AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un courrier inquiétant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1994
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Un courrier inquiétant   Jeu 3 Mar - 13:52

Ysa a écrit:
La nuit était tombée depuis déjà un petit moment, il ne devait plus restait grand monde à la mairie sauf peut être la mairesse. Elle était encore assise à son bureau, sa plume à la main, rédigeant une réponse à l'un des nombreux courriers d'échange qu'elle recevait quotidiennement lorsqu'un coursier vint lui apporter un pli provenant du conseil ducal.

Il lui avait précisé que cela était trééééés urgent, ce qui ne la rassura pas du tout mais alors pas du tout surtout au vu de l'heure tardive ... elle prit donc immédiatement connaissance de la missive ... plus elle avançait dans sa lecture plus elle palissait ...

Elle prit le temps de respirer calmement, de remettre ses idées en place et de bien tout relire, un détail avait pu lui échapper. Mais se fut pire, l'ampleur du travail qui l'attendait, l'urgence ... tout cela n'allait pas être simple. Il lui fallait trouver une solution rapidement, elle ne rentrerait pas chez elle et ne dormirait pas tant que ce ne serait pas réglé.

Elle devait contacter ses conseillers les plus proches et ses adjoints afin de les prévenir de la situation. Elle sortit donc de son bureau encore un peu chancelante et chercha dans les différents bureaux si il restait encore quelqu'un. Un verre de calva lui aurait fait le plus grand bien mais elle n'avait pas le temps et devait avoir les idées claires ...

Magdeleine* a écrit:
Mag état passée à son bureau de la mairie avant de rentrer chez elle. Elle avait passé la journée au CDF afin de finaliser l'animation qui devait être lancée le soir même dans les halles. Elle espérait que cela pourait changer un peu les idées des champenois au vu de ce qui se préparait.
Mais elle avait aussi du travail pour la mairie, elle avait décidé de prendre les parchemins et de le faire chez elle. Cela libèrerait la nourrice, et lui permettrait aussi de profiter un peu de sa fille, chose rare en ce moment tant ses diverses responsabilités lui prenaient de temps.

Elle finissait de regrouper les derniers parchemins dont elle avait besoin, lorsqu'elle entendit du bruit dans le couloir. A cette heure, il ne restait plus grand monde dans les locaux, elle décida d'aller voir ce qui se passait.

Ysa ouvrait les portes les unes après les autres. Elle était pâle, paraissait bouleversée, elle d'habitude si pleine d'assurance, ce qui alarma Mag immédiatement...


Ysa ? La mairesse ne semblait pas l'avoir entendue ... Ysaaa !!! Qu'est ce qui se passe ?

jb0007 a écrit:
Jb s'était encore endormi sur son bureau alors qu'il était en train de travailler au prochain discours d'Ysa.

Puis il entendit de gros bruits dans les couloirs, des portes claquaient dans tous les coins... il tenta de se rendormir mais maintenant c'était Mag qui commencait à interpeler Ysa.
Il sortit donc dans le couloir :


NON MAIS C'EST PAS BIENTOT FINI DE FAIRE DU BRUIT, IL Y EN A QUI TRAVAILLE !!!!

Il se dit qu'il avait bien fait de demander un bureau à l'étage pour qu'on ne puisse pas le voir dormir de l'extérieur.
Puis comme maintenant il était réveillé, il décida d'aller voir ce qui se passait....

bigbosspower a écrit:
Bigboss était revenu en trombe à la mairie après s'être informé auprès du conseil et à la caserne, où il se rendait assez souvent depuis un certain temps en tant que capitaine de la FISC. Alerté par des cris, il se hâta d'aller voir les raisons de ces cris, et trouva sa femme qui semblait troublée...

- Mon coeur...que se passe t'il ? Pourquoi ces cris ? Et où est Ysa ? Je la cherche partout....

Jessticalinou a écrit:
Jess repassa à la mairie tard dans la soirée. Elle avait oublié un parchemin sur lequel elle avait commencé à rédigé une annonce qu'elle voulait terminée chez elle.

Elle entra donc dans son nouveau bureau et prit le parchemin qui lui manquait. Elle en profita pour remettre un peu d'ordre dans ses affaires sinon elle ne retrouverait plus rien le lendemain.

Elle sortit de son bureau et se dirigea vers la sortie lorsqu'elle entendit du bruit dans le couloir. Elle retourna donc sur ses pas et vit Ysa, Mag, BB et Jb. Elle se demandait ce qu'ils faisaient tous la. Il n'y avait pas grand monde généralement à cette heure la. Elle les rejoignit.


Bonsoir vous trois ! Que faites-vous par ici à une heure pareille? puis Jess remarqua la mine d'Ysa. Elle avait pas l'air d'aller.Eh ça va pas Ysa ?

wittek a écrit:
wittek se trouvais dans son bureau.
Il avait eu une jounée tres chargée en missive. Il avait d'ailleurs mal à la main,( esperons qu'elle aille mieux pour la maison.)

Soudain un grand brouahah perca le silence, son instinct militaire le fit sortir ,aussi vite que l'eclair, de son bureau.

Il se retrouva devant BB, Jb, Mag, Jess et Ysa cette derniere etait aussi blanche qu'un fantome.


Euh, ca va ysa?? Y'a un probleme?? Rien de grave j'espere

Ysa a écrit:
Ysa ouvrait tous les bureaux tour à tour sans se soucier du bruit ou des portes qui claquaient ... personne n'était censé dormir à la mairie à part elle et elle était parfaitement réveillée, pas au meilleure de sa forme mais réveillée. Personne ... elle ne trouvait personne, elle allait donc devoir aller les chercher chez eux un à un .... chose qui ne lui plaisait guère. Perdu dans ses pensées elle n'entendit même pas Mag l'appeler, ce n'est que lorsque son amie lui posa la main sur l'épaule qu'elle se rendit compte de sa présence.

Ahhh Mag, je suis soulagée. Je croyais que vous étiez tous par .... Elle ne put finir sa phrase qu'elles entendirent un homme vociférer à l'étage qu'il y avait trop de bruit. Shocked Elles attendirent de voir de qui c'était ...

Jb !! On peut savoir pourquoi tu cris comme ça ? Enfin vu ta tête j'ai compris, tu t'es encore endormi sur un parchemin vu la trace que tu as sur le visage !
Evil or Very Mad

Ysa toujours aussi pale se retourna vers Mag. Excuse moi Mag du coup je ne t'ai pas répondu ... disons que ça pourrait aller mieux.

Je suis désolée mais j'ai besoin de vous et la nuit va être longue. Tu peux aller chercher ta fille si tu veux ou la laisser à sa nourrice ... je suis désolée je sais que tu l'as déjà vu trés peu ces derniers temps, mais j'ai vraiment besoin de toi.

Je vous attend dans la salle du conseil, je vous expliquerais tout là bas.

Jb, j'ai besoin de parchemins, d'encre et de plumes, tu peux aller en chercher s'il te plait ? Nous avons du travail, un long travail.


En se dirigeant vers la salle du conseil Ysa croisa Jess et Wittek et leur indiqua de la rejoindre le plus rapidement possible en salle du conseillà bas. Une fois arrivée dans la pièce Ysa s'écroula sur un fauteuil, elle avait quelques secondes pour se ressaisir et mettre ses idées au clair avant que ses conseillers n'arrivent.

jb0007 a écrit:
Euh non... si mais j'avais fini de travailler....
Oui je vais te chercher ça tout de suite.

Foutu encre!!!
Il faudra que Jb trouve une encre qui tache moins, il était tout le temps plein de trace d'encre depuis qu'il était porte parole.

Aller chercher les parchemins... il est "porte-parole" pas "porte tout ce que le maire a besoin"... mais bon comme Ysa a l'air troublé, il se garde bien de faire un commentaire et retourne dans son bureau chercher le matériel.

Il redescendit ensuite rejoindre les autres dans la salle du conseil...

Magdeleine* a écrit:
Mag avait rarement vu Ysa dans cet état, et cela ne faisait qu'ajouter à son inquiétude. Certains bruits filtraient en salle des tribuns au Conseil, et elle fit immédiatement le rapprochement avec l'urgence qui émanait du comportement d'Ysa.

Elle essaya de réfléchir rapidement alors qu'Ysa s'éloignait déjà ... "Réunion"... "salle du conseil"... "la nuit va être longue" ... Visiblement ce n'était pas ce soir qu'elle retrouverait la douce chaleur de son foyer. En même temps, si tous les conseillers devaient être là, son mari les rejoindraient. Pas vraiment une soirée idéale comme peuvent l'espérer deux époux, mais au moins il serait à ses côtés...

Celui-ci la sortit d'ailleurs de ses pensées, arrivant auprès d'elle.


Hein... euh... Ysa... Justement, elle nous attend tous en salle du conseil, réunion extraordinaire à ce que j'ai compris. Vas-y, moi je passe rapidement chez nous libérer la nourrice et ramener Aliénor. Je préfère la savoir avec nous ... Je vous rejoins au plus vite ...

Elle posa un rapide baiser sur les lèvres de son époux, avant de sortir rapidement de la mairie en direction de leur chaumière.

wittek a écrit:
Wittek enboita le pas à Ysa jusqu'a la salle du conseil et s'assit à un bou de la table, attendant les autres membres

Jessticalinou a écrit:
Ysa avait vraiment l'air troublée. C'était la première fois que Jess la voyait comme ca. En même temps, elle ne la connaissait pas depuis très très longtemps. Ysa leur demanda de tous se réunir dans la salle du conseil.

Jess passa rapidement à son bureau déposer son parchemin, elle ne pensait pas en avoir besoin et puis pour qu'il y ait une réunion à une heure aussi tardive, cela devait être très important et donc cela durera surement plus de temps qu'elle aurait prévu. Elle n'aurait donc pas le temps de finir son annonce. Tant pis, ça sera pour plus tard.

Elle entra alors dans la salle du conseil ou Ysa et Jb se trouvaient déja. Jb tenait tout un tas de parchemin dans ses mains, ainsi que de l'encre et des plumes posé sur la grande table.
Elle s'installa sur un fauteuil, attendant que les autres arrivent et le début de la réunion.

Ysa a écrit:
Ysa perdu dans ses pensées vit arriver tour à tour Jb, Wittek et Jess. Merci à vous d'être là, on va attendre quelques minutes voir si d'autres arrivent ... on ne sait jamais peut être que certains s'inquiéteront de ne pas me voir au 'ti Compiègne.

Elle regarda Jb qui avait encore quelques taches sur le visage ... Rolling Eyes Merci pour les parchemins et l'encre Jb. Elle en prit un et commença à lister les points quelle devait aborder avec son conseil.

La nuit va être longue donc n'hésitez pas ... voici les clefs de la réserve vous pouvez aller y chercher à boire et à manger.
A ses mots Ysa déposa sur la table les précieuses clefs ... Mais bien sur elle s'appelle "revient" !

Magdeleine* a écrit:
Aliénor chaudement emmitouflée et endormie dans son couffin, Mag pressa le pas pour revenir à la mairie. Elle avait aussi pris en partant une boites de madeleines au calva. Si la nuit devait être longue, comme l’avait dit Ysa, autant avoir de quoi tenir…

Elle n’avait croisé personne sur le chemin, les rues étaient vides, les villageois devaient être chez eux, dans la chaleur de leur cheminée ou au fond de leur lit. Mag soupira, songeant qu’elle aurait bien aimé en faire autant. Mais, au vu de ce qui se tramait, c’était son devoir de conseillère que d’être à la mairie.

Elle pénétra dans la salle du conseil, Ysa était là, ainsi que Jb, Wittek et Jess. Elle s’assit sur son siège et déposa le couffin d’Aliénor à ses côtés au moment où Ysa mettait les clés de la réserve à leur disposition. Mag ouvrit de grands yeux… Avec un tel geste de la part de la mairesse, c’est que la situation devait être encore plus grave qu’elle ne l’avait imaginée …

Jessticalinou a écrit:
Jb était a moitié endormi, Ysa griffonait sur un bout de parchemin, Wittek regardait les mouches voler et Jess rêvassait lorsque Mag entra dans la salle du conseil, la petite Aliénor dans son couffin et des madeleines au calva dans les mains. Elle pencha la tête pour regarder la petite qui dormait à poing fermés. Elle était si mignone.

Puis Ysa déposa les clefs de la réserve que la table pour que quelqu'un aille faire quelques réserves pour tenir la soirée. Car comme elle l'imaginait, la nuit allait être longue, Ysa venait de le confirmer. Jess prit donc les clefs, avec l'accord d'Ysa vu que les autres étaient perdus dans leurs pensées et que Mag, venant de revenir, elle ne voudrait pas laisser sa fille, ce qui est compréhensible.

Jess descendit donc à la réserve et fut émerveillée par le nombre de bouteilles qui y étaient présentes. "On se laisse pas aller à la mairie hein" pensa-t-elle. Elle prit quelques bouteilles de calva, (pas trop, la réunion était importante) et des madeleines et autres petits gateaux. Elle remonta et retourna dans la salle après avoir soigneusement fermé la réserve à clef.

Lorsqu'elle entra dans la salle, il n'y avait personne de plus. Elle tendit les clefs à Ysa et déposa les victuailles sur la table.

Golitor a écrit:
Goli finissait quelques bières puis s’en alla dans sa chambre au Ti Compiègne, comme ces derniers temps. Il aspirait à la quiétude ces derniers temps, même si les soirées en taverne restaient de joyeux moments, Pépé savait goûter à la solitude.

Malgré le froid mordant Goli prenait l’aire, la tête lui tournait et le vent vif lui rafraîchissait l’esprit. Puis dans la pénombre des rues, il aperçu une silhouette familière et deux ou trois sons d’enfant… N’était-ce pas Mag et Aliénor qui passaient par là ? Soudain intrigué il suivit du regard la frêle ombre dont le chemin mena finalement à la mairie.

D’où il était Goli pouvait percevoir une fenêtre encore allumée par là bas malgré l’heure tardive. Il se dit que sûrement des réjouissances y étaient organisées, et qu’il les aurait manqué. Il saisit alors l’occasion de remettre deux trois écrits sur l’élevage de cochons pour venir se présenter à la petite fête improvisée.

Il prit son habituelle pèlerine et sorti affronter le froid. Une fois devant la porte de la mairie, seuls quelques chuchotis émanait de la bâtisse… La fête n’était sûrement qu’à ses prémisses, Goli entra donc sans gêne ses parchemins sous le bras, cela faisait toujours plus studieux avec des parchemins sous le bras.

Il traversa diverses salles pour s’apercevoir un noeud au ventre que rien n’était comme d’habitude… Toutes les portes avaient été ouvertes à la volée, faisant voler les papiers des divers bureaux. Il fila ensuite tout droit à la salle du conseil. Devant la porte il entendait que pas mal de personnes étaient déjà réunies. Il ouvra la porte à toute volée et s’écria à la compagnie..


Bon, qu’est-ce qu’on fête ? Elles sont où les bibi… neuh ?

Visiblement si réunion il y avait elle était mortuaire… Ysa était cadavérique, Mag guère mieux, JB et Wittec sérieux, non décidément, quelque chose n’allait pas

Heu, quelqu’un est mort…

Magdeleine* a écrit:
Le silence était complet lorsque Jess revint avec des provisions. Du calva (en quantité raisonnable tout de même, il fallait garder l'esprit clair) et quelques douceurs.
C'est alors que la porte se rouvrit avec fracas et que Goli pénétra dans la salle à grand renfort de clameurs.

Tous les regards portés vers lui, à nouveau le silence... Puis les pleurs qui se firent entendre...
Aliénor, réveillée brusquement par son parrain, faisait entendre bruyamment son désaccord.

Mag se pencha vers le couffin et prit sa fille dans ses bras, essayant de la calmer, tout en jetant un regard noir vers Goli.


Ah bah c'est malin maintenant, elle dormait paisiblement. Si tu recommences ça encore une fois, c'est toi qui est mort !

Ysa a écrit:
Ysa finissait de griffonner ses quelques idées sur le parchemin quand Mag arriva avec Aliénor dormant dans son couffin. En voyant sa filleule ainsi, elle se sentit encore plus mal ... il fallait réagir, il ne pouvait pas en être autrement.

Elle remercia Jess qui venait de remonter quelques bouteilles et des encas, d'un petit sourire. Puis se leva de son fauteuil s'apprêtant à exposer le problème quand Goli entra en trombe, tout guilleret dans la salle ... ce qui ne manqua pas de réveiller leur filleule ! Ysa lui jeta un regard noir et le pria de s'asseoir.


C'est malin, tu en as fait pleurer ta filleule ! Tu crois qu'on s'amuse à la mairie ou quoi ! Evil or Very Mad BB entra se demandant ce qui pouvait mettre la mairesse dans cet état et alla s'asseoir à côté de sa femme.

Bon on va dire que vous êtes tous là, au vue de l'heure tardive on fera avec une équipe restreinte. Alors je viens de recevoir un courrier du conseil ducal qui m'avertit de l'arrivée prochaine d'armées en Champagne.

Nous devons donc nous prémunir contre une éventuelle attaque ... augmenter la milice, recruter des bras pour protéger la ville, faire un stock de denrée, mettre à l'abri le maximum de choses ...

L'état de siège a été décrété tous les étrangers hors DR doivent avoir quitté la Champagne sous 48h.

Donc on a du boulot !

Jesrad a écrit:
Après une rude journée de travail, le crépuscule avait fini par pousser Jesrad hors de son échoppe. Alors qu'il rentrait chez lui, il se dit qu'il ferait bien un petit tour par la mairie ; il voulait apporter son aide pour la filière bois et avait encore quelques questions à poser. Et puis il aurait peut-être l’occasion de croiser un de ses futurs collègues. Malgré l’heure avancée, il espérait au moins trouver la mairesse …par ces temps troublés, ce ne serait pas étonnant.

En tournant au coin de la rue principale, il vit apparaître la mairie dans son champ de vision. La faible lueur d’une bougie faisait danser des ombres à travers une fenêtre. Subitement un homme qu’il ne reconnut pas à cause du noir entra dans le bâtiment.

« Il a donc quelqu’un, je n’ai pas fait le détour dans le froid pour rien ! » pensa-t-il.

Il pressa le pas pour rattraper le mystérieux individu, il connaissait mal la mairie et l’homme pourrait peut-être le renseigner sur la localisation du bureau d’Ysa. Une fois entré, il traversa plusieurs pièces guidé par les bruits de pas qui résonnaient sur le sol. Enfin il crut apercevoir quelqu’un au bout d'un couloir. Une porte s’ouvrit alors brutalement, la silhouette de l’homme qu’il suivait se découpait dans le cadre de la porte, celui-ci s’écria :


« Bon, qu’est-ce qu’on fête ? Elles sont où les bibi… »

La suite de sa phrase avait été trop faiblement prononcée pour que Jesrad ne l’entende, et les pleurs d’un bébé répondirent comme un écho à cette bruyante intervention. Des mots, fusant comme un reproche, jaillirent alors d’une voix féminine :

«… Si tu recommences ça encore une fois, c'est toi qui est mort !»

Qu’est que c’est que cette maison de fou !? Piqué par la curiosité, Jesrad emboîta le pas de l’homme vivement réprimandé qui entra dans la pièce la tête baissée. Une fois sur le seuil, il entendit Ysa prendre la parole et remarqua la mine grave des personnes présentes :

« Bonsoir…Euh…je dérange ? »

Apparemment ce n’était pas le bon moment pour se présenter aux autres conseillers.

wittek a écrit:
Quand wittek entendu les explications d'ysa à propos de cette reunion, il se decrispa un peu. en effet la nouvelle lui etait parvenue aux oreilles et ca l'avait fait ruminer pendant un petit temps. Il esperait d'ailleurs plus de miliciens .

Lorsque Jesrad rentra il lui demanda de venir s'assoir à coté de lui.

Bon ysa que propose tu pour mesttre à l'abri des choses, mais quelles choses, t'a reserve de clava dit il avec un demi sourire et en s'en servent un verre

Jessticalinou a écrit:
Jess sursauta lorsque Golitor entra dans la salle. Celui ci n'était visiblement pas au courant de ce qui se passait. Il s'était tellement fait remarqué qu'il réveilla Aliénor qui, aux dires d'Ysa, était sa filleule. Pourtant, Jess avait fait son possible pour entrer en douceur pour ne pas réveiller la petite ni déranger Ysa qui semblait concentrer sur ce qu'elle griffonait. Il s'assit donc sous les ordres d'Ysa pour enfin savoir pourquoi nous étions tous réunis.

Ysa informa ceux qui étaient présents du contenu du courrier qu'elle avait reçu. Des armées allaient bientôt envahir la Champagne. Effectivement, il fallait réagir. L'Etat de siège ayant été décrété, c'était une affaire des plus sérieuses.

Un homme entra à son tour dans la salle du conseil. Celui ci, Jess ne le connaissait pas. Mais si il était la, c'est qu'il avait un poste à la mairie. Peut-être le nouveau garde forestier qu'Ysa à nommé récemment.

Jess se reconcentra alors sur le courrier et la raison de cette réunion.


Il faudrait continuer à recruter pour le FISC mais pour ça il faut trouvé des personnes motivées. Je peux toujours essayer d'envoyer des courriers à quelques personnes pour savoir si elles sont prêtes à intégré le FISC. Mais je pense que les plus motivés ont déja du le faire.

Jess se servit un verre de cava pour réfléchir un peu mieux. Puis elle entendit la remarque de Wittek et lui répondit :

Je crois qu'Ysa pensait plutôt à de la nourriture. Mais ou pouvons nous trouver des "bras" ?

Jess pensa alors que répondre à ce genre de questions était surement la raison de leur présence ici.

Magdeleine* a écrit:
Aliénor s'était enfin calmée dans les bras réconfortants de sa mère, et Mag écoutait attentivement les paroles d'Ysa, non sans surveiller Goli du coin de l'oeil. Les nouvelles annoncées ne la surprenaient pas, mais elle n'avait pas eu conscience de l'urgence de la situation...

A ce moment un homme les rejoignit dans la salle du conseil. Mag le reconnut, elle l'avait croisé dans les locaux de la FISC lorsqu'ils étaient venus y postuler, mais elle ne le connaissait pas outre mesure. Elle savait cependant qu'un nouveau garde forestier était en cours de nomination, ce devait être lui, il ne serait pas là à cette heure sinon.

Devant l'air surpris (voire légèrement interloqué) de l'arrivant, elle failli éclater de rire, mais la gravité du moment la rappela rapidement aux préoccupations pour lesquelles ils étaient tous réunis.


Bonsoir Messire, je suis Magdeleine, Tribun de Compiègne et conseillère aux animations ...

Puis, alors que le nouveau venu allait prendre place, elle se tourna vers les personnes présentes.

Bon, alors j'ai déjà envoyé des courriers à des personnes de confiance dont nous avions fait une liste avec Ysa. J'espère que parmi elles, il s'en trouvera qui se sentent suffisamment concernées pour rejoindre la FISC.
Pour ce qui est de faire des stocks de denrées, ma boulangerie fonctionne à plein régime, mon apprenti ne chôme pas, et la majorité des pains sera évidemment mise de côté pour ces stocks, s'il le faut...
Euh... Wittek, quand Ysa parle de mettre à l'abri le maximum de choses, je crois qu'elle pense plutôt aux papiers de la mairie, aux stocks... et aux coffres...
Mais où cacher tout ça, et surtout, serons-nous assez nombreux pour le faire ?


En disant ces derniers mots, Mag jeta un regard vers sa fille qui jouait tranquillement dans ses bras.

Ysa a écrit:
Jesrad entra dans la salle un peu géné et intimidé ... Bonsoir Jesrad, mais je vous en prie installez vous.

Elle se retourna vers ses autres conseillers ...
Je vous présente Jesrad, notre nouveau garde forestier. Ne vous inquiétez pas messire, vous ne dérangez absolument pas ... toutes les bonnes volontés étant les bienvenues.

Ysa écouta ensuite avec attention les commentaires et les questions donnés suite à son petit discours, puis tenta d'y répondre du mieux qu'elle pouvait avec le peu d'information qu'elle avait en sa possession.

Pour répondre à ta question Wittek ... et comme l'ont dit Jess et Mag, je parle de denrées, des documents importants mais aussi des coffres ... il faut mettre tout ceci en sureté. Le souci est de savoir où et nous avons trés peu de temps pour le faire.

Je te remercie Jess pour ta proposition de courrier pour la FISC mais Mag s'en est déjà chargé. De plus j'en ai parlé dans mon courrier du maire. J'espère qu'avec ces courriers les villageois vont comprendre que l'on a besoin d'eux.


Ysa commençait sérieusement à loucher sur la bouteille de calva qui tronait au milieu de la table .... elle se sentait comme attirée par ce doux breuvage qui lui ferait le plus grand bien ... Mais non ... elle devait être des plus lucides ... enfin une petite goutte ça ne fait pas de mal ... non Ysa ! Evil or Very Mad

Hmmm ! Donc je compte sur vous pour recruter autour de vous pour la FISC. Ensuite avez vous des idées sur des lieux qui pourraient nous permettre de tout stocker ??

Magdeleine* a écrit:
Des lieux où tout stocker… La question était posée…
Il faudrait des endroits auxquels les attaquants ne penseraient pas si par malheur la mairie devait tomber…

L’église ? Non, trop évident. La cave du Ti Compiègne ? Euh… non plus…

Perdue dans ses réflexions, elle berçait machinalement Aliénor qui gazouillait, bien réveillée, et insouciante à ce qui se passait autour d’elle.

Mag la regarda tendrement, lui caressant doucement son visage lorsque d’un coup un souvenir lui fit stopper son geste. Il y avait bien un endroit… Une vieille grange abandonnée, à l’écart de tout. Elle leva les yeux et devint écarlate en croisant le regard de son époux.
Non, mauvaise idée…

wittek a écrit:
Wittek qui croyait un peu détendre l'atmosphère ce rendit compte que non.

Un message vint lui apporter un missive , il la lu


Je peux vous dire que nous allons pouvoir compter sur 13 miliciens


Un autre messager arriva avec un parchemin, il l'ouvrit également

Euh 12, celle de pif vient d'être annulée

jb0007 a écrit:
Jb fut troublé par toutes ses annonces.. il ne dit donc que peu de choses... mais lorsque l'on se mit à chercher des caches, il lui vint une idée...

Je suis en train de construire un mur pour protéger mon champ où il y a mes vaches... à mon avis il doit être possible de mettre quelques sac d'or a l'intérieure si on laisse une partie creuse...

Sinon ma cave est assez grande, si on s'y met à plusieurs il doit être possible de construire un mur en une nuit pour créer une salle qui n'aura pas de porte. On entrepose de la marchandise et on construit le mur... il sera facil de l'abattre apres la fin de l'alerte..


Après avoir dit tout ça, Jb se demanda si il n'exagérai pas un peu et attendit donc les réponses avec impatience

Tomsz a écrit:
Le Vicomte de Chelles débarqua comme un fleur pami le conseil municipal, qui semblait être en pleine réflexion.

Bonjour la Compagnie, alors, prêts pour pour se faire découper en 10 par des vauriens enragés?

Je peux vous être utile peut-être?

Jesrad a écrit:
Alors que les personnes présentes étaient perdues dans leurs pensées, Tomsz fit irruption dans la salle du conseil. Le sourire badin de celui-ci tranchait avec la gravité de la situation, Jesrad lui répondit sèchement :

Bonjour Vicomte. Vu votre humeur vous semblez impatient d'en découdre avec ces fameux vauriens enragés. Si vous disposez d'une citadelle imprenable surveillée par des hommes de confiance surentraînés et lourdement armés alors oui, vous pourrez nous être utile.

A cause de la tension qui régnait dans la salle, Jesrad avait eu du mal à maîtriser ses émotions ; il espérait que Tomsz ne lui tiendrait pas rigueur pour le cynisme de sa réponse.

Inspirant profondément pour reprendre son sang froid, il s’adressa alors aux autres conseillers :


J’ai deux suggestions à faire. D’abord, ne serait-il pas utile de dresser un inventaire des « choses » à mettre à l’abri. On évaluerait mieux les biens à protéger en priorité ; on aurait aussi une meilleure idée de la quantité de ces biens, histoire de ne pas se retrouver avec une planque trop petite. Et puis si la menace se concrétise et que finalement nous sortons victorieux – Dieu m’entende – il serait judicieux sur la base de cet inventaire de réclamer à nos ennemis, par l’intermédiaire de notre Duc ou du Roy, une compensation pour les préjudices subis.

Deuxièmement, je propose de « ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier ». Nous prendrions moins de risque en disséminant les biens dans plusieurs abris ; à condition bien sûr d’en trouver au moins deux parce que pour le moment on n’est pas très brillant dans ce domaine.


Après cette intervention, Jesrad avait la gorge sèche. Il remarqua que les yeux d’Ysa faisaient des allers-retours entre les visages de ses conseillers et la bouteille de calva. Contrairement à elle, il ne se priverait pas du réconfort que lui procurerait ce liquide. Après tout, quelqu’un s’était dérangé pour apporter la bouteille, autant en profiter.

Papillondemort a écrit:
Papillon sorti de la taverne "Chez Bibie" .

C'est étrange , il n'y a personne nulle part . Que font-ils ? Où sont-ils donc tous passés ? se demandait-il quand il aperçu de la lumière aux fenêtres de la mairie .

Qui peut bien travailler à cette heure-ci ? A moins que ce ne soit des maraudeurs... Allons , un peu courage mon vieux , tu es dans la FISC maintenant que diable !! se dit-il .

Intrigué et inquiet il décida d'aller voir de quoi il retournait .

Arrivé à la porte de la salle de réunion sa surprise fut grande .
Là étaient réunis Jesrad , Tomsz , JB, Wittek , Magdeleine avec sa fille Aliénor , Ysa , Jessticalinou , Golitor et Bigbosspower .


Au moins la mairie est bien gardée se dit-il en souriant et rassuré .

Personne n'avait remarqué sa présence . Il frappa doucement contre le chambranle de la porte :

Hum Hum ... bien le bonsoir à vous , excusez-moi de vous déranger mais j'ai été surpris de voir de la lumière ici à cette heure tardive , que ce passe-t'il ? puis-je me joindre à vous ?

Impressionné par tant de personnes importantes réunies si tard il redoutait d'apprendre de sombres nouvelles mais n'en serait pas surpris outre mesure au vu des différents messages et autres appels à la populace placardés sur les murs du village .

Jessticalinou a écrit:
Jess était perdue dans ses pensées lorsque Jb fit une proposition. Elle se dit qu'un p'tit verre de calva l'aiderai peut-être à y voir plus clair. Mais juste un seul. La raison de leur présence ici était sérieuse.

Elle réfléchit quelques minutes puis se dit qu'une pièce sans portes risquait d'être suspect. Mais que ça pouvait être une bonne idée.

Jess pensa à les enterrées un peu partout, mais après pour les retrouver ça serait difficile et abandonna cette idée.
Le vicomte de Chelles entra alors dans la salle de réunion en demandant si il pourrait être utile, interrompant la réflexion de Jess.

Jesrad fit à son tour une proposition. Peut-être qu'ils pourront en tirer quelque chose. Jess se remit alors dans ses pensées pour réfléchir à quelque chose.


Un inventaire ? C'est vrai que ça pourrait être pas mal pour savoir de quoi on a besoin exactement et ce qu'il faut produire et ne pas se retrouver avec plus que ce qu'on a besoin.
Une fois l'inventaire fait, on pourrait bâtir un mur comme l'a proposer Jb afin de protéger les provisions du mieux qu'on peut, et peut-être même en bâtir plusieurs.
Mais pour bâtir ces murs , il faut des bras, des bras costauds... On peut trouver ça ou ?


Après avoir dit tout ça, Jess remarqua qu'elle n'avait que fait le récapitulatif de ce qui avait été dit.
Messire Papillon entra lui aussi dans la salle. De plus en plus de monde rejoingnait la réunion et apportait de nouvelles idées. Jess lui montra un siège à côté d'elle pour qu'il s'assoit et prenne part à la discussion. Peut-être aurait-il des idées lui aussi puisqu'il s'impliquait de plus en plus dans la vie de Compiègne.

Ysa a écrit:
Ysa se décida en définitive à se servir un verre ... elle ne tiendrait pas le coup sans, un petit remontant lui ferait le plus grand bien, il suffisait de savoir rester raisonnable. Elle sirota son verre en écoutant les suggestions des personnes en présence. Quand elle l'eut fini jusqu'à sa dernière goutte elle reprit la parole ...

Pour les miliciens ce n'est pas encore suffisant, nous devons continuer à recruter et à organiser cette force.

Jb, l'idée de murer une partie de ta cave ne me déplait pas mais cela risque de prendre trop de tem ... elle ne put finir sa phrase puisque Tomsz entra le sourire aux lèvres dans la salle ...

Bonsoir Tomsz !! J'espère que tu nous a apporté de l'alcool de chardon ? Comment ça tu n'y as pas pensé !!! Evil or Very Mad Honteux !Ysa un peu gênée se rendit compte qu'elle parlait à un vicomte ... et avec la loi qui venait de passer aux EGC sur le respect du statut de la noblesse ... le tutoiement n'était plus de rigueur... Euh au fait je peux te tutoyer hein ? :?

Enfin pour répondre à ta question nous allons effectivement avoir besoin de toi ... plutot de ta maison en fait, qui est l'une des plus grandes de Compiègne si ce n'est LA plus grande. Nous avons besoin de place pour cacher les coffres et une partie des denrées et ce doit être fait le plus rapidement possible.
La bouteille lui faisant toujours de l'oeil Ysa se resservit un second verre ... elle devait se méfier depuis un mois et demi qu'elle était maire, elle ne buvait presque plus, quelques verres suffiraient donc surement à lui faire tourner la tête ...

Pour ce qui est de l'inventaire, il est déjà fait. Je tiens à jour trés précisemment l'ensemble des stocks et des transactions. Il nous faut plutot voir comment nous allons répartir tout ça car comme vous le dites si bien Jesrad nous ne devons pas mettre tous nos oeufs dans le même panier.
Elle réfléchit un court instant puis lista à voix haute les différents lieux possibles ...

Donc nous avons la maison du vicomte qui ne peut pas nous refuser ça ! Wink
La cave de Jb ... j'en mettrais aussi un peu dans ma réserve de peaux.
Et heuu je pensais à un lieu un peu plus reculé ... comme heu ... la tour de Pisan. Tomsz tu crois qu'elle serait d'accord ? Et avec les fortifications que Lancre a faites ça doit bien être l'endroit le plus sur ...


Elle se rassit ensuite puis but son verre attendant les remarques ou les autres idées. Il sleur restaient peu de temps, elle espérait donc que tous seraient d'accord et qu'ils pourraient enfin commencer les transferts avant que le jour ne se lève.

Elle fut ravie de voir une nouvelle tête passée la porte.
Bonsoir messire Papillon.

wittek a écrit:
Un nouveau messager apparu et tendis un lettre à wittek, qui la parcouru lentement

Messieur dame, je dois vous quitter, on me demande prestement dans la capitale, mon groupe de milicien pars donc demain dans la journée.
Messie Jesrad vous venez avec moi
Mag vu ton travail de tribunt tu dosi rester mais tu rejoins le groupe de Blackestmajor

voila messieur dame je vous salue


wittek sortit prestement de la salle , Jesrad sur ses talons
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1994
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Un courrier inquiétant   Jeu 3 Mar - 13:53

Tomsz a écrit:
L'arrivée "décontractée" du Vicomte n'avait pas sucité d'émotion particulière, tout le monde ici étant habitué à son ton décalé, particulièrement dans les situations les plus extrèmes.

Cependant, un homme que le Tomsz n'avait pas encore eu le plaisir de rencontrer fut assez surpris. Le Vicomte, ne s'y attendant pas trop, ne sut pas vraiment quoi répondre...


Euh comment vous dire... non je ne suis pas particulièrement pressé d'en découdre... c'est surement une façon de ne pas trop y penser, n'est-ce pas. Mais ne vous en faites pas, Compiègne ne tombera pas...

Ce moment de flottement ne dura pas, puisque la mairesse lui proposa de se servir de sa maison, et de celle de Pisan.

Ben sûr Ysa, on peut entreposer des choses chez moi... des coffres remplis d'or par exemple...

Les yeux du Vicomte s'illuminèrent, il commença a baver, puis se reprit.

Et pour la Tour, effectivement c'est une bonne idée. C'est excentré, et les pièges de Lancre sont infranchissables. J'en sais quelque chose... Je pense que ça ne la dérangera pas, avec un peu de chance elle ne s'en rendra même pas compte!

Par contre je suis trop vieux pour porter tout ça moi, je veux bien vous guider et vous soutenir moralement par contre...

Papillondemort a écrit:
Papillon vit Wittek et Jesrad sortir précipitament de la salle de réunion .
Il savait qu'il devrait bientôt les rejoindre dans leur périple vers Reims , mais le temps que les groupes soient formés et les ordres donnés il pouvait rester un peu .
En s'asseyant sur le siège que Dame Jessticalinou lui avait si gentiment proposé à côté d'elle il écouta attentivement la discussion en prenant des notes .
Sa présence ici ne serait pas inutile : il pourra faire un rapport oral à Wittek sur les dernières décisions prises lors de cette réunion de crise .

Sortant une carte de sa besace il prit la parole afin de soumettre une idée :

Regardez cette carte . Nous pourrions peut-être cacher une part de nos trésors sur l'ile qui de trouve à l'est entre les deux ponts...



Noubliez pas non plus que nos forêts sont profondes et touffues , nous pourrions en tirer un avantage certain .

Magdeleine* a écrit:
Mag écoutait en essayant de lutter contre le sommeil. Pour une fois, la cause de sa fatigue n’était pas Aliénor, mais son voyage en Lorraine, et surtout son retour à brides abattues afin de rentrer à Compiègne aider son village.
Elle avait du mal à garder les idées claires, c’est à peine si elle salua le Vicomte de Chelles lors de son entrée remarquée, ou encore Messire Papillon.

Les idées commençaient à s’organiser, il était temps de décider une bonne fois pour toutes de la marche à suivre. Elle avait remarqué qu’Ysa commençait à s’impatienter, elle la connaissait si bien qu’elle le voyait à son regard… ou alors c’étaient les deux verres de calva que la mairesse s’était versée qui commençaient à faire effet ? D’ailleurs, personne n’avait osé l’imiter.

Mag se leva, se disant que bouger la réveillerait un peu. Elle confia Aliénor, qui s’était rendormie, à son père, et se dirigea vers le placard où étaient rangés les verres, alors que Papillon ouvrait la carte de Compiègne.
Elle posa un verre devant chacun des participants à la réunion et les remplit avec le calva qu’elle avait éloigné d’Ysa.


Bon, c’est pas tout ça, on parle on parle, mais il serait temps d’agir, maintenant …

Ysa a écrit:
Ysa regardait avec attention la carte de Papillon ... malgré son attirance certaine pour la bouteille de calva que Mag avait éloigné d'elle ! Evil or Very Mad Elle s'impatientait tout cela prenait beaucoup trop de temps.

Bon on va commencer à mettre des coffres dans la maison de Tomsz puis dans la Tour de Pisan. Il faut parer au plus pressé ... Mais vous avez raison messire Papillon la forêt est une bonne solution .. certains ici la connaissent trés bien, à eux de trouver où nous pourrions cacher quelques sacs ou coffres.

Pour le moment concentrons nous sur les coffres
se retournant vers Tomsz et Goli ... et désolée les pépés mais je ne veux pas vous entendre vous plaindre que vos vieux os vous font souffrir ou autre ... Vous allez aider comme tout le monde !! A ses mots Ysa regarda tour à tour Tomsz puis Goli puis de nouveau Tomsz et encore Goli ... leur faisant ainsi comprendre qu'ils n'avaient pas le choix.

Elle récupéra ensuite les clefs de la réserve.
Alors suivez moi, le plus difficile débute maintenant !

mibolti a écrit:
mibolti arriva essouflé près de ysa

"pfffiou je .... viens ...de m'isncrire au FISC....et je suis revenu le plsu vite possible...pour défendre ma ville....mais une chopine ne serait pas de trop pour récupérer....bon je revient je vais a l'auberge avant de mourir de soif....c'est plus de mon age toutes ces guerres dis donc....en tout cas bonne chance et si besoin d'aide appelle moi j'acourerai"

sur ce...il s'éloigna haletant comme un chien en plein soleil un apres midi d'été

jb0007 a écrit:
Jb accompagna les autres à la réserve. Tout ça a transporté... ça va en faire des voyages....

Bon, je vais commencer à prendre un coffre comme l'a demandé Ysa,
quelqu'un a-t-il un moyen de transport pour apporter tout ça jusqu'à la maison de Tomsz?

L'idéal serait une charette et il faudrait aussi prévoir quelque chose pour couvrir les coffres... car si tous les villageois les voient il sera facile pour les assaillants de se renseigner si jamais ils arrivent à prendre la ville.



Jb prit donc un coffre et le remonta de la réserve jusque dans une salle vers la porte arrière de la mairie où il entreposa en attendant que l'on trouve comment transporter tout ça

Jessticalinou a écrit:
Jess écouta les propositions de chacun et les trouva toutes plus interessantes que les autres. Elle remercia Mag de lui avoir servit un verre de calva. Lorsque Papillon déroula la carte de la forêt, elle but une gorgée de son verre.

Une idée lui vint alors à l'esprit lorsque Jb remonta avec un coffre.


Pour être plus efficace, il faudrait qu'on fasse trois groupes.
Le premier groupe s'occupe d'emporter des affaires chez Tomsz, le second chez Pisan, et le troisième se compose des personnes qui connaissent le mieux la forêt pour y cacher d'autres coffres également. Je pense qu'on gagnerai du temps comme ca.


Jess n'avait pas beaucoup de force mais proposa son aide à Ysa pour des papiers important qu'elle voudrait mettre à l'abri.

Tomsz a écrit:
Le Vicomte n'avait tout de même pas travaillé toute sa vie pour porter les coffres de la mairie comme un larbin... Et puis de toute façon il n'avait pas envie, il y a des jours comme ça où il ne faut pas chercher à comprendre. Il ouvrit la fenetre, passa sa tête dehors et cria :

BRIIIIIIIIIIIIIIIIIAN !

Il se retourna ensuite fièrement vers Ysa :

Tu vas voir, il ne va pas trainer!

Et en effet, quelques minutes plus tard, Alceste avait parcouru au pas de course la distance qui séparait la demeure de Tomsz, aux abords de la Porte de Clermont, à la Mairie. Le Vicomte laissa à Alceste le temps de reprendre son souffle (à peine), de dire bonjour à tout le monde et de préciser qu'il s'appelait Alceste et non Brian, puis il lui indiqua un tas de 3 coffres remplis de pièces d'or.

Voilà, ça va te faire de l'exercice un peu mon p'tit Brian, tu te laisses aller en ce moment, je trouve!

Alceste pris alors les 3 coffres, qui au total dépassaient de sa tête. En conséquence, il ne voyait plus rien devant lui. Tomsz se mit à côté de lui.

Tout droit! A gauche... un peu à droite... voilà tout droit. A gauche à gauche!

BANG!

Arf non la porte c'était un peu plus à gauche Brian! Bon, recommence...

Alceste et Tomsz sortirent enfin dehors, et commencèrent leur périple en direction de la maison du Vicomte. Ce dernier, sentant dans son dos le regard désapprobateur de la mairesse, se retourna avec son large sourire :

Bah quoi? Tu vois bien que je suis occupé là! Je le guide! Faut bien que quelqu'un se dévoue pour l'aider, le pauvre! Bon, pour le reste, je vous attend chez moi. A tout à l'heure!

Ysa a écrit:
Ysa laissa les hommes s'occupper des coffres, ils étaient bien trop lourd pour ses petits bras. Elle vit son RF blé/farine/pain arriver tout essouflé ... Euh bah Mib on aurait besoin de bras ... A peine le temps de finir qu'il était déjà reparti. :?

Jb ... on a 15 coffres à emporter chez Tomsz en tout. Tu dois avoir une charette dans la grange derrière, moi je vais chercher mes parchemins dans mon bureau et je te ramène de l'aide !

Ysa partit accompagnée de Jess jusqu'à son bureau où elle lui tendit une dizaine de parchemins. Euhh ça va aller ? Tu n'en as pas trop, c'est léger mais volumineux.

En redescendant les bras chargés de papiers Ysa entendit Tomsz appeler Brian .... Ooooohhh non ça ne va pas se passer comme ça !! Evil or Very Mad Elle lui jeta un regard noir. Il n'eut pas le temps de franchir la porte de la mairie qu'Ysa ayant laissé tomber ses parchemins le retint par l'oreille !! Naméééhooo !! C'est aux anciens de montrer l'exemple !! Elle lui lacha l'oreille puis prit un peu d'élan ..... Hmmm ne t'en fais pas je vais guider Brian euh enfin Alceste ... N'est ce pas Alceste ? Alceste lui répondit par son plus beau sourire Very Happy Et là Ysa donna son fameux coup de pied au Vicomte !! Allez zouuu va aider Jb un peu !!

Ysa et Jess tentèrent ensuite de guider Alceste jusqu'à la maison de Tomsz ... difficile à la lueur de 2 bougies en pleine nuit et en essayant de rester le plus discret possible. :?

Jessticalinou a écrit:
Jess accompagna Ysa jusqu'a son bureau et lui donna tout un tas de parchemins. Ils n'étaient pas lourds mais assez imposants à porter. Elle essaya de les tenir en faisant en sorte qu'ils soient le moins encombrants possible. Lorsqu'elle eut réussit, elle répondit à Ysa.

Oh ca va j'devrais m'en sortir.

Toutes deux redescendirent à la salle du conseil lorsque Tomsz appela un certain Brian. Jess n'avait pas tout suivit lorsqu'elle vit Ysa lacher ses parchemins et retenir Tomsz. Après lui avoir donné un coup de pied, Ysa récupéra ses parchemins et demanda à Jess de la suivre pour aller déposer les parchemins en lieu sur.

Sur la route, elles devaient guider le fameux brian qu'on appelait aussi Alceste, Jess ne comprit pas tout mais bon. Jess ne connaissant pas la route qui menaient à l'habitation du Vicomte, elle laissa Ysa guider le jeune homme et se contenta d'éclairer la route avec une bougie, sans faire trop de bruit.

Lorsqu'ils arrivèrent enfin à destination, avec quelques difficultés, Jess demanda à Ysa ou elle devait entreposer ses parchemins.

Papillondemort a écrit:
Papillon vida d'un trait son verre de Calva et courut tant bien que mal à la suite de Jess et Ysa avec son coffre dans les bras .
Pauvre Alceste , ça pèse aussi lourd qu'un âne mort !! Comment fait-il avec trois coffres ?

Arrivé à la demeure de Sieur Tomsz il le posa lourdement sur le perron et s'approcha de Jess :
Dame Jessticalinou nous n'avons plus le temps , nous devons malheureusement rejoindre Wittek maintenant , il doit nous attendre avec les autres miliciens pour partir à Varennes!!
Il nous faut nous hâter !!

Au revoir Dame Ysa , au revoir Sieur Tomsz , qu'Aristote vous garde .
dit-il.

En partant il donna un tape amicale sur l'épaule noueuse d' Alceste :
Bon courage mon gars lui glissa-t'il en lui faisant un clin d'oeil.

Se ravisant il revint vers Ysa :

J'allais oublier , j'ai pensé à une autre cachette : la mine de pierre , les galeries y sont profondes et qui s'intéresserait à des cailloux ? glissa-t'il en chuchotant.

Faisant fi des conventions il prit la main de Jess et ils repartirent précipitamment vers la sortie de la ville laissant les autres à leur besogne .

mibolti a écrit:
ayant enfin étranché sa soif mibolti arriva équipé d'une chariole faite de branchages noués ensemble portés par 2 roues qui semblais venir d'une charue..........l'étrange machine était tiré par 4 puissant destriers qui s'avéraient être des ....cochons....."bon j'espere que ça peut aider, desoler c'est une charette que j'avais fabriquer en cas de besoin et comme j'ai pas de chevaux, je vous présente nifnif nafnaf noufnouf et ysa mes petits cochons préférés" , voyant le regard mi furieux/mi etonné d'ysa il se dit que la prochaine fois il gardera le nom de ces cochons pour lui...""bon alors qu'est ce qu'il faut emmener ?"

AlcesteAVotreService a écrit:
Ouf Han Ouf Han

C'est encore loin Messire ......

Mes jambes ne me portent plus.

Alceste posa un court instant les 3 coffres et profita du fait que son maïtre lacha son attention pour reluquer la marchandise.

N'y aurait-il pas quelque chose que je pourrais chaparder au passage se demanda t-il ?

Lorsque le comte s'approcha à nouveau, il repris les coffres prestament.

Oh, mon maître, mon bon maître, n'auriez_vous pas un petit quelque chose à boire, pour que votre humble serviteur se réchauffe le coeur ?

Et il fit ses yeux de chien battu

Golitor a écrit:
L’idée d’utiliser les îlots comme refuge n’était pas des plus dénuée d’intérêt.

Bonne idée papi, en revanche cet îlot là est bien trop proche de la ville et bien trop de gens peuvent voir ce que nous y trafiquerions, en revanche, en allant plus loin vers venette, il y en a d’autres semblables, et en dehors des chemins fréquentés habituellement. Par contre le soucis serait la surveillance de ces îlots… moui, c’est pas gagné finalement…

Pareil sur la forêt, elle est dense et impénétrable par endroits, mais la surveiller sans cesse… ça semble bien compliqué… Faudrait quelqu’un qui n’ait pas de logement qui pourrait camper par la bas quelques temps, en attendant que ça se tasse… Plus loin vers l’Aisne, il y a une petite clairière, prêt d’un hameau… Rethondes, rotonde, je ne sais plus… l’accès n’est pas trop compliqué, on pourrait facilement venir déposer quelques denrées ou biens particuliers… Mais bon, reste à trouver un volontaire pour l’exil…

Ce faisant les chargements avaient commencés, et à l’évocation d’un type connaissant bien le coin et sans maison, au fur et à mesure des réflexions, les regards convergèrent vers Goli…

Hehehe hoo, nan ! N’y pensez même pas ! Nan Mag pas la peine de dire que ça serai mieux que ce soit moi plutôt que ton homme, Ysa pas la peine de dire que ça m’éviterai ces loyers en bibine chaque soir… Et toi Tomsz, pas la peine d’en rajouter… Tu ne portes même pas tes affaires toi-même d’abord… Bon ok c’est le privilège de quand on a porté sur ses épaule le Duché, mais quand même…

Puis finalement devant la mine déconfite des ces acolytes, il pris la grande résolution de s’en charger. Il prit donc une charrette correctement harnachée et s’en alla en forêt. Après une nuit à décharger et cacher les denrées, Goli revient le lendemain. Ysa toute contente, avait déjà un nouveau chargement à lui confier…

Ben bravo…

AlcesteAVotreService a écrit:
Alceste, trouvant encore un prétexte pour arrêter d'avancer posa les coffres par terre à nouveau, et s'approcha de Goli

Bien le bonjour, Messire, vous ne me connaissez peut-être pas, mais moi, j'ai souvent entendu parler de vous.

Il se genuflexa et fit mine de faire un baise main, non sans un regard sur la bague de Golitor

Comme vous êtes sages et comme vos idées sont bonnes. Ne pourrais-je pas profiter de votre charette pour installer 3 petits coffres que mon maitre m'a demandé de ramener dans son illustre demeure ?

Il vous suffirait de faire un petit détour par chez lui, promit cela ne vous fatiguera pas beaucoup, d'ailleurs, il me semble l'avoir entendu dire qu'il serait heureux de vous payer un verre -- et comme j'ai euh... pardon vous devez avoir grand soif, je vous propose la demeure de mon maître.

Sans attendre la réponse il se releva, s'éloigna en reculant tout en faisant des courbettes, et s'empara des sacs qu'il lança sur la charette

Ysa a écrit:
Arrivées à la maison de Tomsz, Ysa déposa ses parchemins dans l'entrée et indiqua un coffre à Jess. Tu peux mettre les tiens dedans.

Ahh merci Papillon ! Arrfff oui vous devez prendre la route. En tout cas merci à tous les deux pour votre aide. Et surtout faites bien attention à vous !!


De retour à la mairie Ysa tomba sur Mib nommant ses cochons ? Shocked Pardon ?? Tu l'as appelé comment ton dernier cochon ? Shocked Ysa se dit qu'elle avait du mal entendre ... elle réglerait ses comptes avec Mib plus tard, là le temps manquait !

Bah il faut emmener le reste des coffres chez Tomsz, heu il doit en rester 11 moins celui que Jb a déjà placé devant la sortie ...

Le jour commençer déjà à se lever ... et il restait encore beaucoup à faire ... Jb, Mib, Tomsz et Alceste s'occuppaient des coffres sous l'oeil attentif de Mag .... Ysa quant à elle finissait de préparer la prochaine cargaison de Goli ... qui arrivait heureux d'avoir fini sa tache et pressé de retrouver son lit.

Ahhh !! Tu t'étais perdu ou quoi ? Tu en as mis un temps ! Pffff ! J'ai même eu le temps de te préparer ça.
Ysa se leva du tas de sacs de farine sur lequel elle était assise ... Tadaaamm ! Bon courage ... et heu je crois qu'Alceste a un petit quelque chose pour toi !

Et heu par contre Alceste ... moi aussi j'ai soif ?? Je peux venir aussi hein ?? Toute façon faut que je surveille le travail du pépé ^^ Alors je viens avec vous !

AlcesteAVotreService a écrit:
Oh mais avec grand plaisir Madame le Maire, moi je veux bien tout ce que vous voulez. C'est déjà un grand honneur qu'une femme aussi haut placée à Compiègne daigne m'adresser la parole.

Alceste regarda le fouet avec méfiance


Vous ne voulez pas me battre hein Sad . Je vous le dit à vous parce que je vous aime beaucoup mais il ne faut pas que vous le répétiez. M'sieur Rose (mon maître) lève quelque fois une vieille chemise rose sur moi lorsqu'il a un peu abusé de la bouteille et j'ai peur qu'un jour ou l'autre il en arrive à me battre.

Ces yeux se mirent à briller

Puisque l'on discute, pourrais-je me permettre de vous demander si vous n'avez pas un morceau de pain en trop à la mairie avec un peu de bière, c'est juste histoire de manger un peu pour être plus fort pour porter les coffres....

Bourguigon a écrit:
Bourguigon, attiré par le tumulte émanant de la mairie se précipita arme au poing pour faire passer l'envie à ces brigands de piller les trésors de notre ville.

Soudain il s'arrêta stupéfait : Tomsz dirigeait les opérations !! Etait-ce possible? Son récent anoblissement l'aurait-il à ce point changer? Peut-être pensait-il que toute ces richesses lui revenait de plein droit ?

Bien décidé à ne pas laisser un noble s'emparer du fruit du dur labeur des paysans et artisans compiègnois, faute de pouvoir oxir son ami Bourguigon avait tout de même l'intention de le ramener dans le droit chemin....

C'est alors avec soulagement qu'il entendit Ysa hurler en se dirigeant vers Tomsz :"Naméééhooo !! C'est aux anciens de montrer l'exemple !! "

Bourguigon en déduisit que les ordres émanaient de la mairesse et que tout était donc normal. Il se mit à sourir en regardant ces pauvres âmes transporter avec difficulté des charges importantes.

Il se dit finalement qu'ils étaient bien assez nombreux et opta pour une retraite stratégique vers sa boucherie.

Soudain il entendit au loin "
Et heu par contre Alceste ... moi aussi j'ai soif ?? Je peux venir aussi hein ?? Toute façon faut que je surveille le travail du pépé ^^ Alors je viens avec vous !"
... qui dit soif dit à boire.... il décida donc de se raviser et d'aller prêter main forte à l'équipe municipal élargie pour l'occasion.


"Bonjour tout le monde !!!
Vous me paraissez tous éreinté, vous devriez faire une petite pause et vous désaltérer.
Ca tombe bien car moi aussi je n'en peut plus je passe mes journées à m'entrainer pour être prêt à recevoir les troubles fêtes et la nuit je fais tourner mon échoppe pour que la ville ne manque pas de viande...."

Bourguigon s'arrêta soudain de parler. Il remarqua, après avoir scruté les lieux des yeux, qu'il n'y avait aucune trace de tonneaux de bière !!
Il s'était une fois de plus fait avoir par son trop grand amour pour cette délicieuse boisson.

Golitor a écrit:
Devant tant de monde Goli n’osa rien dire quand l’Alceste se mis à se baisser, il s’était rendu compte trop tard que ce n’était pas un rhumatisme, mais une génuflexion qu’il effectuait… Son humiliation fut totale quand il se mit à lui faire un baisemain.

Heu allons allons mon grand, doucement là… Heu ça ira ça ira… Là je suis comme vous tous, je mouille la chemise, alors donc, un peu de tenue… Heu par contre les sacs en plus c’était po la peine, non mais sincèrement… Fallait pas…

Dejà Goli repartait vers sa clairière de Rethondes quand à l’évocation d’une bibine il se mit tel le chien de chasse à l’arrêt.

Heu, plait-il ? Vous dites ? Faire un tour dans la propriété d’escabeau ? Heu pardon, des Chelles ? Mais avec grand plaisir !

Il allait laisser séant son chargement quand en bonne contre mairesse fouetteuse, Ysa se joint à la compagnie. D’un simple regard elle rappela à Goli les défauts de sa mémoire…

Heu nan nan j’allais pas le laisser là c’te charrette voyons…

Très rapidement par rapport son premier chargement Goli alla s’en départir de la plus grande célérité pour se pointer fis ça vers la demeure de Chelles, accompagné d’Ysa, comme cela devenait de plus en plus habituel.

patoreen a écrit:
Patoreen encore usé de sa sortie de l'avant veille avec la Lance (et oui, lui non plus il n'est plus tout jeune 😉 ) était encore en train de ronfler dans sa forge quand tout à coup, du bruit provenant de dehors le réveilla....

Tiens salut ma poule, ça fait longtemps que tu n'es pas venu te fracasser la tête devant ma porte en sortant de taverne

Puis il se rendit compte que ce n'était pas Albator, et que le bruit provenait de plus loin. Il mit un pied hors de son lit enfila ses chausses et vint aux nouvelles

Salut tout le monde alors, on fête quoi ici. Goli, qu'est ce que tu fais avec ces trois coffres sur ta charette. Vous allez où comme ça ?

Quand il apprit que tout le monde se rendait chez le vicomte pour boire un coup, il se mit dans la file, et galanterie oblige, décida d'aider Ysa à porter toute la marchandise (ce n'est pas tant de la galanterie en fait, mais comme elle portait moins que les autres 😉 )

Bonjour Messire Alceste, vous travaillez donc pour Tomsz. Il a pris le melon ou quoi l'homme Rose Very Happy

AlcesteAVotreService a écrit:
Alceste était un peu inquiet de voir la file s'allonger au fil des maisons. Il se demandait comment son maître allait prendre son mensonge. Puis il se rassura :

Le connaissant, il sera plutôt content que je lui emmène des compagnons de beuveries

Bien le bonjour Messire Patoren, vous êtes bien évidement le bienvenu chez M'sieur Rose avec tout le monde. Plus on est de fous .....

Ne trouvez-vous pas que Messire Golitor est un peu chargé ? Je lui ai proposé de l'aide mais il n'a pas accepté. Peut-être est-ce du à mon rang.... Un grand homme solide comme vous pourrait peut-être lui donner un coup de main ? (Oh moi ce que j'en dit Laughing )

Tomsz a écrit:
Le coup de pied d'Ysa avait habituellement pour vertu de remettre les idées de Tomsz en place et dans le droit chemin, et il fallait bien l'admettre que cela était plutôt efficace.

Mais cette fois-ci, cela marcha moins bien. Le Vicomte, « privé » de son rôle de guide d'Alceste, semblait bien désoeuvré. On lui dit alors de surveiller ceci, d'aider à cela, de porter tel ou tel objet, d'accompagner untel... Ayant un temps de retard à chaque fois, il se retrouva seul au milieu de la mairie, chacun étant déjà attelé à sa tâche. Visiblement, tout le monde l'avait oublié là, ce qui n'était pas pour lui déplaire.

Tomsz sorti alors calmement de la mairie, en sifflant un célèbre chanson des « Gens du Village », et pris la direction de chez lui. Lorsqu'il arriva devant sa maison, personne n'était encore arrivé, ils avaient du traîner en chemin. Le Vicomte s'installa tranquillement dans son fauteuil, devant la fenêtre, pour guetter les premiers arrivants.

Ysa a écrit:
Mais non Alceste je ne vais pas vous battre ... mon fouet est réservé à mes conseillers municipaux un peu fainéant .... Shocked Quoi Tomsz essaye de vous battre !! Le jour où il y arrive ... ce qui n'est pas prêt d'arriver ... vous n'hésitez pas à venir me voir ! Evil or Very Mad

Euh un morceau de pain mais bien sur par contre la bière je crois que Goli a tout emporté avec lui ... désolée.
Elle alla rapidement dans la réserve prendre un pain et quelques madeleines et les lui rapporta. Tenez ... Mais dites moi il vous donne à manger au moins Tomsz ? Elle le cherchait du regard ... si elle lui tombait dessus il allait l'entendre c'était scandaleux !!

Bourgui arriva l'arme au poing devant la mairie.
Bonjour Bourgui !! Tu arrives quand tout est fini toi !! Et tu voudrais boire un coup quand même ! Ysa leva les yeux au ciel ... cela ne l'étonnait absolument pas de son lieutenant... et lui rappelait les tonneauux qu'ils avaient bu ensemble dans la taverne rose !
Bon bah tu nous suis alors, tu les aideras à décharger arrivé à destination ! Et fais pas cette tête les tonneaux sont en lieu sur ... enfin c'est Goli qui les a cachés ... alors pas sur qu'il en reste beaucoup. :?

Elle se retourna vers Goli qui s'apprêtait à partir chez Tomsz sans son chargement ! Evil or Very Mad Un regard lui suffit à comprendre qu'il avait oublié le principal ! Pffffffff !! Nan mais ces pépés faut toujours être derrière leur dos ! Ils oublieraient leur tête !

Elle s'assit sur les sacs de farine qu'Alceste et Goli venaient de charger et les regarda avec un grand sourire. Bah quoi ! Autant en profiter non et puis mes parchemins sont encombrants ...

Ils prirent le chemin de la demeure rose tout en essayant de faire le moins de bruit possible mais la ville commençait déjà à se réveiller, la preuve en était Pato qui sortit de chez lui encore endormi. Ahh tiens Pato ! Tu viens avec nous on va boire un coup chez le vicomte ! Quelle question ? Rolling Eyes Il n'allait pas se faire prier, elle lui tendit donc la quasi totalité de ses parchemins avec son plus joli sourire et se retrouva assise tranquilou à regarder le pépé bougonner pour ne pas changer ...

Ils arrivèrent tous ensemble chez Tomsz, qui était où d'ailleurs ? Depuis son coup de pied elle ne l'avait pas revu !
Evil or Very Mad

Magdeleine* a écrit:
Aliénor s’était rendormie, et Mag l’avait reprise à son père. Mais avec sa fille dans les bras, il lui était difficile de prendre part activement au déménagement en cours. Elle se contentait donc de surveiller l’avancée des opérations, donnant de ci de là quelques consignes, vérifiant que la réserve de calva était en de bonnes mains.

Il ne restait plus maintenant qu’à se mettre en route vers la demeure du vicomte de Chelles afin d’y entreposer les derniers coffres restants. Fatiguée par cette longue nuit blanche, Mag avait reposé Aliénor dans son couffin et s’apprêtait à prendre congé, n’étant plus d’aucune utilité, lorsqu’elle entendit qu’il était question d’en profiter pour aller y boire un coup.

Elle hésita, jetant un regard à sa fille. Après tout, celle-ci dormait, alors que ce soit dans son couffin chez Tomsz, ou dans son berceau chez eux, elle n’y verrait pas grande différence.
Elle se joignit donc à la petite troupe …

Tomsz a écrit:
Confortablement installé devant sa fenêtre, le Vicomte vit arriver une foule nombreuse et bruyante. Ca y est, Compiègne était tombée, et les pillards fonçaient sur lui!

Tomsz se leva d'un bond et ouvrit la porte d'entrée pour faire face dignement à son destin. Puis il reconnu Alceste et toute la bande de joyeux drilles qui évacuaient la Mairie, accompagnés par des charrettes, des coffres, un nourisson et des amateurs de bières qui ne perdent jamais le nord.


Tiens, Pato et Bourgui sont dans le coup, c'est louche ça!

Alceste, qui menait le cortège, lui expliqua que chacun aimerait bien avoir un petit remontant après tout ces efforts. Tomsz commença à s'énerver :

Mais triple buse! C'est encore une combine pour picoler gratuitement ça encore, tu vas finir par me ruiner avec tes plans foireux!

Le Vicomte fut interrompu par le regard noir de la mairesse, se calma, et se rendit compte que beaucoup de ses amis étaient là, et que c'était en effet une bonne occasion de passer un bon moment ensemble autour d'un petit verre.

Hum bon d'accord. Posez les coffres dans l'entrée, on s'en occupera plus tard! Brian, vas donc nous chercher quelques bouteilles de liqueur de chardon, pendant que j'installe nos « invités surprises » dans le salon.

AlcesteAVotreService a écrit:
Alceste, tout content de voir que sa ruse avait réussi se précipita dans la réserve secrète contenant l'alcool de Charbon 😉 . En ressortant, ne sachant pas compter, il prit tous les verres propres disponibles dans la cuisine.


Pour sur, il n'y en a pas assez, il va falloir en laver quelques uns

et pour la n-ième fois de la journée, il s'en alla au puits chercher un seau d'eau propre, afin de laver les verres. Une fois les verres lavés, il les apporta dans la pièce principale et les remplit tous. Après avoir servi tout le monde, il se rendit compte qu'il en avait trop apporté : il remit donc les verres pleins en trop sur le plateau

M'sieur Rose, je retourne en cuisine chercher de quoi manger

Sur ce il s'esquiva. Dès qu'il eu passé la porte, il s'enfila tous les verres les uns après le autres, et c'est un peu plein, qu'il ramena des miches de pain pour tout le monde. Il fit le tour de tous les invités en leur sussurant à l'oreille

Vous voyez, je vous avais bien dit que M'sieur Rose serait enchanté de vous -hips- accueillir. Ah il est tellement bon mon maître

Ysa a écrit:
Une fois tous arrivés à la demeure de Tomsz, Ysa descendit de la charette avec ses parchemins à la main. Elle vit le vicomte sortir en trombe de chez lui ... il avait vu un fantome ou quoi ? Enfin il commençait déjà à raler sur le pauvre Brian euh enfin ... Alceste, Ysa lui jeta un regard noir qui le fit taire et il invita enfin ses amis qui se gelaient à boire un verre ... il était temps !

Ils entrèrent tous ensemble, Ysa posa ses parchemins sur les coffres et ils attendirent qu'Alceste leur servent le fameux alcool de chardon.


Merci Tomsz de nous accueillir chez toi et d'entreposer les coffres aussi. Bon j'ai tout bien inventorié, rangé et classé alors fais y attention s'il te plait. Ysa prit le verre que lui tendait Alceste et le remercia d'un petit sourire. Elle leva son verre à la santé de tous ses mais présents. Merci à tous ! Sans vous je n'y serais jamais arrivée ! Elle les regarda un à un assis discutant de choses et d'autres en leur souriant, elle savait que quoiqu'il arrive elle pourrait toujours compter sur eux ...
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
 
Un courrier inquiétant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit tremblement inquiétant!!
» [Double sujet] Une plume au développement inquiétant - Perruches sauvages autour de chez moi
» Trop bizarre et inquiétant
» comportement inquiétant
» Problème inquiétant à l'oeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP d'ici et d'ailleurs :: RP Archives 1456-1457-
Sauter vers: