AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Rp] Quand la Dame se pique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:45

Coline... a écrit:
En un quart de seconde tout changea en un quart de seconde tout bascula aucun moyen de faire marche arrière aucun moyen d’arrêter et de partir...

Coline regarda le putois ce lever et s’abattre sur le pauvre Polibe tout était de ca faute Mademoiselle catastrophe avais frappé puis Marion retins son attention. Les chaises oui c’était une très bonne idée 1….2…3 Marion abattu sa chaise sur l’homme. Coline souleva ca chaise celle-ci n’était pas très lourde elle la monta au déçus de ca tête et assomma l’homme elle avait mis toute sa force et espérais que cela suffirais.La chaise ce cassa...

- Tu l’auras mérité Sottard ! Maintenant allons-nous en …

Elle se tourna vers ses amies et vers Marion qui avais bien évidement sauvé la situation…
Sauf que quelques secondes après quelqu’un lui pris le poigné elle ne compris pas elle sentait une présence assez grande assez imposante qui lui serra la main elle resta sans bouger son cœur battais si fort elle s’en voulait tellement d’avoir emmené tout le monde dans ce pétrin…Manifestement à cause de cette malheureuse carte en plus la Dame c’était piquer…Et les autres malfamés de ce lieu si abominable voulaient s'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:45

--goupil a écrit:
Il était tapi dans l'ombre depuis le début, ses sens aiguisés en éveil: lorsque la petite troupe était entrée dans ce claque pourri, il avait immédiatement senti que la soirée terminerait mal, très mal...et c'était loin de lui déplaire, à lui, l'infâme truand qui n'aimait qu'une seule et unique chose...cogner, taper, crever le ventre de son prochain. La haine de l'être humain était sa raison de vivre.
Quand le gros lard immonde de fatuité se jeta sur l'homme blond, Goupil se dit qu'enfin les choses sérieuses commençaient. Son regard était luisant de rouerie, ses mains s'agitaient, prêtes à serrer cous et glottes pour envoyer dans l'autre monde tous les pourris de la terre.
Il se leva, d'abord lentement, puis d'un bond, atterrit au coeur de la bagarre...il distribuait des claques, des coups de poings, des coups de pied tout autour de lui...une rage intense l'envahissait, le rouge voilait son regard, l'odeur du sang attisait sa violence.
Il castagna tant et plus, le temps que le gros vicelard reprenne ses esprits pour se joindre à la fête.
arrrrggggghhhhh, que c'était bon, que c'était jouissif de serrer une couille par-ci, un téton par-là...il aurait tant aimé y mettre les dents pour les dépecer.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:46

--Joueur_B a écrit:
[au même moment...la tête sur la table]

La vache, la putain de bougresse l'avait assommé avec une chaise! Foutre dieu, heureusement qu'il avait la tête dure.

Il resta un moment sonné, ne sachant plus trop où il était...ça tournoyait autour de lui, ça sentait la femelle effrayée...wouahhhh la femelle effrayée dégageant une subtile sueur aigrelette digne du plus grand des nectars.
Sa trique devenait de plus en plus encombrante...il allait se débarasser du blondasse aux frisettes de fille, puis se payer les gueuses qui l'accompagnaient. Elles devaient être en chaleur pour venir s'encanailler dans cette taverne sordide...elles voulaient des frissons, elles voulaient de l'aventure...les poulettes seraient servies et bien servies! Son vit n'en pouvait plus, ses sens étaient envahis par l'odeur intime de ces chiennes.


Ouuaaais, il devait mettre hors course le bellâtre blond avant de se régaler avec ces courtisanes en émoi.

Il reprit ses esprits tandis qu'une aide inattendue, en la personne d'un drôle au regard fou d'un mangeur d'ergot de seigle, faisait diversion. Il en profita pour sortir sa dague et se ruer, hurlant de haine et de désir, sur le frisé afin de le pourfendre et de le saigner comme un porc. Il manqua une première fois sa cible, puis se reprenant, il parvint à planter sa lame dans l'épaule du frisotté.

Tiens, crevure de tricheur, pour m'avoir pris pour une andouille. Toi aussi, tu n'es qu'un cafard nauséabond que j'écraserai avec un plaisir sans nom!

Il leva à nouveau sa dague pour atteindre cette fois le coeur de son adversaire...il écumait de rage et de haine.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:46

Marmar21 a écrit:
Marion poussa un cri de surprise plus fort quelle ne pensait. Oups grosse bourde, tous les regards étaient tournés vers elle. Un énorme remue ménage dans le fou causé par un homme qui se battait comme un diable. Elle regarda la scène horrifié, du sang des injures. Puis soudain, le jeunot qui était à sa table courut vers la sortie ainsi que beaucoup de monde provoquant un bouchon, et finalement certains résigné, se jetait dans la bataille.

Il avait fallu cette inattention pour que l'homme assommé se lance à nouveau sur Polibe. Cette fois il avait une dague et horreur, la première attaque le rata de peu, mais la deuxième, la dague plongea dans son épaule. Instinct de survie ou folie humaine. Elle sortit de sa poche ses aiguilles à cheveux, deux longues aiguilles dont elle se servait généralement pour maintenir ses cheveux relevés. Elle fondit sur le puant, et n'hésita pas une seconde à lui planter une de ses aiguilles dans le bras. Elle transperça le biceps de celui-ci, et elle vit la pointe de son arme improvisé sortir de l'autre coté de son bras. Elle resta bouche bée un instant mais les cris de l'homme la ramenèrent vite à la réalité. La blonde retira son aiguille du bras de l'immonde nid à défection. Et elle le vit se recroqueviller tenant son bras hurlant. Et avec la vitesse d'un félin, et se saisit de la dague qu'il avait lâché.

Elle se sentait monstre d'avoir fait ceci, mais Polibe était mal au point la dague ayant provoqué une profonde entaille. Elle se retourna l'homme fou approchait. Elle ne savait pas si elle devait fuir derrière le comptoir avec Elienor embarquant Coline et son amie. Mais elle ne pouvait pas laisser Polibe seul, même avec le connétable. D'ailleurs celui-ci n'avait rien d'autre que ses poings pour se défendre, ou alors il serait temps pour lui de sortir son arme. Elle donna l'arme prise sur sa victime, à bry. Et elle se retourna vers Coline, elles pourraient toujours se couvrir l'une l'autre, ou protéger Polibe. Elle n'avait point l'air fine avec ses deux aiguilles grandes comme des dagues fine comme des tiges, elle remercia silencieusement Aristote pour leur solidité.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:46

Okagi a écrit:
Okagi était rester calme tout au long de la partie...
Il suivait la partie et se demander qui aller gagner...
Tout le monde triché autour de lui.. mais lui.. il n'aimait pas tricher et ne s'occuper pas de cela..
Il se demandait si il devait s'emporter oui ou non....

Il réfléchit longuement... Et la remarque du gros puant finit de lui faire comprendre ce qu'il devait faire...
Il se leva, emmener Coline à l'abris et revient et prit sa dague à sa ceinture. Jamais personne n'insulterai sa soeur comme il venait de faire..
En revenant.. il vit que l'homme qui avait insulté coline s'était attaqué a Polibe et lui avait entaillé le bras, sans réflechir.. Il se jeta sur lui.. et l'empêcha de poignarder le jeune seigneur.

à peine fût t'il sur l'homme qu' okagi se retrouva à terre et le gros commençait a foncer sur lui.. Il esquiva son coup de poing et okagi lui mit un violent cop de dague dans le pied droit qui le fais tituber sur les genoux.. Du sang commencait à couler de sa bouche.. Il se releva et donna un violent coup de genoux dans la tête de l'homme qui se retrouva par terre..


Okagi hors de lui lui cria:


"Personne ne parle comme ça à ma soeur!!!!"

Visiblement.. il ne bouger plus au sol mais il était encore en vie..
Il lui cracha au visage et alla voir Polibe pour l'aider à se remettre debout et lui murmura


Que fait t'on de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:47

--goupil a écrit:
Agile comme l'animal dont il portait le nom, l'homme sautait, voltigeait au sein de la bagarre. Pif, paf, un crochet du gauche. Boum, crac, un coup de genoux dans le bas ventre. Ziiip, ffffccht, une claque cinglante sur une trogne. Le bonheur total...une vraie débauche de coups, un enfer sublime dont il se délectait.
Au moment où il sentait poindre son cri de joie, il vit une des donzelles blondes (pffff...que des blondasses dans le coin...lui...il préférait les rousses... sauvageonnes renardes. A la rigueur des brunes mais la blancheur laiteuse des rousses le faisait grimper au rideau) planter des épingles à cheveux dans le gras du gros lard puant. Très vite, un damoiseau, à peine pubère, se rua sur le gros pour le renverser et lui coller un coup de dague.
Le Goupil commença à se méfier et s'éloigna discrètement de l'arène pour gagner la porte de la taverne: ça commençait à sentir le roussi. Il jeta un oeil à l'extérieur et ce qu'il vit lui glaça le sang
:

Tudieu, la maréchaussée se pointait...manquait plus celle-là!

Il revint très vite sur le lieu du combat, manquant de s'affaler sur le corps inerte du gros dégueulasse, et cria:

Alerte, alerte!!! La maréchaussée arrive! Dispersez-vous, dispersez-vous!

Filant comme l'éclair, le Goupil prit ses jambes à son cou et s'enfuit par la porte de derrière.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:47

--Gargantua. a écrit:
L’homme était immense et énorme tel un monstre.Il aimait ca les jeunes filles et ce n’est pas souvent qu’ici ils y en avaient ou des moches soit. Le grand et Gros ne pouvait s’empêcher de regarde la scène ils aimaient les filles autant que les écus ! Et les voir ce battre était encore mieux Hummmm qu’elle régale ! Il attrapa par le poignet la première il voulait juste jouer avec elle aux cartes à sa manière certes puis il la traina pour aller en chercher une autres visiblement derrière le comptoir ce cacher une tripoté de poupée.Il attrapa une autres blonde (Aliénor) aussi blonde que la
première.

-Allez venez les jolies on va à la cave ! Vous allez m’adorer…

Il eut un regard froid et sûr de lui tel un monstre répugnant qui méritaient de rester cacher dans ce trou à rat. Pour une fois il allait pouvoir profiter de ses filles…
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:47

Aalanna a écrit:
Tout allait si vite...
Les coups pleuvaient de partout, après s'être prit une grosse mandale qui lui fit perdre l'équilibre et qui s'en doute lui laisserait une jolie marque bleuâtre sur la joue elle décampa à toute vitesse se caché derrière le comptoir.
Quel héroïsme...
Elle entendait des cris paniqués, des cris de rage....
Des bruits de verres brisés, de bois fracassés.

Sortant de sa torpeur, elle vit qu'elle n'était plus seule derrière le bar, Aliénor était là aussi.
Un vent de panique s'éleva de la voix d'un bandit.


Alerte, alerte!!! La maréchaussée arrive! Dispersez-vous, dispersez-vous!

Malgré cette annonce elle ne se sentait pas soulagée et elle avait bien raison.
Un gueux surgit de nulle part derrière le comptoir et attrapa Aliénor.


Allez venez les jolies on va à la cave ! Vous allez m’adorer…


Elle ne pouvait laissé cet énergumène emmené son amie a la cave, si bien que dans un élan d'angoisse quand celui ci essaya d'attrapée Alienor par la taille, elle lui attrapa la main et le mordis de toute ses force.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:47

Polibe a écrit:
Tout était partis si vite. Trop vite surement. Il n’avait rien vu venir sauf une dague bien trop près de son épaule qui finit par s’y engouffrer lentement pour ressortir rapidement. Il lâcha un cris de douleur puis se retrouva au sol, la chaise en lambeau. Deuxième bruit de fracas et up, une deuxième chaise qui éclate. Le jeune Seigneur se releva aussitôt en voyant la chose dégénérer. Il chercha du regard les gens qui l’avaient accompagné. Okagi semblait opérationnel, il venait de lâcher un bon coup de poing, Marion avait fracassé une chaise sur un goujat, Coline semblait apte tout comme … où est Aliénor ???

Il se releva et se tourna vers les filles. Il était en quelque sorte une chaperon ou un grand frère et voila qu’ils se retrouvaient tous au milieu d’une bagarre dans une salle de jeu pourrie.

Il l’aperçut avec un sale type qui essayait de l’embarquer dans la cave. Non de dieu, il dégaina son épée sans attendre et poussa les malfrats qui se battaient comme des chiens affamés de chair fraiche. Polibe repoussa rapidement la jeune brune qui était en train de mordre l’homme, attrapa Alienor par le bras et la tira violement vers lui. Puis d’un geste rapide et non réfléchit, il planta droit dans le cœur le maraud qui était en train de l’embarquer
.

Bordel de dieu. Coline, Alienor, Marion et vous jeune fille (Aalanna), quittez cette salle desuite avant que la maréchaussée arrive. C’est un ordre, allez oust !!

Il lâcha le bras d’Alienor et la poussa vers la porte. Il n’était pas question qu’elle reste ici. Si cela finissait au poste de la prévôté, il saurait quoi dire et risquait beaucoup moins qu’elles en l’occurrence. Il porta sa main à son épaule et rangea son épée. Quelques coups de poings partirent à droite à gauche pour se frayer un chemin. Où était ce connétable ?? Okagi ??

Il chopa le jeune homme par le col et le regarda droit dans les yeux. Terminé la rigolade, il fallait évacuer. Au passage, le Capitaine balança un coup de bottes dans le ventre du joueur B, juste pour le plaisir de l’achever après le royal coup de poing.

Okagii !! Laisse ce mécréant se vider de son sang au sol et tu t’en vas desuite. Prends les filles avec toi, tu en es responsable jusqu’à Chalon.

Il se retourna de nouveau et tenta de discerner le facies du connétable. Avec tous ces suces cailloux en train de se battre, c’était difficile de faire la différence.

BRYYYYYY ???!
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:47

Marmar21 a écrit:
Marion se sentant sur le coup comme une nurse de devant de protéger les nourissons au risque de sa vie, saisit les filles par le bras. Tirant d'un coups sec.

- Nan pas par la vous allez vous faire choper suivez moi !

Elle les regroupa devant elle et les poussa, puis elle mêla Okagi avec elles. La salle de jeux avait une cave. Elle saisie un pied de chaise a porté de main et elle déchira la chemise de l'homme qui s'était saisie de Coline. Elle enroula la chemise autour du bois de chaise et le passa dans la cheminé, le mélange de graisse et d'alcool accéléra la combustion du tissu et elle se retrouvait avec une torche de fortune. Elle ramasse en même temps le reste des autres pieds delà chaise et d'autre vêtement de l'homme mort. Enfin elle poussa le petit groupe dans la cave seulement eclairé par la torche. Elle leur fit traverser au pas de course, et de l'autre côté un escalier menant a une porte, c'est la que le Tavernier recevait ses marchandises. Elle ouvrit la porte sans problème, et fit sortir tout le monde dans la ruelle sombre. A se moment elle leur donna leur propre torche de fortune et les laissa les allumer sur la sienne. Une fois la maréchaussée entrée elle poussa le groupe hors de la ruelle.

- Okagi c'est a toi de jouer. Je ne saurais pas retrouver Le château a cette heure ci, je coure nos arrière tu ouvre la marche.

Elle releva sa robe découvrant une jartiere avec une dague accroché, elle prit la dague et la donna a coline pour que celle-ci puisse se défendre, après tout bon nombre de gens essayaient de sortir de la salle de jeux et une mauvaise rencontre n'étais pas à exclure alors mieux valait être provoyant. Et elle laissa Okagi les guider.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:48

Alienor_vastel a écrit:
Le déchainement de violence avait été soudain, brutal. Comme un raz-de-marée emportant tout sur son passage, dans la fureur et dans le bruit. Ce n’étaient plus que râles, cris, coups, sang…

Aliénor s’était réfugiée derrière le comptoir avec Aalanna, et regardait le déroulé des événements, hébétée. Incapable du moindre mouvement. Incapable de la moindre réaction.
Souvenirs qui lui reviennent, d’une sauvagerie similaire, quand, des années auparavant, l’armée artésienne des bourrins avait attaqué Compiègne. L’enfant d’alors avait été aux premières loges, et avait été ébranlée durant longtemps par les images de cette nuit là.

Alors bien sûr, les circonstances ne sont pas les mêmes, mais les souvenirs refoulés remontent à la surface. Comment imaginer que des hommes puissent être capables d’une telle bestialité, elle avait réprimé cette question si longtemps, et aujourd’hui encore la réponse se faisait vaine.

Elle chercha du regard les membres de la Grande Maison. Polibe avait été blessé, mais semblait tenir le coup. Okagi quant à lui se montrait efficace. Coline et Marion se débrouillaient aussi. Elle saisit la main d’Aalanna à ses côtés et la serra, regrettant que la curiosité de la jeune fille l’ait entrainée à leurs côtés.

Puis un cri, plus fort que les autres.


Alerte, alerte!!! La maréchaussée arrive! Dispersez-vous, dispersez-vous!

Soupir de soulagement de la blonde, en voyant que certains commençaient à détaler. Le cauchemar était enfin terminé.

Du moins c’était ce qu’elle croyait, avant de se sentir saisie par un homme, un géant. Impuissante à nouveau, la force de l’homme était telle qu’elle ne pouvait résister, et elle se sentit entraînée.


Allez venez les jolies on va à la cave ! Vous allez m’adorer…

Tentative désespérée pour attraper sa dague, mais l'homme tenait fermement la blondinette et la chose s’avéra impossible. Elle essaya bien de se débattre, mais contre la force bestiale de l’homme, elle ne pouvait rien, malgré sa rage et sa colère à se sentir aussi impuissante.
Puis l’étreinte autour de son corps se fit moins pressante, lorsqu’Aalanna planta ses dents dans la main du géant, avant qu’Aliénor ne se sente saisie par le bras et brutalement éloignée de son ravisseur.

Elle se retourna juste à temps pour voir Polibe planter son épée dans le cœur de celui qui avait voulu l’emmener. Regard reconnaissant, mais le cœur au bord des lèvres et les jambes tremblantes en songeant à ce qui se serait passé s'il n'était pas intervenu. Grande respiration pour tenter de retrouver un peu de maîtrise d'elle-même, et elle put enfin plonger sa main dans le pli de sa robe et en sortir sa dague.
Main fermement ajustée autour de la fusée, les jointures blanchissant tant elle la serrait fort, elle parcourut la pièce du regard avant de revenir le poser sur Polibe qui donnait ses consignes.


Bordel de dieu. Coline, Alienor, Marion et vous jeune fille, quittez cette salle de suite avant que la maréchaussée arrive. C’est un ordre, allez oust !! […] Okagii !! Laisse ce mécréant se vider de son sang au sol et tu t’en vas desuite. Prends les filles avec toi, tu en es responsable jusqu’à Chalon.

Elle allait se diriger vers la porte, lorsque Marion intervint, prenant la direction des opérations.

Nan pas par la vous allez vous faire choper suivez moi !

Ils traversèrent la cave sans un regard, avant de se retrouver dans la ruelle. Sa main droite tenant toujours sa dague, Aliénor saisit de la gauche la torche que Marion lui tendait. Ne pouvant réprimer une grimace de douleur, son bras, celui par lequel Polibe l’avait violemment saisie pour l’éloigner de l’homme qui l’emmenait, la faisant fortement souffrir ; elle espérait simplement que, dans la violence du geste nécessaire à la dégager de l’étreinte du géant, son épaule n’avait pas été déboitée. En même temps, si tel était le cas, c’était un moindre mal en relation avec ce à quoi elle avait échappé…

Les pervenches se tournèrent alors vers Okagi, le suppliant du regard de les éloigner de tout ça…
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:48

Hersent a écrit:
Les invités surprise

[dans une ruelle sordide des bas-fonds de Reims]

Hersent et sa petite troupe de maréchaux faisaient leur ronde habituelle dans les rues de Reims. C'était mortel d'ennui: pas un chat dans les rues, encore moins en taverne...bref, on marchait sans rien avoir à se mettre sous la dent.
Alors que la troisième ronde s'achevait, la troupe avait choisi de faire un tour, par acquis de conscience, dans un quartier crasseux de la ville. A tous les coups, les gueux et autres truands avaient élu domicile dans un des cloaques du coin. Il fallait montrer, au peuple, que la Maréchaussée veillait au grain et à sa sécurité.
La nuit noire n'était éclairée que par les torches de la troupe armée, guillerette à l'idée d'une pause bien méritée autour d'un brasero au poste de garde.
Ils s'engageaient dans une ruelle sordide, bordée de tavernes plus borgnes les unes que les autres, lorsque des bruits se firent entendre. Ils aperçurent une silhouette sortir puis rentrer aussi vite dans la dernière taverne, tripot notoire et nauséabond. La troupe fit halte, le temps de sortir les épées de leur fourreau et les bâtons, et se dirigea, à grands pas, vers le tripot. Plus ils approchaient, plus les bruits de bagarre s'entendaient...Mince, ça devait être un vrai bordel là-dedans!


On entre tranquillement, Sergent vous annoncez la couleur: Maréchaussée, personne ne bouge! Les autres maréchaux se répartissent dans le bouge tandis que je me charge du taulier histoire qu'il m'explique le pourquoi du comment du grabuge...il aura intérêt à coopérer s'il tient à ce que la Prévôté lui laisse son tripot. Vous bloquez toutes les issues, bien entendu! Pas un de ces rats ne doit sortir avant d'être interrogé. S'il y a des morts...ben on se les coltinera jusqu'au guet qui en fera ce qu'il voudra.
Zêtes prêts? Sergent, derrière moi, deux d'entre vous à la porte, les autres à la suite du sergent....Enfin de l'animation!


Elle regarda les deux jeunots qu'elle avait préféré mettre à l'arrière-garde...si ça dégénérait, au pire ils recevraient une mandale ou un coup de savate des fuyards, s'il y en avait. Les autres étaient aguerris et solides...ils allaient pouvoir entrer dans cet arène de fous.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mar 15 Mar - 16:48

Brylastar a écrit:
Tout s'accéléra brutalement. L'homme comprit le subterfuge et se jeta sur Polibe, qui le pauvre ne put d'abord réagir. Les femmes, terrifiées et ne sachant trop que faire, s'écartèrent d'abord. Puis courageusement, et même si cela eût pu prêter à sourire dans un autre contexte, s'abattirent sur l'homme ivre et avec une chaise l'assommèrent à moitié. Pendant ce temps, Bry regarda instinctivement sur le côté, voir ce que faisaient les autres. En quelques secondes, il avisa les dizaines d'yeux qui mataient les femelles et imaginaient sans doute d'obscènes... scènes!

De son côté, Polibe se remit debout et asséna de violents coups à l'homme, lui faisant comprendre où était sa place. On ne la faisait pas ainsi au Capitaine! Un homme soudainement arriva et se mit à battre tout ce qu'il y avait autour. Prestement, Bry se recula et lança un coup de toutes ses forces dans la mâchoire de l'ivrogne. Bry sentit quelque chose céder en face, mais cela ne serait sans doute pas suffisant. A peine remis de brigandage, et voilà qu'il cherchait à nouveau les coups visiblement... ah mais c'est vraiment n'importe quoi là. Bry soupira mais n'avait plus le temps de regretter. Il se rapprocha des femmes, s'écartant un peu de Polibe qui semblait avoir bien encaissé le coup à l'épaule. Il vit alors un homme s'approcher de ces dernières, avec la ferme intention de profiter de l'animation pour rire un peu.

A ce moment, une des femmes glissa deux aiguilles dans ses mains. Il la regarda dans les yeux, interloqué, abasourdi par l'incongruité de la scène mais également par l'abnégation de la femme. Encore une fois, il faillit rire devant la bonhomie mais la candide naïveté de la femme. Des aiguilles contre des hommes armés sans nul doute de dagues! Bry lui sourit le plus sereinement possible, voulant la rassurer et lui dit d'une voix convaincue et reconnaissante.


Merci à vous... mais je pense que vous devriez quitter l'endroit avant que ça ne dégénère vraiment!

Bry prit les aiguilles et les fourra dans sa veste. Cela pourrait être utile si vraiment on passait à autre chose. L'homme qu'il avait frappé s'éloigna prudemment; c'était bon signe dans tous les cas, il sentait le vent tourner. Mais un autre arriva et voulut là encore profiter des femmes. Il se fit mordre à la main et lâcha prise; voulant décamper, il se fit rejoindre par Bry. Les aiguilles ne seraient pas utiles. Il lui mit trois gros coups dans les côtes pour lui en briser une et casser sa respiration. Aucune trace visible, et KO pour plusieurs semaines. Voilà le tarif habituel, il aurait le temps de ruminer sa frustration sexuelle.

Puis soudain, la maréchaussée fut annoncée. Bry qui était toujours du côté du groupe de femmes se mit entre elles et le reste de la taverne qui s'était regroupée vers le tavernier. Bry entendit son nom être crié par Polibe, et il le regarda puis lui sourit de loin. Petit signe discret, puis il se retourna vers le groupe.


Bon quelqu'un en veut encore là, ou vous en avez eu assez? Vous l'avez entendu la maréchaussée arrive. Vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Se tournant vers le tavernier.

Gaston tu ne veux pas d'ennuis alors ferme ce bordel dans l'instant, ou ça va mal aller chenapan...

Bry laissa alors les femmes partir, restant, menaçant, entre elles et le groupe. Puis, lorsque ce fut fait plus ou moins en ordre, Bry se rapprocha de Polibe. Il lui sourit.

Bon... on fait quoi pour la maréchaussée? Je devais être de garde en plus ce soir dans l'armée... autant dire que je surveillais et ai surpris les autres vous attaquer? Bon dans l'idéal, on fait partir les filles et on se soigne bien!

Bon sinon... ton épaule va? Dis donc, faudra que tu m'invites plus souvent à tes soirées!
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Mer 16 Mar - 12:54

Coline... a écrit:
Coline avait réagi vite elle regarda son frère avec amour et peur lorsqu’il descendit un des gus.
Puis tout bascula la maréchaussée arrivait il fallait faire vite elle s’inquiétait tellement pour Polibe et son épaule elle le prenait un peu pour son gardien...elle avait le cœur serré d’inquiétude. Et elle regarda autour d’elle les filles qui allait bien malgré un gros qui avait tenté quelques choses mais c’était trouver à terre et le puant se vidait de son sang…
Puis Marions pris les choses en mains il fallait partir tout de suite la voix lourde de remords Coline regarda tout le monde :

-Je suis désoler je suis vraiment désoler mais je m’en veux tant…

Il fallait descendre cria Polibe… Coline écouta Marion qui confectionna une torche d’une facilité impressionnante les filles se dépêchèrent de descendre pour sortit par derrière son frère était près d’elle c’était rassurant de le sentir à ses coter…
Marion lui donna une dague elle avait appris comment sans servir et n’hésiterais surement pas à sans servir.
Une fois que tout le monde était dehors Marion demanda à son frère le chemin pour rentrer mais elle entendit du bruit plusieurs personnes semblaient arriver… :

- CHuuuuuuuuuuuuuuuut ! On est pas tout seul..

Son cœur ne fit qu’un tour elle serra la Dague et regardais autour d’elle dans cette pénombre. Il faisait plutôt frais ses yeux regardait de droite à gauche le silence c’était fait…
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Jeu 17 Mar - 16:36

Hersent a écrit:
Elle poussa vivement la porte de la taverne et entra, l'épée au poing: diantre, il y en avait partout, entre les chaises cassées en mille morceaux, les corps avachis sur les tables ou encore vautrés par terre; un vrai champ de bataille. Dans le même temps, le sergent hurlait:

Maréchaussée, personne ne bouge!

et les maréchaux se répartissaient l'espace de la taverne. Derrière le comptoir, le tavernier était livide et regardait un homme dont la silhouette ne lui était pas inconnue.
Un silence de mort s'installa, seul le bruit d'une chopine écrasée se fit entendre. Le regard froid et déterminé, elle détailla les clients qui n'en menaient pas large.
Elle s'assura rapidement que les issues étaient bloquées, ordonna à ses hommes de commencer à relever les identités de tout ce petit monde. L'ambiance était tendue, une odeur de sueurs rances, de corps mal lavés, d'alcool de mauvaise qualité empestait l'atmosphère. Une vapeur malsaine embrumait la salle.
Heureusement qu'elle n'avait pas l'odorat trop délicat lorsqu'elle était en mission car l'air était irrespirable...une véritable infection. Elle sortit discrètement un petit pot d'une de ses poches, l'ouvrit pour prendre deux noisettes d'onguent qu'elle appliqua au niveau des narines...ainsi elle pourrait procéder à ses interrogatoires sans avoir envie de vomir à chaque seconde.
Ainsi parée, Hersent s'approcha du comptoir pour interroger le taulier
:

Bonsoir, mon brave, vous pouvez m'expliquer ce qui s'est passé dans votre gourbis et pourquoi vous avez laissé faire? Vous avez intérêt à répondre rapidement et sans chercher à noyer le poisson si vous ne voulez pas finir à la Prévôté cette nuit.

Elle jeta un oeil sur les corps gisant à terre:

et ça? Vous pouvez m'expliquer aussi?

Elle retourna du bout de ses chausses, le corps inanimé d'un gros lard qui pissait le sang. Elle fit signe à un des maréchaux de venir examiner le corps: a priori, le bonhomme respirait encore.
En regardant le sol, elle aperçut un morceau d'étoffe et un bout de fer, fin...un bout d'épingle à cheveux ou d'aiguille? Elle releva la tête et se mit à scruter l'ombre de la salle...en vain, pas la moindre trace de présence féminine et pourtant, ces minuscules indices indiquaient la présence, pas si lointaine, de femmes. Elle se pencha pour les ramasser, au toucher, le morceau d'étoffe se révélait être de très bonne facture...Bizarre, bizarre. Comme elle se redressait pour reprendre sa conversation avec le tavernier, elle bouscula, par inadvertance, l'homme qui se trouvait à ses côtés: lorsqu'il se retourna, quelle ne fut pas sa surprise de reconnaître le sire Brylastar.

Vous? ici??? Quelle drôle de surprise! Je ne vous savais pas familier de ce genre d'endroit.

Au moment où elle embrassait du regard la scène de chaos, elle étouffa un cri de surprise: Polibe était là, apparemment blessé, son épée tachée de sang. Merdouille, elle ne pouvait pas ne pas l'interroger, d'autant que le spectacle qui s'offrait à ses yeux ne plaidait pas en sa faveur.
Pfiouuuu, la nuit promettait d'être plus longue que prévu. Elle fit signe au sergent d'embarquer, avec quelques uns des hommes, les ivrognes et un ou deux témoins à la Prévôté, les premiers pour être dessoûlés, les seconds pour être interrogés.
Elle resta avec le reste de la troupe, s'installa à une table, sortit sa tablette de cire et son stylet pour prendre les témoignages des suspects.


Sire Polibe, je ne peux pas faire autrement: il y a deux hommes à l'agonie et il vous faut m'expliquer ce que je vois là. Mais je comprendrai très bien que vous ne souhaitiez parler qu'à un officier supérieur comme votre rang vous y autorise. Dans ce cas, il faudra me suivre jusqu'à la Prévôté.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Jeu 17 Mar - 16:37

--Joueur_B a écrit:
Quelle merdasse, quelle merdasse la vie!
A peine avait-il poignardé le seigneur blond qu'il recevait une chaise sur la tête puis se retrouvait par terre à cause d'un jouvenceau même pas dépucelé. Ce couillon lui avait planté un coup de dague dans le pied puis lui avait envoyé une mandale dans la tronche. Il pissait le sang maintenant.
Il sortait à peine du cirage qu'il ressenti une fulgurante douleur dans le ventre: entre ses larmes de souffrances, il vit les bottes du blondinet frisé le bourrer de coups. Il était à deux doigts de gerber....le con de sa mère...il l'avait quasiment tué.
Il sombra dans l'inconscience, un brouhaha envahissant ses oreilles. Sa vie lui filait doucement entre les doigts...putain, tout ça pour des écus et des femelles appétissantes...quelle chiennerie!

Alors qu'il revoyait des images de sa vie, il eut la sensation d'être retourné: il entrouvit les yeux, regard comateux, pour distinguer difficilement une silhouette fémine...un ange qui l'accueillait au Paradis? Ou une succube l'accompagnant dans les gorges de l'Enfer?
Combien de temps tiendrait-il, pissant le sang, gargouillant de peur et d'humeurs immondes? Et ses écus dont il ne profiterait même pas pour s'envoyer des bougresses charnues et girondes?
Quelle putasserie la vie...
Il ferma les yeux, emportant avec lui une vie de crasseux et de minable.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Jeu 17 Mar - 16:37

Polibe a écrit:
[Avant l’arrivée de la Maréchaussée]


Il fallait faire vite. Les gens avaient évacués les lieux rapidement après l’annonce de la maréchaussée. Les membres de la GM semblaient s’être dispersés pour ne pas dire évaporer. Tant mieux, seul il pourrait mieux s’en sortir. Il sourit à Bry qui était à ses côtés et lui répondit rapidement :

Nous allons dire que nous sommes arrivés, alertés par des bruits dans cette salle et que nous sommes entrés et que nous avons vu cette bagarre que nous avons remit de l’ordre.

Mentir ? Non, il ne mentait pas, il passait sous silence un épisode de la soirée. Inutile de le dire … ils n’avaient rien fait que de répondre à des attaques injustes. Donc, il répondrait de ces actes.

[Arrivée de la Maréchaussée]


Il était en train d’essuyer son arme sur son mantel quand la maréchaussée entra à toute bringue dans la salle. Décidément, quand il fallait être rapide, ils se trainaient, et la, soit, il dirait ce qu’il avait prévu. Elle regarda les hommes armés puis se trouva face à sa propre GES. Il leva le sourcil à ses accusation et encore pire, des menaces de l’embarquer à la prévôté. Il aura tout vu.

A la Prévoté ? Je n’en vois pas la nécessité. Je puis faire mon témoignage ici.

Nous étions en train de nous balader ; quelques membres de la GM et moi-même dans la ruelle en direction d’une taverne pour nous désaltérer. Quand j’ouïe un bouquant pas possible un peu plus loin.

Sur mes gardes, je dis aux demoiselles qui m’accompagne de prendre la direction d’une taverne pendant que j’irai voir d’où provient ce bruit. Au passage, j’aperçois Messire Bry qui faisait sa ronde sur les remparts. Je lui mande donc de venir avec moi car il doit surement y avoir du grabuge plus loin.

Nous sommes arrivés, alertés par des bruits dans cette salle et nous sommes entrés. Nous voulions séparer les hommes qui se battaient or nous nous sommes retrouvés face à de l’agressivité gratuite. De plus, nous avons du faire usage de la force pour remettre de l’ordre. Un badaud était en train de vouloir profiter d’une jeune donzelle.

Et voila comment Messire Bry et moi-même nous nous retrouvons au milieu d’un guet append sanguinaire
.

Il se tourna vers Bry sans aucune expression sur son visage et lui indiqua de le suivre. Ils n’avaient plus rien à faire en ces lieux, le moment était venu de se rendre en lieu plus sur.

Maintenant, nous allons vous laisser. Il est évident que nous resterons à disposition pour compléter le témoignage. Il semblerait que les rues ne soient plus sur de nos jours et je vous laisse faire votre travail pour éclaircir tout ce raffut.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Jeu 17 Mar - 16:37

Brylastar a écrit:
La maréchaussée entra et prit possession du lieu; l'excitation se calma d'un coup. Bry, perplexe, amusé par les dires du Capitaine, sourit et hocha la tête. Quand un sergent vint vers lui, il montra clairement son visage en se découvrant. Il reconnut le sergent, et le sergent reconnut le connétable. Bry sourit un peu plus.

Bonjour garde; Brylastar, Connétable de Champagne. Je crois que vous reconnaissez le Capitaine?

Hersent arriva sur ces entrefaites.

Détrompez-vous Général, je ne suis point familier de ces endroits! Enfin, je le suis juste assez pour pouvoir prendre le pouls de la ville et veiller à la sécurité des citoyens.

Bry sourit et salua avec respect la GES. Alors, Polibe donna la version des faits. A la fin, Bry hocha à nouveau la tête, ne rajoutant rien à la démonstration. Enfin si, il osa.

Les faits se sont déroulés exactement comme l'a esquissé le Capitaine, à la différence notable près qu'il a eu un comportement exemplaire, que d'aucuns qualifieraient d'héroïque, mais qu'il s'est par la même blessé et qu'il faudrait le ramener rapidement voir le médicastre.

Montrant du doigt l'homme au sol, il rajouta.

Je vous suggère de faire particulièrement attention à ce malotru! Il a voulu violenter des personnes pour assouvir ces basses pulsions.

Mais bon, en tout cas, les femmes...


Se mordant la langue, Bry reprit, soudainement inquiet.

Mais justement... où est le reste de la GM?
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Jeu 17 Mar - 19:46

Hersent a écrit:
Polibe semblait prêt à coopérer et relatait sa version des faits. Hersent se leva et demanda au Capitaine Royal:

Mon Capitaine, je vous en prie, installez-vous confortablement le temps que je prenne votre déposition.

Au même instant, le connétable intervenait, expliquant comme il pouvait sa présence dans ce lieu sordide...prendre le poul de la ville...oui, certainement...tout agent de la Maréchaussée avait ses mouchards. Elle sourit tout en lui faisant comprendre du regard qu'elle n'était pas dupe. Cependant, elle devint attentive lorsqu'elle l'entendit expliquer ce qui s'était passé, son Capitaine était blessé ce qui l'inquiétait fort:

Citation :
Les faits se sont déroulés exactement comme l'a esquissé le Capitaine, à la différence notable près qu'il a eu un comportement exemplaire, que d'aucuns qualifieraient d'héroïque, mais qu'il s'est par la même blessé et qu'il faudrait le ramener rapidement voir le médicastre.


Oui, connétable, il y a un médicastre à la Prévôté...mais je doute que le Capitaine ait vraiment envie d'avoir affaire à lui...ce médicastre est disons...particulier. Si le Capitaine le permet, je peux jeter un oeil sur sa blessure et lui donner les premiers soins.

Quelque chose la fit tiquer quand le connétable demanda où étaient les femmes...ainsi donc, ses soupçons étaient justes. Seulement, elle n'était habilitée qu'à prendre les dépositions, elle n'avait pas le pouvoir d'interroger...et l'officier supérieur de la Prévôté n'était pas là. Elle espérait seulement, que le Capitaine de garde serait intrigué par l'arrivée du groupe de maréchaux et viendrait sur place lorsqu'il apprendrait qu'elle était restée sur le lieu du grabuge, prendre les dépositions.
En réalité, elle n'avait pas du tout envie d'embarquer son CR pour l'engeôler à la Prévôté. Un fin sourire apparu sur ses lèvres...le capitaine de garde, cette nuit, ne connaissait pas, de vue, le CR et encore moins le connétable.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Jeu 17 Mar - 19:46

--capitaine_malaparte a écrit:
[Au poste de garde de la Prévôté]

Malaparte faisait les cent pas dans son bureau: il devenait de plus en plus impatient...le groupe de maréchaux mené par Hersent aurait dû rentrer de patrouille depuis un petit moment déjà. Pfff, qu'est-ce qui avait pu se passer encore...grrrr, pourquoi avait-on laissé entrer les femmes dans les instances sécuritaires, et à des postes à responsabilité par-dessus le marché. Ahhh, elle verrait de quel bois il se chauffe lorsqu'elle pointerait le bout de son nez au poste. Il lui avait dit de ne pas traîner lors de la dernière ronde...il n'avait pas envie de passer le reste de la nuit à rédiger ses maudites notes, celles qu'elle prenait sur sa tablette de cire! Règlement, règlement qu'elle était...tout pour lui plaire...une vraie plaie.

Il entendit soudain un bruit de cavalcade et sortit en trombe de son bureau pour se ruer dans la salle commune où il tomba sur une partie du groupe d'Hersent. Nom de Dieu, c'était quoi ce bordel!
Sergent! Pourquoi la Hersent n'est-elle pas avec vous? C'est quoi ces pochtrons et ces gus?

Quand il apprit que la troupe avait surpris une bagarre générale dans un des bouges de la ville et que la Hersent était restée là-bas pour ces putains de dépositions, son sang ne fit qu'un tour dans ses veines. Il prit son épée, sa cotte légère, son manteau, embarqua son sergent et deux sbires à sa suite et partit illico sur le lieu de l'échauffourée.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Jeu 17 Mar - 19:46

Alienor_vastel a écrit:
[Dans la ruelle à l’arrière de la taverne]


Ils étaient là, Coline, Aalanna, Marion, Okagi et elle, se demandant comment regagner Châlons comme leur avait ordonné Polibe. Autour du cercle de lumière que faisait leurs torches de fortune, la nuit sombre amplifiait le son de leur respiration, le bruit de leurs pas, alors qu’eux-même n’osaient prononcer un seul mot.

Ce fut Coline qui la première brisa leur silence.


CHuuuuuuuuuuuuuuuut ! On est pas tout seul..

Aliénor la regarda puis tourna ses pervenches vers l’obscurité, comme si ses yeux étaient le prolongement de son ouïe, essayant de deviner ce qui avait attiré l’attention de la jeune fille.
Du mouvement, dans la ruelle d’à côté, et des hommes qui passent dans son champ de vision. En uniforme.
Un groupe de maréchaux. Qui, visiblement repartaient, vers la Prévôté peut-être.

D’un côté, cela aurait dû la rassurer, les forces de l’ordre étaient là. D’un autre côté… Polibe et le connétable étaient encore dans la taverne quand elles avaient réussi à s’en soustraire, ils s'y trouvaient peut-être encore. Pas qu’ils ne puissent se sortir de la situation dans laquelle ils avaient surement été surpris, mais il fallait savoir.
Et donc aller voir de plus près.

Décision prise, la petite blonde tendit sa torche à Coline, qui était la plus proche d’elle. De toute façon, son épaule la faisait toujours douloureusement souffrir, elle n’aurait pu porter la lumière encore longtemps.
Et la voix qui se fait dure.


Tiens, garde-là, je vais voir !

Et malgré le ton de sa voix, ce n’était pas après Coline qu’elle en avait. Après tout, la jeune fille n’a été que le déclencheur involontaire de quelque chose de latent. Elle ou un autre… Il suffisait de si peu pour que la brutalité humaine ne se manifeste.
Non, c’était après elle-même qu’elle était en colère. Avoir été submergée par des souvenirs enfouis, avoir montré sa faiblesse. Elle se détestait pour ça…

Elle avait eu le temps de se ressaisir, et dague en main, se dirigea à pas de loup vers l’intersection des deux ruelles et se pencha légèrement pour regarder. Personne… Après l’effervescence qu’il y avait quelques instants auparavant encore, le contraste était saisissant.
Elle laissa ses yeux s'habituer à la pénombre avant de se glisser dans la ruelle, en direction de la taverne, s’arrêtant à plusieurs reprises tant son cœur battait fort dans sa poitrine et résonnait dans ses oreilles. Puis arrivée enfin, elle jeta un regard par une des fenêtres. Avant de se coller le dos au mur pour faire le point de la situation.

Pas brillante, la situation, d’ailleurs. Des maréchaux, une femme, leur chef visiblement et qui semblait prendre des notes, installée à une table, et les deux hommes.
Malgré le peu d’expérience qu’elle pouvait avoir de ce genre de situation, l’adolescente se doutait bien que la nuit n’était pas finie, et qu’elle risquait d’être longue, mais longue …

Toujours à pas feutrés, elle rejoignit le petit groupe et leur exposa la situation. Et sa conclusion, même si celle-ci ne lui plaisait pas plus.


Il faut "le" prévenir, "il" doit être informé…
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Ven 18 Mar - 8:43

--capitaine_malaparte a écrit:
[A deux rues du bouge]

Il éructait contre Hersent dans les bas-fonds de Reims. Non d'un chien, elle lui en aura fait voir de toutes les couleurs cette Louve, lui qui aimait sa petite tranquilité et surtout ses visites noctures à une donzelle peu farouche et peu avare de ses charmes. Fallait que,juste ce soir, la Louve tombe sur une rixe...il était d'une humeur de chien, prêt à mordre le premier qui viendrait le contrarier. Il houspillait le sergent et les gardes, les engueulait pour un rien...bref, il avait une envie de passer ses nerfs sur les autres.

[Devant la taverne]

Malaparte regarda par la fenêtre avant d'entrer dans l'établissement borgne, célèbre pour ses parties de cartes musclées...il avait été encore à la hauteur de sa réputation. Il aperçut Hersent, assise en train d'interroger deux hommes bien bâtis...c'est pas vrai, elle allait bien finir par se prendre un coup, rien que pour le faire chier. Ils avaient des tronches de menteurs et de tricheurs aux cartes...héhéhéhé, il en connaissait un rayon lui aussi...pas capitaine de la garde pour rien.
Au moment où il s'apprêtait à entrer dans la taverne, il aperçut Le Goupil, planqué dans une encoignure. ....Ahhhh Le Goupil, son indic préféré! Il s'approcha de lui et lui posa brusquement une lourde main sur l'épaule:


Alors mon Goupil...aurais-tu vu quelque chose d'intéressant dans cette taverne?

Avant que l'autre ait eu le temps de filer il l'empoigna par le col d'une maine et de l'autre ouvrit la porte du claque.

Herrrrsennnntttt! Nom de Dieu, que faites-vous là? Pouviez pas les embarquer au guet ces deux couillons? Laissez tomber votre putain de tablette, je me charge de ces deux lascars. Vont pas faire les malins longtemps, j'vous le garantis, foi de Malaparte!
Bon, faites-moi un topo rapide avant que je n'interroge ce témoin
il désigna Le Goupil qui se fera un plaisir de racconter la vérité, toute la vérité!
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Ven 18 Mar - 8:43

Hersent a écrit:
Hersent s'appliquait à noter les dires du Capitaine et du Connétable, sans y croire vraiment mais bon...elle grattait du stylet dans la cire tendre de sa tablette.
Elle sursauta, tellement elle était prise par ses écritures, lorsqu'elle entendit une douce voix éructer "Herrrrsennnntttt! Nom de Dieu, que faites-vous là?"...ça faisait longtemps, tiens...Pfff à croire que les capitaines, qu'ils soient de la garde ou royal, n'avaient trouvé que cette interjection complètement débile.
Elle se leva précipitamment, salua son supérieur (s'il avait été à la caserne de l'Ost, il ne chanterait pas sur ce même ton, cette espèce de con, imbu de sa personne et persuadé d'être le tombeur de ces dames)
:

Mes respects mon capitaine. Oui, tout de suite, le topo...

et elle lui résuma la situation: la rixe, les corps partout, le sang, l'homme blond frisé arborant une épée ensanglantée, expliquant qu'il était venu remettre de l'ordre dans la taverne, le deuxième homme corroborant ses dires.
Elle reconnut Le Goupil, l'indic chafouin qui était d'une violence extrême, à la limite de la folie...il devait certainement manger du seigle non désergoté pour être aussi frappa-dingue.
Elle le toisa et lui demanda froidement:


Le Goupil, vous avez donc vu quelque chose dans ce cloaque? Pouvez témoigner? Est-ce que ces deux hommes disent la vérité? Allez accouchez...sinon le capitaine de la garde va vous secouer encore plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Ven 18 Mar - 8:44

--goupil a écrit:
Et le voilà bien maintenant: empoigné par le Malaparte monté sur ses grands chevaux dans la fameuse taverne de la tricherie! Et cerise sur la gâteau, la Hersent était là...la plaie celle-là...dommage qu'elle soit brune sinon...il l'aurait bien dégustée et croquée cette garce....rien que de la voir armée le mettait dans tous ses états...mais elle était brune.
Ben oui, il allait la dire la vérité...rien que pour faire chier ces seigneurs de mes deux et les envoyer goûter aux joies de la geôle.
Secoué comme un prunier par Malaparte, pris à partie par la pétasse de garde, Le Goupil cracha son venin
:

Ces deux hommes sont entrés dans la taverne accompagnés de jouvenceaux, mâle et femelles, et se sont installés à diverses tables de jeu. Le blond et le brun sont venus, avec une donzelle blonde, à la table du gros lard.... il montra le corps inanimé près du comptoir.... Ils ont misé gros pour appâter l'autre pigeon, la fille aussi s'y est mise. Ils trichaient aux cartes , ils se faisaient des signes, lui ...désigne Polibe....et la fille blonde. Seulement, le gros dégueulasse s'est mis à faire du charme à la bougresse puis s'est aperçut de la supercherie...faut dire que la môme, pas fûtée, s'était plantée dans le nombre de cartes. Tout a dégénéré et il y a eu insultes puis coups de dague et d'épée. Le blond lui a filé un coup d'épée et l'a achevé en le bourrant de coups de pied. Le brun, lui aussi a collé pas mal de mandales.
Voilà ce que j'ai vu, capitaine Malaparte.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1971
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   Ven 18 Mar - 8:44

--capitaine_malaparte a écrit:
Il jubilait au récit du Goupil...il ne s'était pas déplacé pour rien et allait remonter au guet avec deux beaux coupables!

Messires, donnez-moi vos armes! Sergent! Collez- leur les poucettes histoire que leur passer l'envie de s'enfuir! Fini la rigolade, tout le monde au guet!

Se tournant vers Hersent, il lui postillonna au visage:

Puisque vous aimez gribouiller sur votre tablette, je vous ordonne de prendre les dépositions de ces gueux ....lui montre les ivrognes muets affalés sur les tables....sans oublier celle du taulier, ce bon vieux Gaston! Vous ne reviendrez au guet que quand vous aurez tout transcrit.

Il lâcha Goupil, le poussa devant lui et prit le chemin du poste de garde flanqué du sergent et de ses sbires qui tenaient fermement les deux suspects.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rp] Quand la Dame se pique   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rp] Quand la Dame se pique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [PLACEE AYMERIC ] DAME DE PIQUE Elle pique ton COEUR !
» Mon Eriba a le nez en l'air quand je tracte, c'est grave ?
» Mon gris du gabon se pique ???
» Mon chien pique des choses diverses et refuse de les rentre
» Scarabée Pique-prune: espèce protégée que l'on détruit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP d'ici et d'ailleurs :: RP Archives 1459- :: Année 1459-
Sauter vers: