de légumes, certes, mais un peu de variété ne nuit pas et puis c’est meilleur pour la digestion !! (héhé, on n’est pas fille de médicastre pour rien !)

Le commerce avec les autres villes est donc si difficile, que nous devions parfois nous contenter de manger toujours la même chose ? La forêt ne produit-elle plus suffisamment pour permettre des échanges ? Nous avons une richesse naturelle, ne savons-nous pas l’exploiter ?

Sans compter l’inflation continuelle sur les prix pratiqués par les tisserands, comment voulez-vous que l’on se vête correctement, et pourtant c’est important en cette saison, d’être bien couvert !
Pensez donc, une paire de bas pour 70 écus, des chausses à 40 écus, un chapeau à 75, ou encore une chemise à 122 ! Mais il n’y a donc personne pour surveiller cela et inciter les tisserands à se montrer raisonnables ? Cette remarque vaut d’ailleurs pour tous les corps de métier…

Tiens d’ailleurs à ce propos, comment envisagez-vous votre conseil municipal ? Si je ne m’abuse, à part vous-même, votre adjoint, votre tribun et l’équipe d’animation, il n’y a personne d’autre, et pourtant nous sommes au moins deux, si mes souvenirs sont exacts, à avoir proposé nos services. Un conseiller au commerce, des adjoints aux filières… tout cela a existé un jour, il me semble, pensez-vous remettre cela au goût du jour ?


Une pause à nouveau, histoire de classer les idées qu’il lui restait à émettre.

Hm… sinon, côté social, y a-t-il des mesures envisagées afin de favoriser l’accueil des nouveaux compiégnois, les diriger vers la halle ? Un petit endroit où ils peuvent se présenter, sentir qu’ils sont les bienvenus… Leur expliquer aussi la vie dans notre Royaume ? C’est important, ça, les nouveaux d’aujourd’hui sont ceux qui feront Compiègne demain, ne pensez-vous pas ?

Encore une pause, réfléchit. Economie, commerce, social… il lui semble avoir fait le tour de ce à quoi elle pensait dans l’immédiat. Grand sourire, c’est qu’à force de parler elle en arrive à ne plus avoir de salive dans la bouche !

Voila, je crois que c’en est tout de mes interrogations pour le moment !


Marjo270496 a écrit:
Marjo qui passait par la, se retrouva a écouter le discours de la mzelle et quand elle se mit a parlé de l’accueil des nouveaux elle décida de s'exprimer aussi.

- Bonjour ! humm je voulais juste vous dire qu'il y a un endroit pour accueillir les nouveaux j'ai un bureau sur la halle et j'attend en vain des gens qui ne s'y rendent malheureusement pas... Alors bon c'est compliqué mais je fait du mieux que je peut. Sinon pour l'histoire du marché j'ai aussi constater une hausse des prix importante et j'en ai fait part au maire. Elle m'a dit qu'elle s'en chargerai mais bon aussi il faut la comprendre elle est fatigué en se moment avec sa grossesse.

Elle sourit a la mzelle.

Kevin60330 a écrit:
Alors qu'il se baladait sur la place du village, Kevin voyait la jeune Alienor parler du programme de Tartine. La voir le faisait sourire même presque rire tellement que sa jeune amie s'exprimait comme une grande dame avec des connaissances. Mais tout ce qu'elle pouvait dire, Kevin ne pouvait que le confirmer et avait offert sa chance a la jeune Alienor en l'envoyant directement voir Cerberos pour le poste de courrier de Compiègne.

La réponse du maire se faisait attendre...

Alienor_vastel a écrit:
Une intervention à son long discours ne s'était pas faite attendre, pas celle qu'elle attendait, mais bon, c'était un début. Aliénor inclina la tête légèrement et sourit en retour à la fin de ses paroles.

Ma foi, je suis fort aise qu'un tel bureau pour accueillir les nouveaux existe, j'avoue personnellement n'avoir pas eu à le chercher, j'ignorais donc son existence !
Je me doute que votre tache n'est pas aisée, je m'étonne simplement du fait que peu semblent en trouver le chemin. Certes, l'on ne peut leur mettre le couteau sous la gorge pour les y mener, mais dans ce cas, ne peut-il être possible d'envisager certaines aides ?
Le parrainage, par exemple, fonctionne bien dans certaines bourgades que j'ai été amenée à visiter, s'il part du volontariat, tout dépend en fait de la façon dont il est mis en place et géré.
Certaines incitations également peuvent encourager à venir vous voir, pourquoi pas la promesse d'un pain à bas prix, ou d'autre chose d'ailleurs, pour toute personne se présentant à vous ? Ou si les finances de la mairie ne le permettent pas, un tirage au sort parmi ceux qui se sont annoncés dans la semaine, que sais-je ?!
Il y a des tas de choses à mettre en oeuvre, ce ne sont pas les idées qui manquent ...


Ca, des idées, Aliénor n'en manquait pas ! Sa mère avait été longtemps tribun de la ville, et avait créé le poste de conseiller aux animations, son père et sa marraine y avaient rempli entre autres la fonction de maire, pour de nombreux mandats pour cette dernière, autant dire que la blondinette avait baigné dans la gestion communale dès les langes, et que certaines rencontres familiales ressemblaient parfois davantage à des réunions de conseil municipal...

L'adolescente ne souhaitait pourtant pas indiquer à la jeune tribun la façon de remplir son office, loin de là, mais elle avait toujours débordé d'idées, et ne demandait qu'à en faire partager qui le souhaitait pour le bien-être de la ville.

Elle décida sciemment de ne pas relever la remarque de Marjo qui justifiait le peu d'intervention de la mairesse par la grossesse de cette dernière. C'était au contraire un argument en défaveur de maîtresse Tartine : si elle n'arrivait déjà pas à gérer dès maintenant le problème, entre autres, des prix et des pénuries, comment ferait-elle alors que son terme approchait et qu'en serait-il si elle devait accoucher durant son mandat ?

Son regard avisa Kevin, un peu plus loin et elle lui adressa un grand sourire amical.

Diodoris a écrit:
Diodoris se rendant au bureau du cadastre de la Mairie pour voir si quel habitant voulait y faire enregistrer sa propriété, entendit la conversation de la jeune Aliénor Vastel avec la Tribun et l’Adjoint au Maire.

Demoiselle Aliénor Vastel, la fonction de Courrier de Champagne vous donne des ailes. La fougue de votre jeunesse l’y encourage. Et celà est vivifiant.

Certes, une information sur les actions de la Mairie est souhaitable. Mais sous quelle forme ? Les missives semblent trop petites pour celà. Quant à la Mairie de Compiègne, elle est très peu visitée. Ici, à la Halle de Compiègne, celà semble le lieu le plus visité. Mais le taux de mortalité des nouveaux nés est élevé et nombreux sont les Compiégnois à ne point s’exprimer en public. Sont-ils harassés par leur travail ou l’ennui, occupés à leurs amours ou se consacrent-ils à l’éducation de leur progéniture ? D’autres encore s’affairent aux Institutions de Champagne ou ailleurs.

Cependant, vous dîtes ne pas avoir eu connaissance du bureau du Tribun. Je n’ai, hélas, pas pu conserver tous les courriers depuis mon arrivée à Compiègne. Mais, normalement tout nouvel arrivant ou voyageur ne reçoit-il pas une missive du Tribun ?

Et là encore, nous sommes confrontés à la forme. Trop d’informations tue l’information. Quels contenus pour cette lettre ? Accueil des nouveaux, guide du débutant, auberge des voyageurs, installation des marchands étrangers, plainte pour brigandage, porte d’armes… ? Peut-être, devrions-nous améliorer cette lettre d’accueil ?

L’idée du parrainage me semble excellente. Le rôle du parrain serait d’aider les débutants à survivre et à trouver des informations sur la ville, le duché, le royaume, le monde, les voyages, les métiers, les études… Les parrains pourraient s’inscrire ici à la Halle. Puis, le Tribun leur désignerait un filleul. Mais aurons-nous assez de parrains ? Par exemple, combien y a-t-il de naissances par semaine à Compiègne ?

Enfin, vous critiquez les prix et les pénuries.
Je suis tisserand, nous sommes 9 tisserands à Compiègne et il y a trois éleveurs des moutons indépendants, je crois. Effectivement, les prix des vêtements sont élevés. Cela reflète la rareté des matières premières pour les confectionner. Personnellement, je m’attache à produire les articles manquants sur notre marché. Mais si la concurrence s’accroissait, les prix ne manqueraient pas de baisser.
Par ailleurs, nous ne sommes plus autorisés, hélas, à élaborer les anciennes coiffes pour dames et les tisserands de notre duché ne peuvent pas produire de tapisserie, non plus.

Notre ville manque aussi de forgerons et de charpentiers. Il n’y a plus de couteau, hache, épée, bâton, charrette… en vente. Par exemple, si je n’arrive pas à me procurer de couteaux d’ici une semaine, je devrais cesser l’élevage de moutons, car je ne pourrais plus les abattre ! Et je ne pourrais plus fabriquer de vêtements.

Mais je ne sais pas dans quelles mesures, la mairie peut dynamiser le marché. Les finances sont-elles suffisantes pour que la mairie édite des mandats concernant les produits manquants ?

Alienor_vastel a écrit:
Il semblait que sa harangue ait finalement attiré quelques villageois… Toujours pas de mairesse en vue, peut-être était elle en train d’accoucher, d’ailleurs ?
Enfin bref, un interlocuteur. Aliénor écouta attentivement sa réponse, et ne put retenir un sourire, dans chacun des points qu’il évoquait, il allait dans son sens sans s’en rendre compte, pointant les défaillances qu’elle-même avait notées.

Elle répondit donc, élément par élément.


Demoiselle Aliénor Vastel, la fonction de Courrier de Champagne vous donne des ailes. La fougue de votre jeunesse l’y encourage. Et celà est vivifiant.

Maître Diodoris, je suis ravie de vous revoir ! Et ravie également que vous trouviez ma fougue, comme vous dites si bien, vivifiante, d’autres au contraire la trouvent fatigante.
Mais là n’est point le sujet, et je note que, finalement, vous et moi abondons sur les mêmes choses !


Certes, une information sur les actions de la Mairie est souhaitable. Mais sous quelle forme ? Les missives semblent trop petites pour celà.

Sur ce point, je vous arrête tout de suite ! La mairesse a la possibilité d’envoyer de façon régulière, tous les 7 jours si ma mémoire ne me trahit pas, un pigeon à chaque personne présente à Compiègne. Ces pigeons sont normalement fort bien nourris, et peuvent transporter quantité d’informations, diverses et variées. Après, je le concède, point ne faut que ce soit trop long, et pour la santé des pauvres bêtes, et pour ne point lasser le lecteur, mais quelques petits rappels peuvent également y être introduits, ou encore des adresses importantes, comme justement la mairie de Compiègne, ou la possibilité de se rendre sur la halle.
Enfin, ce n’est pas à moi de faire le courrier du maire, mais sachez que cela est tout à fait possible !


Quant à la Mairie de Compiègne, elle est très peu visitée. Ici, à la Halle de Compiègne, celà semble le lieu le plus visité. Mais le taux de mortalité des nouveaux nés est élevé et nombreux sont les Compiégnois à ne point s’exprimer en public. Sont-ils harassés par leur travail ou l’ennui, occupés à leurs amours ou se consacrent-ils à l’éducation de leur progéniture ? D’autres encore s’affairent aux Institutions de Champagne ou ailleurs.

Cela rejoint ce que je disais, peut-être les compiègnois ne savent-ils pas tout simplement comment se rendre ici, ou n’osent pas prendre la parole, un peu d’accompagnement également peut être le bienvenu.

Cependant, vous dîtes ne pas avoir eu connaissance du bureau du Tribun. Je n’ai, hélas, pas pu conserver tous les courriers depuis mon arrivée à Compiègne. Mais, normalement tout nouvel arrivant ou voyageur ne reçoit-il pas une missive du Tribun ?

Tout nouvel arrivant, oui, mais pas les voyageurs, ou alors pas quand je suis revenue à Compiègne. Pour ma part, je n’ai reçu de courrier, ni du tribun, ni de la douane, ni de personne d’ailleurs ! Petite pause en se souvenant de sa mère, qui avait instauré une lettre envoyée chaque matin aux voyageurs de passage. L’initiative avait plu, lui avait-elle raconté mais n’avait visiblement pas perduré… Cela s’est fait, cela peut se faire à nouveau…

Et là encore, nous sommes confrontés à la forme. Trop d’informations tue l’information. Quels contenus pour cette lettre ? Accueil des nouveaux, guide du débutant, auberge des voyageurs, installation des marchands étrangers, plainte pour brigandage, porte d’armes… ? Peut-être, devrions-nous améliorer cette lettre d’accueil ?

Je ne peux que vous rejoindre, et une discussion est peut-être à initier avec le maire et le tribun pour ce faire …

L’idée du parrainage me semble excellente. Le rôle du parrain serait d’aider les débutants à survivre et à trouver des informations sur la ville, le duché, le royaume, le monde, les voyages, les métiers, les études… Les parrains pourraient s’inscrire ici à la Halle. Puis, le Tribun leur désignerait un filleul. Mais aurons-nous assez de parrains ? Par exemple, combien y a-t-il de naissances par semaine à Compiègne ?

Voila une excellente question, dont j’ignore totalement la réponse ! Quelques initiatives de parrainage avaient été tentées, il me semble. Un recensement des parrains volontaires, le nombre de nouveaux arrivants à Compiègne, ce sont des données qu’il faudra avoir pour envisager un mode de parrainage. En effet, on peut effectivement désigner un parrain pour plusieurs filleuls, sachant que statistiquement peu répondront, malheureusement, mais peut-être davantage que s’il n’y avait rien eu. cela peut être également une proposition qui se fait directement dans la lettre d’accueil du tribun, et dans ce cas, c’est le nouvel arrivant qui fait la démarche d’un parrain. Les deux solutions sont possibles, et présentent des avantages et des inconvénients.

Enfin, vous critiquez les prix et les pénuries.
Je suis tisserand, nous sommes 9 tisserands à Compiègne et il y a trois éleveurs des moutons indépendants, je crois. Effectivement, les prix des vêtements sont élevés. Cela reflète la rareté des matières premières pour les confectionner. Personnellement, je m’attache à produire les articles manquants sur notre marché. Mais si la concurrence s’accroissait, les prix ne manqueraient pas de baisser.
Par ailleurs, nous ne sommes plus autorisés, hélas, à élaborer les anciennes coiffes pour dames et les tisserands de notre duché ne peuvent pas produire de tapisserie, non plus.

Notre ville manque aussi de forgerons et de charpentiers. Il n’y a plus de couteau, hache, épée, bâton, charrette… en vente. Par exemple, si je n’arrive pas à me procurer de couteaux d’ici une semaine, je devrais cesser l’élevage de moutons, car je ne pourrais plus les abattre ! Et je ne pourrais plus fabriquer de vêtements.

Mais je ne sais pas dans quelles mesures, la mairie peut dynamiser le marché. Les finances sont-elles suffisantes pour que la mairie édite des mandats concernant les produits manquants ?


Hm… je ne critique pas les prix, je les constate simplement. J’avoue bien humblement ne pas avoir de références quant aux prix des villes champenoises, ce que je critique en revanche c’est que cette situation semble issue d’un manque de commerce avec nos voisins. Quant il manque de quelque chose, on regarde ailleurs s’il y en a. Et le Duché également peut apporter son aide, par ses conseils, ou encore via la foire ducale. Compiègne a une ressource avec sa forêt, qu’elle profite du bois qu’elle peut vendre pour commercer…

D’autre part, notre ville manque de certains métiers ? C’est alors au maire ou au tribun d'orienter vers ces métiers. Le maire dans son courrier hebdomadaire, le tribun si cela lui est demandé. Ou alors, recruter un adjoint chargé de l’orientation, qui pourrait indiquer de façon spontanée aux villageois susceptibles de devenir artisans les métiers vers lesquels se tourner pour pouvoir en vivre décemment. Cela vaut aussi pour les champs d’ailleurs !

Notez bien au final, il ne s’agit pas d’un programme électoral, je ne suis pas candidate à la mairie, je ne cherche qu’à améliorer la vie à Compiègne.


Adressant un signe de la tête amical à Marjo et Kevin, puis à Diodoris Et il semble que je ne sois pas la seule à le souhaiter, voila pourquoi une telle réflexion sur des sujets qui nous concernent tous à différents niveaux. Peut-être est-ce simplement de la concertation, une réflexion collégiale, ainsi que de l’aide, qui manque à notre mairesse, et ce n’est pas faute de le lui avoir proposé !

S’arrête un moment, regard vers la fontaine, c’est qu’elle boirait bien une gorgée d’eau, la blondinette, ça donne soif de parler autant.
Puis le regard pervenche revient vers Diodoris, avec un sourire.


Bien sûr, tenir une mairie, c’est du travail, et c’est pourquoi l’on a intérêt à s’entourer de personnes motivées et disponibles. Ces personnes existent, ainsi qu’un lieu de réflexion qui, pour délabré qu’il soit actuellement, pourrait être remis en état afin que discussions et réflexions s’y tiennent dans le seul bien de notre ville. Sans compter les éléments que nous pourrions peut-être trouver dans ses archives.

Et vous voyez, à soulever des problèmes, on a déjà quelques ébauches de solutions qu’il suffirait de creuser ! Encore faut-il le vouloir, et là, ce n’est plus de notre niveau…

Diodoris a écrit:
Certes, une fois tous les 7 jours, le maire peut envoyer un courrier à tous ceux qui sont présents en ville. Mais cela coûte un point d'état dans le domaine de la communication. Et 10 points d’état nécessitent l’embauche d’un fonctionnaire pour 20 écus dans le domaine (commerce, communication, finance ou [exclusif] justice). La mairie peut-elle se le permettre ?

Kevin60330 a écrit:
Kevin écoutait le débat et se retenait d'intervenir laissant sa jeune amie parler et dialoguer avec Diodoris. Il se décidait enfin à donner son point de vue.

Si vous permettez j'aimerais donné mon point de vue sur plusieurs choses, tout d'abord la communication. Le maire à la possibilité d'utiliser justement ce fameux courrier qu'il a de disponible 1 fois tous les 7 jours, c'est une chance par laquelle il ne faut pas hésiter a utiliser, un petit bilan non pas forcément par semaine mais toutes les 2 semaines voir tous les 10 jours permettrait un suivi de ce qui se passe dans leur ville pour les habitants. Justement comme tout le monde ne viens pas forcément en ce lieux préférant rester cloitrer chez soi, un courrier leur permettrait de venir se tenir au courant de ce qu'il se passe.
C'est en travaillant sa communication que l'on peut obtenir beaucoup en demandant peu.

Du côté des finances de la mairie malheureusement Tartine paye un peu les conséquences des absences répété de Garou en tant que maire sans trop dévoilé les chiffres qu'en tant qu'adjoint au maire j'ai en ma possession qu'entre décembre Dame Chpiot laissa la mairie et quand elle a reprit la mairie par révolte, il y avait une baisse d'environ 3000 écus dans les caisses les rendant ainsi quasi vide.

La grossesse de Tartine arrangeant rien, il lui est difficile par moment de se donner au maximum de ses moyens et de plus n'ayant que très peu été formé ou du moins formé en urgence et comme cela est son premier mandat il faut aussi un temps d'adaptation et de maitrise qu'elle n'a pas eu au début et qu'elle va peu être avoir.

Alienor, tu es courrier de la ville et je t'invite a te rapprocher de Tartine ou de moi si tu le souhaite pour ainsi qu'on travaille ensemble sur la communication de la mairie et dressé un bilan, qui je pense ne sort pas de ta charge de courrier de Compiègne puisque tu fais la liaison entre le duché et la ville et que ce bilan pourrait éventuellement être transmis au duché et également affiché ici a la vue de tous.

Pour ce qui est de l'accueil j'ai ouvert il y a 2 jours , un endroit où j'accueille moi même les voyageurs.

Enfin le gros point noir est effectivement que vous Alienor et messire Wilus aviez demandé à Tartine si elle avait besoin d'aide en essuyant un refus mais sans me mettre en avant je vous ai aidez pour que vous puissiez devenir courrier de Compiègne et l'aide refusé par Tartine je le regrette.

Pour revenir sur un des vos dires Diodoris,

Citation :
Je suis tisserand, nous sommes 9 tisserands à Compiègne et il y a trois éleveurs des moutons indépendants, je crois. Effectivement, les prix des vêtements sont élevés. Cela reflète la rareté des matières premières pour les confectionner. Personnellement, je m’attache à produire les articles manquants sur notre marché. Mais si la concurrence s’accroissait, les prix ne manqueraient pas de baisser.

Et désolé Marjo, malgré que je t'apprécie, le manque de matières premières d'accord dans ce cas là il serait du rôle du maire et du tribun dans ce cas là de diriger les gens voulais acquérir un champ ou un élevage de les diriger vers l'élevage de mouton cela permettrait d'avoir un peu plus de laine.
[/i]

Alienor_vastel a écrit:
Ah, elle commençait à aimer ça, la blondinette, le verbe facile et les objections ! Et le fait, que malgré tout, ils semblaient s’accorder sur l’essentiel, à savoir qu'il fallait faire quelque chose pour améliorer le bon fonctionnement de la ville.

Elle attendit que Diodoris, puis Kevin aient terminé de parler, pour reprendre la parole, s’adressant en premier lieu au responsable du cadastre.


Certes, une fois tous les 7 jours, le maire peut envoyer un courrier à tous ceux qui sont présents en ville. Mais cela coûte un point d'état dans le domaine de la communication. Et 10 points d’état nécessitent l’embauche d’un fonctionnaire pour 20 écus dans le domaine (commerce, communication, finance ou justice). La mairie peut-elle se le permettre ?

J’ignore l’état des finances de la ville, j’espère qu’elle n’est pas à 20 écus près. D’autant que, ainsi que vous l’avez indiqué, ces 20 écus permettent d’envoyer 10 fois une missive d’information. Avec une tous les 7 jours, on tient 2 mois et demi, avec une tous les 10 jours, un peu plus de 3 mois… Je vous laisse faire le compte, et vous demander si ce n’est pas un petit investissement nécessaire afin d’améliorer la communication et l’information dans le village.

Se tourne ensuite vers Kevin pour répondre à la partie la concernant.

Alienor, tu es courrier de la ville et je t'invite a te rapprocher de Tartine ou de moi si tu le souhaite pour ainsi qu'on travaille ensemble sur la communication de la mairie et dressé un bilan, qui je pense ne sort pas de ta charge de courrier de Compiègne puisque tu fais la liaison entre le duché et la ville et que ce bilan pourrait éventuellement être transmis au duché et également affiché ici a la vue de tous.

Je ne demande que cela, Kevin ! Il suffit juste de trouver un endroit pour discuter tranquillement et un peu plus discrètement des informations à communiquer, certaines étant plus sensibles que d’autres. C’est bien pour cette raison que j’ai évoqué précédemment les anciens locaux de la mairie…

Pour ce qui est de l'accueil j'ai ouvert il y a 2 jours , un endroit où j'accueille moi même les voyageurs.

Et c’est une initiative tout à ton honneur. Il ne reste maintenant qu’à indiquer l’adresse de ce local, soit par une lettre d’accueil envoyée quotidiennement à chaque voyageur, soit au moins sur l’affichage visible en mairie, qu’en penses-tu ?

Bon, finalement, faisait soif. Aliénor s’approcha de la fontaine d’un pas vif, y plongea la main et en ramena un peu d’eau fraiche qu’elle porta à ses lèvres, avant de revenir vers ses quelques interlocuteurs.

Kevin60330 a écrit:
La réponse d'Alienor ne tardait pas a ce faire entendre et kevin acquiesça les dires de la jeune fille.

Pour ce qui est des bureaux de la mairie pas de souci pour ma part dès que j'en ai l'occasion je m'y rend et sera un plaisir de vous recevoir. Par ailleurs vous connaissez le chemin de mesange sinon et elle vous y est ouverte quand vous le désirez.

Kevin remarque alors qu'il est retourné au vouvoiement envers Alienor sans le vouloir.

Oh pardon tu y connais le chemin je voulais dire et elle t'y est ouverte.

Alienor_vastel a écrit:
Et une fois n'est pas coutume, elle va être laconique, la jeune blonde. Oh certes, on n'avait pas fait le tour de la question, et la principale intéressée n'avait pas daigné se présenter. Mais au moins, certains problèmes avaient été pointés, des débuts de solution envisagés.

Elle hocha la tête à destination de Kevin avec un sourire.


Oui bien sûr, nos mésanges se croisent régulièrement ! Quoi qu'il en soit, ne faisant pas partie du conseil municipal, je ne peux apporter que mes idées et ma bonne volonté, mais si déjà nous pouvons nous retrouver en un lieu plus... confortable... pour mettre en commun et réfléchir concrètement aux actions qu'il serait possible de proposer à la mairesse... Je t'y retrouverai avec plaisir.

Puis en direction de Marjo et Diodoris Et vous également ! Peut-être d'ailleurs aurons-nous plus de chance d'y croiser la mairesse...


Dernière édition par Aliénor le Ven 16 Sep - 15:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
 
Elections municipales mars 1459
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [sondage] Elections de mars 2011
» (terminé) Elections de mars 2010
» [Tignes] Municipales 2008 et 2013
» vallée du Mars
» Reportage sur l'élevage, samedi 22 mars sur TF1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP d'ici et d'ailleurs :: RP Archives 1459- :: Année 1459-
Sauter vers: