AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joutes de Chaumont - Campement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:30

Aimelin a écrit:
[Campement des Vassaux de Dotch de Cassel]


Le pigeon arrivé alors qu'il projetait d'aller à Etampes se reposer une paire de jours et prendre quelques affaires, le fit changer quelque peu ses projets. Il passa donc au Domaine, mais ne s'arrêta que la journée, le temps de donner quelques consignes, écrivit missive à Aliénor pour l'informer des joutes où il se rendait, et rejoignit Célénya au point de rendez vous. La petite troupe était là, et c'est dans une ambiance agréable qu'elle s'était mise en route pour les Terres d'Izard.

Les hommes de camps s'affairaient, sous l'oeil du jeune homme qui n'hésitait pas à mettre la main à la patte quand c'était nécessaire, et les tentes fûrent montées assez rapidement, pour leur plus grande satisfaction. Cette fois-ci, une tente supplémentaire à côté de la sienne pour loger la blondinette croqueuse de raisins qui lui avait promis qu'elle les rejoindrait.

Le campement installé, il devait s'occuper d'Altaïr et vérifier un peu le matériel, il laissait rarement ce soin là à quelqu'un d'autre.
La malle avait été déchargée des charettes, les plaques de protection posées à côté et la couverture aux couleurs de la De Cassel soigneusement pliée. Un coup d'oeil à son écus aux armes d'Etampes et il se dirigea vers sa tente.
Une couche, deux fauteuil et une table, ainsi que deux malles, l'une contenant quelques affaires, et l'autre sa brigandine et les accessoires qu'il sortit et déposa sur l'un des fauteuils, ainsi que le bacinet qu'il regarda quelques secondes d'un air perplexe. Lui qui aimait galoper en liberté, souvent à cru, il allait encore devoir mettre cet équipement pour passer en lice.

Un regard autour de lui et il sortit. Apercevant Ernest empêtré sous les oriflammes qu'il essayait de planter dans le sol, il poussa un soupir et alla lui prêter main forte.




        ********



Dernière édition par Alienor le Ven 17 Juin - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:31

Alienor Vastel a écrit:
[Troyes, un peu auparavant]

Troyes, Jouarre, puis Troyes à nouveau, où l'attendait la missive d'Aimelin dont elle prit connaissance avec un sourire. Ils avaient prévu de se retrouver à Etampes après sa visite à sa marraine, ça serait donc Chaumont.
Chaumont... les terres de Ghost et Ana.Lise. Peut-être aurait-elle l'occasion de les croiser... Sourire amusé au souvenir de ce mois qu'ils avaient passé à Troyes, leurs rencontres et leurs conversations, allant de la façon d’accommoder le canard, imaginant des recettes dignes de figurer dans le
Viandier de Taillevent, à l'explication par le Duc de Sedan de l'utilité de la grosse pierre située à proximité de la maison de la blondinette. D'ailleurs, c'était à la suite de cette discussion qu'elle avait déménagé en un endroit aussi calme, mais où les voisins s'avéraient plus... vivants !

Et petite moue. Si enfant elle n'avait connu de la Champagne que Compiègne, Chelles et Pomponne, et encore là elle ne faisait pas attention à l'itinéraire, se laissant mener, si maintenant sa connaissance de la géographie du Duché allait s'améliorant à force d'en parcourir la campagne, il n'en restait pas moins qu'à l'heure actuelle, elle était incapable de situer Chaumont.

Opération dépliage de carte, donc, qu'elle sache au moins où se rendre, cela n'en serait que mieux ! Doigt qui suivent les routes dessinées, pervenches attentives qui parcourent le parchemin avant de s'éclairer. Trouvé ! Missive au jeune seigneur pour lui annoncer sa venue, rapide calcul de la distance à parcourir et du chemin à prendre, avant de préparer ses affaires qu'elle glissa dans ses fontes. Puis de rejoindre sa monture et de se mettre en route.



[Chaumont - Campements des jouteurs]

Non, elle ne s'était pas perdue en chemin ! A peine avait-elle rallongé sa route en voulant prendre un raccourci qui n'en était pas un, l'obligeant à faire demi-tour une fois qu'elle s'en était rendue compte. Mais bon, ça y était, elle avait rejoint Chaumont et s'approchait du campement où les jouteurs s'organisaient.
Autre opération maintenant, et non des moindres, trouver l'endroit où les vassaux de la Duchesse de Saint-Florentin avaient établi leur campement. L'adolescente progressait à travers le dédale des tentes en cours de montage, l'effervescence et le brouhaha des hommes et des femmes en train de s'installer, s'arrêtant par moments pour demander le renseignement qui l'intéressait. Ne recevant dans le meilleur des cas qu'une dénégation, parfois même seulement un haussement d'épaules qui marquait l'ignorance.

Soupir agacé teinté d'impatience, ça se révélait presque plus ardu que de situer Chaumont sur la carte de la Champagne. Carte pas à jour d'ailleurs, fichu raccourci inexistant ! Elle espérait juste mettre moins de temps à trouver Célénya et Aimelin qu'elle n'en avait mis à arriver ici, les joutes seraient terminées depuis longtemps dans le cas contraire !

Pervenches qui balayent le paysage, l'avantage de sa position haute, juchée sur Etoile, lui permettant une vue assez globale. Et sourire satisfait qui s'affiche sur ses lèvres alors qu'elle aperçoit enfin un oriflamme qu'elle connait.
Aliénor talonna légèrement sa monture pour rejoindre enfin son objectif, et s'arrêta à quelques pas, observant le montage du second oriflamme, un sourire amusé sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:31

Aimelin a écrit:
[Campement des Vassaux de Dotch de Cassel]


- mmm un peu d'aide ?
- ou.. oui je.. je veux.. b.. bien se.... sei.. seigneur


Le jeune lieutenant retint un rire en voyant le garde emmêlé dans le tissu aux couleurs d'Etampes. Ce lion semblait bien vivant et décidé à ne pas se laisser immobiliser par le blondinet bégayeur. Pour ne pas céder au fou rire qui le démengeait, le jeune seigneur désigna l'oriflamme tout en maintenant un peu le tissus.

- mmm il est beau quand même ce lion tu ne trouves pas ? et bien voila c'est parfait, nous avons vaincu la bête !
- ou..oui.. se.. seigneur
- merci Er.. ernest je n'ai plus besoin de toi pour le moment


Le jeune homme regarda le garde rejoindre ses compagnons et resta quelques secondes rêveur devant les deux oriflammes. Il espérait jouter un peu plus longtemps que lors des joutes précédentes qu'il n'avait fait que survoler. Il tourna les talons et s'immobilisa surpris par la silhouette d'une cavalière plantée non loin et qui l'observait, et sourit en la reconnaissant. Machinalement il épousseta un peu ses braies et sa chemise et lui offrit un grand sourire tandis qu'il attrapait Etoile doucement par son mors.

- Aliénor que je suis heureux de vous voir

Il se demandait si elle avait observé le manège avec Ernest depuis longtemps et enchaina aussitôt.

- j'aidais mon garde à installer le dernier oriflamme et notre campement est prêt.
Bienvenue


Il inclina le buste en désignant les tentes de la main et se redressa pour tenir la monture de la jeune femme afin qu'elle puisse mettre pieds à terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:32

Ptitmec13 a écrit:
Comme à chaque fois que Aime était chargé de superviser l'établissement du campement, la blondine s'était perchée sur la charrette de l'intendance, sur un tonneau bien sur. Elle regardait, amusée les deux hommes se dépêtrer avec les oriflammes quand la silhouette d'une jeune femme sur sa monture attira son regard. Sourire en coin qui remplace l'amusement, pour sur son ami allait être ravi de l'accueillir. Aussi ne bougea-t-elle pas. Elle la saluerait bien à temps plus tard.
Son regard se tourne alors vers l'allée principale espérant y voir le convoi de son écuyer de frère.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:32

Alienor Vastel a écrit:
[Campement des Vassaux de Dotch de Cassel, enfin !]

Sourire amusé, donc, à observer les deux hommes se débattre avec l'oriflamme avant que celle-ci ne rejoigne enfin la première, bercées doucement dans l'air comme le lent flux et reflux de cette mer languedocienne près de laquelle l'adolescente avait passé ces dernières années.
L'adolescente, justement, qui détourna son regard un instant, le temps de croiser celui de Célénya qu'elle salua d'un franc sourire accompagné d'un signe de la tête, puis le reporta sur le jeune homme qui s'approchait d'elle.

Et sourire amusé à nouveau en le voyant épousseter ses vêtements. Songeant qu'elle même d'ailleurs devait être couverte de poussière après sa chevauchée, et qu'un bon bain chaud et parfumé, là, ça serait si agréable ! Mais le bain n'était pas à l'ordre du jour, les premiers points du programme consistant déjà à répondre à Aimelin et descendre de son perchoir. Pour la suite... bah on verra !

La petite blonde se pencha légèrement sur l'encolure d'Etoile, caressant sa crinière, en même temps que ses pervenches dirigées vers le jeune seigneur se faisaient chaleureuses.


J'en suis heureuse également, Aimelin. Et un sourire malicieux pour accompagner la suite J'ai quelque peu traîné en route, autrement il est fort à parier que je serais arrivée en même temps que vous, à peu de choses près ! Pas vraiment une contrevérité à vrai dire, juste un petit arrangement de la réalité des choses, saleté de carte ! Faudrait d'ailleurs qu'elle envisage de s'en procurer une qui soit davantage d'actualité...

Elle se redressa pour exécuter l'opération descente, mains en appui sur le pommeau de la selle avant de se laisser glisser à terre. Rênes passées ensuite par dessus l'encolure de sa monture, se rapprochant ainsi du jeune homme. Et pervenches qui suivent le geste de la main avant de revenir se planter dans les prunelles grises de son vis-à-vis.


Merci pour votre accueil ! Vous êtes bien installés, je vois, et... petit sourire espiègle ... les oriflammes flottent joliment au vent. Avant d'enchaîner Je vous avais dit il y a quelques temps que j'accepterai avec plaisir la proposition que vous m'aviez faite à Vincennes, de loger sous une tente lors de joutes auxquelles vous participeriez, ce sera donc chose faite !

Elle approcha son visage du sien, laissant ses lèvres glisser jusqu'à son oreille pour lui murmurer C'est bon de vous revoir... Avant de se reculer légèrement, balayant le campement de ses pervenches Où puis-je m'installer ?
Elle avait voyagé léger, enfin relativement, point de malles ou de coffres, elle n'en avait pas besoin, mais il lui fallait maintenant décharger sa Frisone des fontes emplies de ses affaires et s'occuper de sa monture. Et il faudrait aussi desseller Etoile et lui donner à boire, elle l'a bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:32

vorhonwe a écrit:
Vorhonwë avança tant bien que mal au travers des campements aux divers couleurs. Il sentit son bras gauche commençait à partir en arrière. Les bourriques s'étaient encore arrêtées pour brouter. Qu'avait il bien pu faire à sa soeur pour mériter un tel sort. Il stoppa son destrier pour ne pas finir écarteler et attendit que les bourriques veuillent bien continuer a avancer. Il en profita pour trouver les oriflammes du campement. Il y avait encore une fois beaucoup de monde.

Il fit un tour de plus autour de son bras avec la corde qui le liait avec les bourriques et tira. Ce n'est pas sans réticences de celle ci qu'il finit par atteindre les tentes de leur campement. Le guerrier lâcha la corde et foudroya sa soeur du regard. Il sauta de selle se laissant lourdement atterrir sur les pieds dans un grand bruit métallique. Il ne se défaisait que rarement de son équipement c'est dernier temps. Il se dirigea vers Célénya qui était juchée sur un tonneau en hauteur. Il s'arrêta a quelques pas d'elle pour lui faire sa plus belle courbette.


Dame de Lasson, votre .... attirail? est finalement arrivé.

Il se redressa la main sur la garde de son épée et un sourire jusqu'aux oreilles. Il était content d'avoir enfin rejoins sa soeur. Et il lui tendit une main pour l'aider a descendre de son tonneau perché sur le chariot.



Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:32

Ptitmec13 a écrit:
Quand une blondine salue une blondine ça donne quoi? L'autre blondine y répond bien sur par un sourire chaleureux et un signe de tête autant respectueux, elle y ajoute même un clin d’œil amusé.

Retour sur l'allée principale où elle voit enfin son frère arriver avec les deux mules.. Apparemment ces dernières lui donnaient quelques difficultés pour avancer... Quelle idée aussi de s'enticher de têtes de mules. Quoique ne dit-on pas que l'équipage ressemble au meneur? Hihi, il faudrait qu'elle le lui sorte ça.. Pour sur, ça allait le faire rire.. ou pas..

Elle sourit devant sa courbette puis à l’appellation, il s’entêtait à lui rappeler son titre alors qu'elle n'aspirait qu'à être Ptit. Tsss, elle ne comptait plus les chhhhuuuutttteeees qu'elle répondait quand il l'appelait ainsi et qu'en plus il la vouvoyait...


Ce n'est pas trop tôt j'ai bien failli attendre!!!

Elle se releva avec un sourire taquin, vite remplacé par une grimace. Sa blessure au genou se rappelait à son bon souvenir. Surement que le galop d'arrivée avait été de trop. Maudites joutes de Valençay qui avaient été le décor de sa première blessure.. enfin plutôt de ses deux premières blessures "joutales".
Elle se saisit de la main que lui tendait son frère et sauta d'un bond au sol se réceptionnant sur sa jambe valide. Ne pas montrer qu'elle n'est pas au mieux de sa forme, personne ne devait le savoir.
S'appuyant sur l'avant bras de son écuyer, elle se mit sur la pointe des pieds pour le bisouiller tendrement.


As-tu fait bonne route au moins? Tes bourriques ne t'ont-elles pas trop rendu fou. Quoi qu'en matière de tête de mule tu n'es pas en reste mon frère. Ça doit aider non?

Taquine, elle lui sourit, une lueur de gaieté dans les yeux de l'avoir retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:33

vorhonwe a écrit:
Citation :
As-tu fait bonne route au moins? Tes bourriques ne t'ont-elles pas trop rendu fou. Quoi qu'en matière de tête de mule tu n'es pas en reste mon frère. Ça doit aider non?

Je vais les vendre au premier venu contre une rassade de n'importe quoi. Ma bouche est bien plus sèche que le pire des déserts.

Il posa sa main sur celle de sa soeur qui était sur son avant bras et lui fit la bise.

Je suis content d'avoir pu te rejoindre Ptit soeur.

Et ça le faisait sourire d'appeler sa soeur ainsi. Il se détourna d'elle un instant pour défaire les malles qui se trouvait sur les mules. Il prit garde aux poids de malles, il ne voulait ni la prendre sur le pied ni blesser les mules. Il regarda autour de lui et s'aperçut de sa maladresse. Deux personnes se trouvaient dans le campement avec eux. Il avait tellement été ennuyé avec les mules et tellement rassuré d'être arrivé à temps pour sa soeur qu'il en oubliait son savoir vivre. Il chargea la malle de vêtement de Célénya sur son épaule, la tenant par l'avant et tira la malle pour l'armure qui possédait des roulettes pour son plus grand bonheur. Il avança vers Sir Aimelin qu'il n'avait que trop rarement croisé qui se trouvait être en compagnie du jeune Demoiselle qu'il ne connaissait pas le moins du monde. Il déposa les malles au sol pour les saluer. Il s'inclina bien bas, en réalité, il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il convenait de faire.

Mes plus humble salutations, je suis Vorhonwë, je sers d'écuyer à Célénya.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 12:33

Aimelin a écrit:
[Campement des Vassaux de Dotch de Cassel, parmi les blondes et les oriflammes]


Quelques jours sans la voir et il constatait qu'elle n'avait pas changée, toujours aussi mutine et souriante, ce qu'il appréciait grandement, en plus de son joli minoi et de bien d'autres qualités. Sourire amusé en appréciant sa grâce et sa légèreté pour descendre d'Etoile.
Petit regard vers les oriflammes avec une moue mi fière mi amusée en repensant à Ernest, puis haussement de sourcils se demandant si elle les avait observés. Il commençait à connaitre ses pervenches et ses sourires qui bien souvent se passaient de mots pour les accompagner.


oui les oriflammes flottent joliment, avec autant de grâce que vous descendez de cheval

Sourire malicieux en réponse, tandis qu'elle approchait son visage pour laisser ses lèvres le frôler jusqu'à son oreille, histoire sans doute de l'énerver ou le déstabiliser quelque peu, provoquant chez le jeune ébouriffé tout une vague de frissons qu'il eût un peu de mal à contrôler.
Ne jamais montrer aux femmes qu'elles ont le dessus, telle était sa pensée à ce moment précis, tandis qu'il fermait les yeux juste une seconde pour mieux savourer cette proximité. Et l'apparente assurance et désinvolture du jeune seigneur s'envola comme les feuilles au vent qui les emportent en les faisant tourbillonner. Grmbblll … ne pas sourire comme le ravi de la crèche surtout, ne pas bégayer et aligner quelques mots pour une réponse correcte.

Il mit donc ses décisions en pratique.


mm.. moui .. votr..

Soupir en levant les yeux au ciel, il était persuadé qu'il pouvait certainement faire un peu mieux dans le genre réponse à une question toute simple : où puis je m'installer ?
Il toussota un peu et préféra passer derrière elle, afin qu'elle soit face à la tente qui se trouvait entre celle de Cécé et celle de l'ébouriffé. Il profita néanmoins de la proximité toujours là, pour lui murmurer au creux de l'oreille
c'est bon de vous revoir également et désigna la tente de la main, élevant un peu la voix.

voici votre logis, et luxe suprême, un grand baquet de bois pour quelques bains que vous aimeriez prendreavant de la regarder d'un air taquin j'avoue en avoir fait placer dans les autres tentes. Ernest vous portera ce dont vous aurez besoin. Il désigna le jeune garde blondinet qui était affairé à faire boire les chevaux.

Il bénissait Jeanne et Gus de penser à des choses tant pratiques. Un regard vers Etoile.

elle sera en compagnie de nos chevaux et nos gardes s'en occuperont si vous voulez vous détendre un moment.

Il s'interrompit en voyant un homme qui avait rejoint Célénya venir les saluer. Il l'avait croisé à des joutes sans vraiment faire connaissance.

Mes plus humble salutations, je suis Vorhonwë, je sers d'écuyer à Célénya.

Il l'accueillit d'un franc sourire

bonjour Messire, je suis Aimelin ... puis posa doucement sa main sur le bras de la blondinette champenoise qui était à ses côtés .. je vous présente Aliénor Vastel ... enchanté de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 19:06

vorhonwe a écrit:
Vorhonwë se redressa et remettant un peu d'ordre de sa tenue. Toujours armée d'un franc sourire, il s'inclina légèrement cette fois ci suite aux salutations.

Je suis également enchanté de faire votre connaissance sir Aimelin. Damoiselle Aliénor j'ai cru comprendre que vous veniez d'arrivé, j'espère que vous avez fait bon voyage.
Je vais vous laisser à vos obligations car je dois m'occuper des affaires Célénya. Je ne voudrai déclencher ses foudres en étant en retard deux fois dans la même journée. Encore ravi de vous avoir rencontré tout deux. Si vous avez besoin d'un coup de main pour quoi que se soit, appelez moi.


Il leur sourit, puis hissa à nouveau une malle sur son épaule et prit l'autre dans sa main libre pour les tirer vers la tente de sa soeur, tout en chantant sa petite chanson du moment.

Il était un petit croiséééé
Qui n'avait ja-ja-jamais bataillé é é.
Nin na na na na...


Il entra dans la grande tente de sa soeur, elle était vraiment spacieuse, lit de camp, pare-vent etc... le voile blanc de la tente laissait entrer la lumière ce qui était vraiment agréable. Il leva la malle de l'armure de façon a pouvoir l'ouvrir puis déposa la malle de vêtement dont sa soeur ferait bien ce qu'elle veut avec, près du lit de camp. La chaleur d'un beau solstice d'été qui approchait a grand pas se faisait ressentir dans la tente alors choisit de défaire son plastron et sa chemise de maille qu'il déposa sur la table. IL se sentit soudain bien léger, voila longtemps qu'il n'avait retiré son équipement pour se détendre. C'était un des moment calme de ces derniers temps, hormis les batailles et les entraînements il n'avait eu de temps pour rien d'autre. Un courant d'air se glissant dans sa chemise de lin, il respira un grand coup avec de s'atteler à l'ouverture de la malle d'armure.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 8 Juin - 19:06

Alienor Vastel a écrit:
[Campement des Vassaux de Dotch de Cassel, oui encore !]

Regard perplexe lorsqu'il compara le doux bercement des oriflammes dans le vent à sa façon de descendre de cheval, se demandant si c'était du lard ou du cochon. Réponse courtoise et galante à sa remarque, ce qui en soi n'était pas pour lui déplaire, loin de là, ou réplique du berger à la bergère ? La petite blonde reporta ses pervenches vers sa monture, essayant de se souvenir de la façon dont elle s'en était laissée glisser à terre, action qui d'ailleurs chez elle relevait plutôt du réflexe depuis le temps qu'elle montait. De toute façon, l'important était le résultat, toucher le sol, et au final sur les deux pieds si possible !

Et petit rire espiègle tout juste retenu lorsqu'il éprouva de la difficulté à répondre à sa question, qui ne lui semblait pourtant pas si difficile. Petit rire qui s'effaça lorsqu'il passa derrière elle, pour laisser place à un léger sourire, son coeur battant soudainement plus fort dans sa poitrine qui se souleva dans une large inspiration à sentir sa présence dans son dos et son souffle traverser ses cheveux jusqu'à son cou telle une caresse alors qu'il répondait à son murmure. Moment de trouble furtif et rapidement caché, habituée qu'elle était à ne pas vouloir exprimer ses émotions, en général du moins... Mais qui, plus que les mots, lui faisait se rendre compte combien sa compagnie lui avait manquée durant ses quelques jours d'absence. Et combien elle avait plaisir à le retrouver.

L'adolescente dirigea son regard vers la tente qu'il lui désignait avant de se décaler légèrement pour à nouveau faire face au jeune homme, souriante.


Même un baquet ? Humm, vous avez pensé à tout, une hostellerie tout confort ! Et vous avez lu dans mes pensées, je me disais justement en arrivant qu'avec le chemin que je viens de parcourir, et toute cette poussière, me plonger dans une eau bien chaude serait des plus délicieux...
Quant à Etoile, je la confierai volontiers à vos gens, le temps du moins de poser mes affaires...


Ses affaires d'ailleurs, qu'elle détacha prestement de sa monture avant de remarquer l'homme qui s'avançait vers eux pour les saluer. Elle laissa sagement le jeune seigneur faire les présentations, regardant intriguée les malles que celui qui venait de se présenter comme l'écuyer de Célénya charriait avec lui. Bon sang, fallait vraiment tout ça pour jouter ?
Avant de se reconcentrer sur les deux hommes et de répondre souriante au salut de Vorhonwë, d'un signe de la tête accompagné d'un sourire.


Ravie également de faire votre connaissance, Messire. Le voyage fut bon, je vous remercie... sourire qui s'élargit encore et l'arrivée meilleure encore. Regard dirigé vers les malles, puis qu'elle se reporta vers l'homme Et bien, bon courage pour installer tout ça !

Aliénor le regarda s'éloigner quelques instant, puis se tourna vers Aimelin et lui prit spontanément la main qu'il avait posée sur son bras avant de l'entraîner en riant.

Allez, venez donc me faire visiter le palais que vous m'avez attribué !


[Sous la tente de la blondinette]

Pan de toile poussé puis qui retombe derrière eux, et regard circulaire qui balaye l'intérieur de la tente avant de s'arrêter un instant sur le fameux baquet. Hm... plus tard ça, la petite blonde trouverait bien un moment.
Et les yeux qui continuent l'inventaire. C'est vrai qu'elle ne s'était pas posée la question de savoir ce qu'elle trouverait sur place, elle avait imaginé... elle n'avait rien imaginé en fait. Elle n'avait mis dans ses sacoches que quelques vêtements et affaires de toilettes, et sourit
in petto aux réflexions qu'Ysabault lui auraient faites sur son imprévoyance et sa spontanéité, la chargeant davantage que ce qu'elle avait emporté. Oui mais voilà, sa nourrice n'était plus là pour veiller sur elle et de toute façon la blondinette n'avait besoin de rien d'autre pour les quelques jours qu'elle allait passer ici. Un lit, il y avait ; un toit -regard vers le haut, c'est imperméable au moins, ce truc, au cas où ?- il y avait ; et une compagnie qu'elle appréciait et auprès de laquelle elle se sentait en confiance, il y avait aussi.

Elle se dirigea vers le lit et y laissa glisser ses affaires, avant de se tourner et de se rapprocher du jeune seigneur, plongeant ses pervenches dans ses prunelles grises, s'apercevant qu'il était peut-être inconvenant qu'elle l'ait entraîné ainsi.


Je ne veux pas imposer ma présence sans rien faire, c'est quelque chose que je n'aime pas, en quoi pourrais-je aider ? Et d'ajouter avec un rire léger Ne me demandez pas de faire la cuisine, en revanche, ça n'est vraiment pas dans mes compétences !
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Jeu 9 Juin - 18:55

Aimelin a écrit:
Il regardait s’éloigner Vorhonwë avec les malles d’un air perplexe se demandant si Ptit apportait toutes sa garde robe en tournoi. Pourtant l’était pas bien grande ni grosse pour avoir une armure qui tienne tant de place pensait il. Un regard vers sa tente alors que la blondinette l’entrainait en riant.

un palais ! si cette tente est un palais, qu’allez vous penser du domaine lorsque vous le verrez. Je vais être obligé de faire tomber quelques murs pour le rendre moins vaste.

Une pensée pour le lavardin tandis qu’Aliénor soulevait les pans de la tente pour entrer, le précédant. Un petit regard instinctif derrière lui et il se glissa à l’intérieur du palais.

Palais meublé d’une couche qui reposait sur un tapis, d’une table avec deux fauteuil, et d’un baquet lui aussi posé sur un support de bois. Le grand confort c’était vrai. Il la regarda amusé, comme bien souvent. S’il avait avec elle des discussions qui les ramenaient parfois dans le passé et qui laissaient quelques planer un peu de nostalgie entre eux, ils avaient bien souvent des moments de taquineries qu’il aimait. Il se sentait revivre à chaque fois qu’ils étaient ensemble et même s’il ne pensait pas à demain et ne profitait que du moment présent, il se sentait heureux et prêt à affronter les pires choses. En se rendant à Etampes et discutant avec la petite Angelle, il s’était rendu compte qu’Aliénor lui manquait lorsqu’il ne voyait pas les deux pervenches auxquelles ils s’habituait.

Un sourire en la suivant du regard lorsqu’elle posa ses affaires et revint vers lui plongeant ses yeux dans les siens, puis un air réfléchi à ses questions. Elle voulait rendre service et il avait besoin d’aide pour se préparer. Mais devait il lui demander alors qu’habituellement Ernest le faisait ? peut être trouverait elle la demande un peu inhabituelle.


pour la cuisine vous êtes sauvée, nous avons notre cuisinière et une tente où nous pouvons prendre nos repas ou nous les faire porter.

Il se mit à rire et enchaina en la regardant d’un air malicieux.

vous êtes ici pour profiter et vous reposer, et votre présence est déjà à elle seule un plaisir et un encouragement, ne vous sentez donc obligée de rien, juste d’être là et heureuse... petite hésitation ... mmm à moins que cela vous amuse de jouer l'Ecuyer de l'Ebouriffé.

Il lui offrit un petit sourire, en se retenant de rire pensant à la proposition qu’il lui faisait. Les joutes où il était tombé de cheval avait dû un peu le secouer.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Ven 10 Juin - 11:04

Alienor Vastel a écrit:
[Une tente, un ébouriffé et une blondinette]

Haussement de sourcils surpris et... surpris ! Son écuyer ? Et bien, elle ne s'attendait pas à ça ! Elle n'y connaissait pas grand chose, mais il lui semblait bien que l'écuyer, c'était celui qui était chargé d'équiper le jouteur. Fallait qu'il soit tombé sur la tête, ou follement téméraire, pour proposer un truc pareil à la petite blonde au vu de son inexpérience ! D'ailleurs, ce n'était pas Ernest qui s'y collait d'habitude, du moins c'était ce qu'elle avait cru comprendre lorsqu'elle était allée encourager l'ébouriffé aux joutes Minerve ?
Hm... la proposition méritait cependant qu'on s'y arrête, même si elle savait déjà la réponse qu'elle allait y donner...

Et en attendant, peut-être aussi pour le faire languir un peu, petite moue boudeuse comme elle sait les faire, en constatant par ailleurs qu'il n'avait même pas songé à profiter de l'intimité de la tente pour sceller leurs retrouvailles par un baiser. Bon d'accord, ils ne s'étaient pas vus de quelques jours seulement, mais quand même !

Enfin, rassurée un peu quand même, l'adolescente, de ne pas avoir à se coller aux fourneaux, elle dont les seuls talents culinaires consistaient à couper des légumes, croquer des fruits et faire cuire des oeufs. D'ailleurs, en parlant de se faire cuire un oeuf...


Votre... hm, écuyer ? J'ai bien peur d'en être incapable, je serai bien fichue de confondre les différents éléments de votre... arf, ça s'appelait comment d'ailleurs ? Elle en avait bien vu dans la salle d'armes de Pomponne, mais pour ce qui était du vocabulaire, il lui manquait encore quelques notions ! ... enfin de cette chose que vous portez, et de les placer à l'envers, ce qui ne serait pas forcément des plus efficaces ! Ajoutant avec un grand sourire faussement angélique Je vais donc décliner et laisser ce soin à ceux qui sont compétents pour le faire !

Et comme elle avait envie de le taquiner, puisque son murmure de tout à l'heure, quoiqu'innocent, avait eu l'air de le déstabiliser quelque peu, elle prit un malin plaisir à le reproduire de façon plus consciente cette fois, sourire espiègle sur ses lèvres tout contre son oreille pour lui chuchoter En revanche, je vous promets d'essayer si vous arrivez en finale...

Avant de poser un baiser sur sa joue -ben oui, faudrait qu'il s'en contente- et de le pousser en riant vers la sortie. Ouste, puisque vous m'autorisez à me reposer, je vais faire mander de l'eau chaude pour ce bain qui me fait tant envie !
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Ven 10 Juin - 11:05

Ptitmec13 a écrit:
Ptit sourit, amusée de voir Vorhy pester contre ses bêtes. Elle lui avait pourtant dit qu'il y avait assez de place sur les charrettes pour les malles et même le mâle d'ailleurs, mais il avait tenu à ses mules. La prochaine fois peut être profitera-t-il de l'aubaine. Enfin faudrait-il encore que la gouvernante d'Aime ne trouve pas encore un objet de confort pour chacun à rajouter à la cargaison. Cette fois ci c'était des baquets. La prochaine fois ce sera quoi? Les lits à baldaquins? Cela partait d'un bon sentiment, certes, et au final Ptit était bien contente de pouvoir profiter du baquet pour se délasser après les joutes.
Elle le regarda en souriant charger sa malle de vêtements sur l'épaule, ça va elle était presque vide, donc assez légère à porter, elle n'était pas adepte des froufrous et corsets. Elle était plutôt braies et chemises amples.
Bon ben puisqu'il avait laissé les mules là avec sa monture elle allait se charger de les faire amener rejoindre l'endroit des équidés. Les 3 rennes dans la même main elle se dirigea vers le petit groupe qui se disloqua avant qu'elle ne puisse les atteindre, retenue quelques peu par les mules qui semblaient être réticentes. Elle haussa les épaules et avança doucement vers le centre du campement pour faire signe au palefrenier qui venait s'occuper de la jument d'Alienor de prendre aussi les deux mules et la monture de son frère.
Coup d’œil amusée en direction de la tente d'Alienor, qui sait quelles taquineries étaient encore en train de fuser entre eux.
Tout sourire elle la dépassa pour entrer dans la sienne où elle resta interdite passant le pan de porte. Une instant.. Court assurément mais qui lui paru une éternité.


Excusez moi messire, n'auriez vous point aperçu mon frère? Il me semblait l'avoir vu entrer ici avec son armure..

Sourire en coin elle s'avança au centre de la tente, regardant derrière le paravent au passage si le baquet pour les bains était en bonne place. Puis revint sur Vorhonwë en regardant l'armure.

Tu n'as pas trop eu de mal pour la réparer?
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Ven 10 Juin - 11:05

Aimelin a écrit:
[Une tente, un ébouriffé et une blondinette]


La réaction de la blondinette était assez comique à voir et le jeune homme faisait son possible pour garder son sérieux tout en priant Aristote qu'elle refuse. Il venait de réaliser que se présenter en chaisne ou caleçon long devant elle n'était pas vraiment ce qu'il désirait. Un moue boudeuse qui lui fit penser qu'il ne l'avait pas embrassé pendant qu'ils étaient seul sous cette tente. Et pourtant ça n'était pas l'envie qui lui manquait, comme à chaque fois qu'il la voyait de toute façon. Il faillit avoir le temps de se pencher, mais son geste fût interrompu avant même de commencer, par la prise de parole de la jeune femme..

Petite grimace accompagnée d'un haussement de sourcils et d'un sourire.


brigandine… contrairement au harnois qui est fait de fer la brigandine est revêtue de plusieurs couches de tissus épais, ce qui lui donne un aspect plus agréable… et puis elle est plus légère… il avait répondu machinalement se faisant l'avocat des brigandines. Il faudrait qu'il pense à parler à Terwagne de son don caché d'avocat d'ailleurs.

Alors qu'il pensait qu'elle allait lui donner un baiser, voila t y pas qu'elle recommençait à lui murmurer en laissant ses lèvres à porter de son oreille, ce qui avait pour effet de faire sortir au jeune gars, des phrases légèrement emmêlées et fouillies. Si ce simple contact le mettait dans cet état, il ne préférait pas imaginer l'approfondissement de certains sujets qu'ils s'étaient promis d'évoquer dès son retour.

En attendant, arriver en finale … voilà bien le but qu'il venait de se fixer à l'instant pour ces joutes.


mm.. moui.. d'ac.. bon.. que c'était agaçant et si je ne vais pas en finale

Le baiser sur sa joue lui coupa la parole tandis qu'il posait ses mirettes grises sur elle avant qu'elle ne le pousse en riant vers la sortie alors qu'il se mettait à rire lui aussi. Il ralentit la force de la blondinette et s'arrêta apres avoir soulevé les pans de la tente pour se retourner et lui faire face, un sourire taquin sur les lèvres.

Un regard vers le paravent et le baquet dissimulé derrière, avant de continuer sa phrase interrompue.


je vous promets de ne pas regarderqu'est ce qu'il pouvait être menteur par momentet je vous apporterai moi-même les sceaux d'eau chaude

Avant qu'elle n'ai le temps de répondre il lui déposa un baiser sur les lèvres, ni trop long ni trop rapide, juste ce qu'il fallait pour en apprécier la saveur, en murmurantdélicieux comme toujourset se recula en souriant… je demande à Ernest de vous porter votre eau.

Il lui offrit un grand sourire et lui fit un petit signe de la main avant de faire demi tour pour prendre la direction de la lice non loin de là. Il devait aller voir le tableau d'affichage afin de vérifier si une fois de plus il devait passer les éliminatoires, et puis la sachant dans son bain, il préférait ne pas rester à proximité.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Lun 13 Juin - 17:44

vorhonwe a écrit:
Citation :
Excusez moi messire, n'auriez vous point aperçu mon frère? Il me semblait l'avoir vu entrer ici avec son armure..

Hum... un petit bossu, avec la tête de travers, le regard vitreux, une épée si longue pour lui qu'elle laisse un sillon dans le sol derrière lui, chemise de maille façon robe de chambre et pantalon vert associé a des bottes de cavalerie trop grande lui arrivant mi-cuisse et lui donnant une démarche assez comique... non pas vu.

Il sourit à sa soeur.

Par contre, vous avez a votre disposition un jeune écuyer enfin presque jeune. Talentueux en forge et habille de ses mains.

Vory contempla l'armure qui était soigneusement rangée dans la malle à la verticale. Il souvenait bien du mal qu'il avait eu pour rattraper le casque. Pendant quelques instants il avait même failli le jeter de peur qu'il l'aie trop fragilisé. Les bordures d'or frappé de l'arbre entourant le visage de Célénya l'avait quelques peu freiné, il avait alors plongé le casque dans des pierres vives, concentrant la chaleur sur le point d'impact puis le frappant doucement, enfin pas trop quand même, pour redresser progressivement l'arrondi métallique. Un enfer pour ne rien esquinter.

Un véritable jeu d'enfant. J'ai changé quelques sangles de cuir et j'ai fait un lustrage intégrale. Prête au service.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Lun 13 Juin - 17:44

Alienor Vastel a écrit:
[Une tente, une blondinette et un ébouriffé, ah bah non il n'y est plus !]

Les yeux fermés quelques instants, pour mieux savourer la douceur de ses lèvres sur les siennes -ah quand même !- et même pas le temps de lui répondre qu'il s'éloigne déjà. Pervenches songeuses qui le suivent un moment avant que la petite blonde ne rentre sous sa tente laissant tomber le pan de toile derrière elle, un léger sourire sur les lèvres.

Elle se dirigea vers le lit sur lequel elle s'assit et entreprit de retirer ses bottes. Ca n'était pas forcément des plus élégants avec la jupe ample qu'elle portait pour monter, mais ça avait l'avantage d'être pratique. A moins que ça ne soit la jupe qui ne soit pas des plus appropriées, mais elle s'en fichait, elle détestait les braies, n'en portant que lorsque l'occasion s'en faisait impérative, autrement dit rarement !

Ernest se présenta avec les premiers seaux et commença à en remplir le baquet sous l'oeil de l'adolescente qui en profita pour défaire ses affaires. Robes lissées et posées sur le dossier d'un des fauteuils, brosse à cheveux, onguents et un petit miroir en étain placés sur la table, avant de glisser la main dans un pli de sa jupe, d'en retirer la dague qui y était cachée et de la poser à côté. Sacoches déposées au pied du lit, desquelles elle tira une petite fiole dont elle alla verser le contenu dans le baquet enfin empli et fumant, et dont le parfum d'huile de rose et de lavande s'éleva sous la tente.
Un regard vers l'entrée du "palais" pour s'assurer qu'elle était seule, et elle passa derrière le paravent, délaçant son corsage et laissant doucement glisser sa jupe à terre jusqu'à se retrouver vêtue de son seul médaillon qui ne la quittait jamais, rose et chardon entrelacés. Quelques pas avant d'enjamber le baquet et de s'enfoncer dans l'eau chaude et parfumée avec un soupir d'aise.

Et les yeux à nouveau fermés, elle s'immergea totalement dans l'eau et n'en ressortit que lorsque le manque d'air l'imposa, visage offert à la chaleur émanant du bain mélangée à celle régnant sous la tente. Pensées qui revinrent sur les paroles échangées... Il lui avait dit que sa seule obligation était d'être là et d'être heureuse, et elle l'était. Passer ces quelques jours loin du quotidien, se découvrir dans un cadre différent de celui dans lequel ils évoluaient depuis qu'il était arrivé à Troyes, s'amuser de ces taquineries entre eux et continuer ces discussions faites de mots, de regards et de sourires, être tout simplement avec lui sans s'inquiéter de savoir de quoi demain sera fait, voila qui la rendait heureuse. Elle s'étonnait parfois de la complicité rapide qui s'était nouée entre eux, il était surement parmi ceux qui la comprenait le mieux, même si elle gardait encore beaucoup de choses par devers elle, comme pour se protéger.

Hm, qu'avait-il dit d'autre ? Qu'Ernest allait lui porter son eau... non avant... ? que leur baiser était... non, avant encore... Le cerveau de la blondinette rembobina ce qui avait été dit jusqu'à assembler les différentes parties des phrases qu'il avait prononcées juste avant qu'elle ne le mette dehors. Et pervenches qui s'ouvrent dans un hoquet de surprise lorsque l'ensemble de la phrase prend son sens. Hmpf !!! Qu'elle accepte de l'équiper de sa brigandine -petite fierté, elle avait bien retenu !- s'il accédait à l'objectif qu'elle lui avait fixé, c'était une chose, qu'il lui apporte les seaux d'eau pour son bain dans le cas contraire en était une autre ! Et ça voulait dire quoi, "je vous promets de ne pas regarder" ? Manquerait plus qu'en plus il lui savonne le dos, tiens ! Quoiqu'avec les yeux fermés (les mirettes grises, pas les pervenches, faut suivre !), l'exercice pouvait s'avérer amusant... voire intéressant...

Et c'est avec un petit sourire en coin qu'elle attrapa le drap posé à côté du baquet et sortit du bain bienfaisant. Cheveux frictionnés de l'étoffe pour les sécher un peu, la chaleur se chargerait du reste, en même temps que la blondinette traversait la tente inondée du soleil vif de cette fin de printemps. Robe bleue passée, toute simple et assortie à la couleur de ses yeux, banolier lacé, ajusté haut et soulignant sa taille et son décolleté, cheveux brossés et laissés libres et encore humides dans son dos.
Avant d'enfiler ses chausses et de sortir de la tente pour aller aux nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Lun 13 Juin - 17:45

Aimelin a écrit:
[Pendant ce temps.... un ébouriffé et un écus ]

"Comme il serait doux d'être auprès de vous
Dans ces moments où
Vous refermez la porte derrière vous.
Pour me cacher tout, le meilleur de vous
Toutes vos manies
Ces coins secrets qui me sont interdits..."
(Lama - La salle de bains)



Il n'était pas sur la liste des éliminatoires, cela le rassurait vu ses performances assez médiocres des deux dernières joutes. Un soupir en prenant la direction du camp, des pensées plein la tête. La blondinette en occupait la plupart tandis qu'il marchait en souriant, saluant les quelques personnes qu'il croisait. Un regard vers la tente d'où il était sorti quelques minutes auparavant en se dirigeant vers la sienne. Depuis combien de temps ne s'était il pas senti aussi bien.

Il en écarta les pans, jeta un regard amusé vers le paravent qui abritait le baquet des regards et posa ses yeux sur le bouclier posé dans un coin de la tente, à côté de son épée. Il s'en empara et ressortit s'installer sous l'arbre en face de sa tente afin de le nettoyer de la poussière du voyage, un oeil sur celle d'Aliénor tandis que ses pensées vagabondaient gaiement.
Lui apporter l'eau pour son bain, voila qui avait été une riche idée mais pour cela il devait perdre. Froncement de sourcils accompagné toutefois d'un sourire rêveur qui le remplaça bien vite en levant les yeux de son ouvrage pour les diriger vers la tente.
    "Derrière le verrou j'attends et je bou, dans ces moments longs
    Ou courts c'est selon, que faites-vous donc ?
    J'entends des bruits mous, qui me rendent fou, des bruits de cotons
    Des bruits de chiffons, des bruits de flacons
Que faisait elle à ce moment précis. Etait elle dans l'eau ? sans doute. Rêvait elle ? Il essayait d'arrêter son imagination qui lui affichait devant les yeux les images d'une jeune blondinette en train de se délasser, les yeux fermés, faisant juste remuer l'eau par ses rares mouvements. Air rêveur qu'il abandonna en saluant un homme passant non loin de lui.
    " Vous parfumez-vous, ou bien buvez-vous, quelques vins bizarres
    Que vous cacheriez au fond d'un placard ?
    Quel beau rendez-vous que vous avec vous !
    Je n'entends plus rien
    Etes-vous en train d'admirer vos seins ?..."
Surtout ne jamais penser à ce que peut bien faire une femme, lorsqu'elle vous met gentiment à la porte en vous annonçant qu'elle va prendre son bain. Ne pas penser, ne pas imaginer, au risque d'avoir encore l'air idiot en bredouillant quelques phrases inaudibles lorsqu'elle sortirait.

Apres ces quelques rêveries, l'écus aux armes d'Etampes placé entre ses jambes, brillait de mille feux et il le regarda d'un air satisfait, avant de diriger à nouveau ses prunelles grises vers la tente en question.
Il ne pouvait s'empêcher de penser à leur rencontre à Vincennes, à leur relation née naturellement sans qu'il ai fait aucun projet. Elle avait été tout d'abord la fille de Magd, son amie, et puis au fil des jours depuis qu'il était à Troyes, elle était devenue Aliénor, une jeune femme dont le charme et la fraicheur lui avaient fait retrouver le sourire.

Il n'avait pas encore vingt et un printemps, mais les derniers mois, ou dernières années en Béarn, l'avaient fait vieillir. Quasi l'avait tourmenté de nombreux mois, et puis l'ambiance malsaine et lourde, et puis Vae Victis, et puis ces longs mois avec les hérétiques et lions, où les tensions l'avaient doucement usé malgré la présence de Dancetaria à ses côtés depuis l'été 57.
Dance, comme elle lui manquait par moment. Elle était comme Aliénor, pleine de vie, toujours en train de rire et il avait recommencé à vivre auprès d'elle.. et puis le sort qui une fois de plus s'était acharné sur lui, emportant son amour avant qu'ils n'aient plus vivre tout ce qu'ils projetaient.

Il leva les yeux, fixa quelques instants un rayon de soleil qui venait jouer sur l'écus rouge et or, laissant tomber une bande où l'on voyait danser tout un tas de petites poussières. Un murmure ...
tu me manques... avant de regarder à nouveau la tente. La blondinette champenoise lui faisait oublier tout ce qui lui était tombé dessus, et même s'ils ne pensaient pas à demain et vivaient le présent, en savourant chaque moment passé ensemble, il était heureux lorsqu'il était avec elle, et il se sentait apaisé. Et au milieu de leurs échanges, discussions, rires et taquineries, il retrouvait la sérénité.

Il regarda une dernière fois l'écus et se redressa, jetant un oeil vers les chevaux avant de revenir sur la tente de la blondinette au moment où les pans s'écartaient pour la laisser sortir. Une petite lueur éclaira les mirettes grises du jeune lieutenant en la regardant. Une fort jolie robe assortie à ses yeux, ses cheveux encore humides laissés en liberté, il la contemplait, laissant son regard la parcourir de la tête aux pieds. S'il avait écouté son coeur il l'aurait rejointe, attrapé par la taille, et lui aurait fait faire demi tour pour revenir sous la tente pour une discussion plus approfondie comme ils se l'étaient promis, mais il n'en fit rien et se contenta de la regarder en souriant.

Il allait pourtant devoir se lever plutôt que de rester assis avec son air de ravi sur le visage. Il posa donc son écus contre l'arbre et se dirigea vers elle et posa quelques secondes son regard sur son médaillon mis en valeur sur son décolleté, avant de lever ses yeux gris vers les siens.


cette robe vous sied à merveille

Il n'était pas souvent auteur de compliments mais il devait bien justifier l'air qu'il devait avoir à la regarder ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 15 Juin - 12:23

vorhonwe a écrit:
Vorhonwë avait été observé les éliminatoires du tournoi qui avait été quelques peu expéditifs. Les concurrents avaient montré qu'ils étaient adroits dans leurs touches et puissant dans l'impact. Il ne s'inquiétait pas pour sa soeur, elle avait beaucoup travaillé lors de leur entraînement. Il retourna dans la tente de Célénya en vue de la préparer au 8eme. Il semblait qu'elle avait déjà combattu contre son adversaire et que le résultat avait été malheureux pour elle. Elle aurait surement a coeur de prendre sa revanche.

Ma soeur! au travail! Il est temps de mettre ton armure et de porter haut tes couleurs!

Une brise traversa la tente de Célénya, le temps s'adoucissait et serait plus clément pour les braves chevaliers en armure. Il sortit le pupitre qui maintenait l'armure dans la malle. Cette période de repos et de loisir en compagnie de sa soeur lui faisait grand bien. Malgré sa charge d'écuyer, il pouvait reprendre des forces facilement et le confort ne manquait pas. Il avait préparé un petit coin près du feu de camp pour y passer une nuit tranquille après les tournois de la journée et les festivités. Pour le moment, pas le temps de penser à autre chose que sa soeur; il se devait de l'équiper rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 15 Juin - 12:24

Ptitmec13 a écrit:
[Au matin des 8èmes... Tente de Célénya]

Allongée sur sa couche, Ptit rêvassait. Son genou l'avait lancée toute la nuit elle trainassait donc quelque peu essayant de se ressourcer un maximum avant l'épreuve. La chance était pour elle, elle passait en fin de joutes...
Elle regarda son frère qui entrait en souriant, il avait l'air en pleine forme lui.

Elle s'étira, tel un chat qui s'éveille et planta son regard azur sur son écuyer.


Oui oui il est temps.. Il parait...

Sourire moqueur elle jouait la nonchalante... Elle essayait de donner le change en fait mais la vérité c'est qu'elle savait ne pas avoir assez dormi pour avoir une chance de battre le Pair de France, surtout avec sa blessure. Bien sur elle avait à cœur de donner tout ce qu'elle avait pour égaliser les victoires face à son adversaire du jour, mais cela ne l’empêchait pas d'être réaliste. Ces derniers temps elle avait enchainé les joutes, la fatigue s'était même fait sentir au point de se faire blessée par le Duc, lui était frais comme un gardon...

Tu as gagné, je me lève... Mais va falloir que tu te tournes noméoh... Voir une Dame dans sa tenue de nuit tsss.... Quelle inconvenance!!!!

Elle masqua sa grimace par une petite rire cristallin pendant qu'elle se levait pour rejoindre l'arrière du paravent où elle pourrait passer ses braies et chemise de lin faites pour accueillir l'armure. Il savait que c'était pour le taquiner car elle se foutait bien pas mal de l'inconvenance, à plus forte raison dans la sphère privée de sa tente.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 15 Juin - 12:24

vorhonwe a écrit:
Il regarda Célénya s'éveiller, il hésitait entre le sceau d'eau et le lit en cathédrale mais il n'était pas vraiment recommandé de la réveiller ainsi. Lui avait véritablement bien dormi près du feu qui avait été un véritable ami pour la nuit. Elle s'étira dans son lit profitant des derniers instants de répit pour la journée, il attendit patiemment qu'elle veuille bien se lever.

Citation :
Tu as gagné, je me lève... Mais va falloir que tu te tournes noméoh... Voir une Dame dans sa tenue de nuit tsss.... Quelle inconvenance!!!!

Vory rit de bon coeur en écoutant sa soeur et se retourna en s'inclinant bien bas, faisant un geste théâtrale de bras.

Si ma Dame de Lasson veut bien m'excuser... Je me retourne et laisse cette vue à certain jeune ténébreux...

Il défit les sangles de l'armure afin de pouvoir installer l'armure sur Célénya. Il savait que son genou l'avait travaillé, mais têtu comme elle était, elle serait largement capable de gagner cette manche.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 15 Juin - 12:24

Alienor Vastel a écrit:
[Devant les tentes - Le jour de l'arrivée, durant les éliminatoires]

Regards qui se croisent, pas très longtemps ceci dit, le jeune seigneur assis sous son arbre la détaillant de pied en cap. Et légère hésitation de l'adolescente, se demandant si sa tenue était correcte pour l'occasion. C'est qu'elle n'avait pas l'habitude des joutes, la blondinette, les deux seules fois où elle y avait assisté, elle avait trouvé à loger ailleurs qu'avec les jouteurs. De toute façon, son activité ici se cantonnerait à assurer sa présence au campement ou à rejoindre les tribunes pour les encourager lorsqu'ils jouteraient, Célénya et lui. Et puis si ça ne convenait pas, tant pis, elle mettrait ça sur le compte de son inexpérience et de sa jeunesse, qui lui servaient d'excuses faciles parfois.

Pervenches qui glissent du jeune homme qui vient de se lever et se dirige vers elle, à l'écu qu'il avait posé contre l'arbre. Et un voile qui lui passe rapidement devant les yeux au souvenir d'un autre, d'azur et d'or celui-là, portant les traces du dernier combat livré par sa mère, et qui avait été porté en terre avec la dépouille maternelle selon les dernières volontés de celle-ci.
Sa mère... Le voile fit place à un nouveau sourire. Aimelin lui avait dit une fois que d'où elle était, peut-être était-elle amusée de leur rencontre. Peut-être... Ce qui était certain en revanche, c'était que d'une certaine façon elle en était à l'origine. Avait-elle inspiré à la petite blonde l'envie d'assister aux joutes des Ecuries Royales, souvenir de ces festivités auxquelles la dame de Pomponne aimait à participer ? Qui sait... Se seraient-ils parlés s'il n'avait pas été intrigué par son médaillon ? Sans doute pas...

Son médaillon d'ailleurs, dont elle connaissait tellement bien la gravure à force de la caresser du bout des doigts qu'elle pourrait la dessiner les yeux fermés. Qui lui rappelait qui elle était, mais aussi désormais leur première discussion. Et sur lequel elle se rendit compte que l'attention de l'ébouriffé était portée. Pensait-il la même chose, que le hasard est parfois bien surprenant, et qu'il s'en était fallu de peu de choses pour que jamais ce rapprochement, qui pourtant lui semblait maintenant si naturel tant elle était bien avec lui, ne naisse entre eux ? A moins que... hm...

Sourire amusé à ses paroles alors que leurs yeux se croisaient à nouveau, songeant que ce n'était pas la première fois qu'elle en entendait de similaires, qui bien souvent au demeurant voulaient dire "j'aimerais bien vous l'enlever...". Des sous-entendus qu'elle faisait semblant de ne pas comprendre, il y avait des fois où c'était quand même bien pratique, d'être blonde. Quoique là, à y bien songer, s'il continuait à la regarder et à sourire ainsi -et qu'elle aimait ses regards et ses sourires qui en disaient long sans qu'il y ait besoin de mots pour les expliciter-, elle lui aurait bien repris la main pour l'entraîner à nouveau sous sa tente, et pas forcément pour qu'il lui en fasse faire le tour du propriétaire pour le coup.

Oui mais voilà, ce n'était ni le lieu ni le moment. Pas le moment surtout, combien de temps avait-elle paressé dans son bain dont le parfum se faisait encore sentir sur ses cheveux ? Elle n'aurait su le dire, mais vu l'effervescence qui régnait alentours, il était à parier que les premiers duels n'allaient pas tarder à commencer, et que peut-être son preux chevalier devrait bientôt s'équiper, tout dépendrait du tirage au sort des éliminatoires si elle avait bien compris.

Du reste, la petite blonde se demandait si elle préférait qu'il gagne ou qu'il perde. Qu'elle lui serve d'écuyer ou qu'il lui porte l'eau de son prochain bain, elle ne savait pas comment elle réagirait. Surement spontanément, à l’instinct, comme elle l'avait toujours fait, ce qui d'ailleurs parfois lui avait joué des tours... Souvenirs déplaisants qu'elle balaye de son esprit comme elle chasserait une mouche importune d'un revers machinal de la main, le passé appartient au passé, elle ne veut penser qu'au présent.

Et quoi qu'il en soit, la question ne se posait pas encore, et la blondinette se contenta donc de répondre un simple et souriant
Merci à son compliment, avant d'enchaîner

Je crois que j'ai un peu perdu la notion du temps, je pars à trop rêver parfois, un bain, le pied d'un arbre par un jour de soleil, il m'en faut bien peu... Quelle est donc la suite du programme maintenant ?

Autrement dit... autrement dit rien en fait ! Juste savoir si elle devait se mettre en quête des tribunes -encore qu'il lui semblait bien les avoir aperçues en arrivant, toujours ça de gagné- ou s'il y avait autre chose de prévu. Ou non...
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Mer 15 Juin - 12:25

Aimelin a écrit:
[Devant les tentes - Le jour de l'arrivée, durant les éliminatoires]


La lueur qui avait traversé son regard apres qu'il l'ai complimenté sur sa robe lui avait fait quitté son air de ravi pour un sourire complice. Il ne pouvait pas nier le fait qu'elle était jolie et de toute façon quelle que soit la tenue qu'elle mettait il la regardait toujours avec cette petite lueur dans le regard, qui revenait bien souvent, il devait bien se l'avouer.

Sourire à sa réponse.


rêver est l'essence de la vie et qui ne rêve plus meurt. Et puis un bain ou l'ombre raffraichissante d'un arbre sont propices aux rêves.

Il se pencha vers elle et lui déposa un baiser sur les lèvres, se sentant enveloppé d'une douce senteur, où il retrouva ce parfum de lavande qui lui fit revenir à l'esprit des images de son enfance. Ne pas abuser des bonnes choses, surtout lorsque la situation ne s'y prêtait pas. Il se recula donc légèrement en souriant.

mmm douceur et délicate senteur.. parfum de lavande mêlé à une autre fleur…

Il allait vraiment devoir s'occuper l'esprit pour ne pas céder à cette tentation qui revenait sans cesse aussitôt qu'il était près d'elle, l'avoir dans ses bras et puis approfondir quelques questions. Hum elle lui demandait la suite du programme et il dût faire un effort surhumain pour ne pas dire son souhait de l'entrainer à l'abri des regards.

j'échappe aux éliminatoire pour une fois et les huitièmes doivent être affichés sans doute pour avoir lieu demain matinpetit sourire malicieux.. ce qui nous laisse la fin de journée en totale liberté.

Il laissa ses mirettes grises parcourir les tentes de leur petit campement relativement tranquille où l'on entendait juste les conversations et rires des gens les accompagnant, sans doute occupés à préparer repas.

Nous pouvons aller voir si les prochaines joutes sont affichées, la lice n'est qu'à quelques pas du campement, et puis flâner et pourquoi pas déguster quelque vins ou calva avant ou apres avoir régalé nos papilles avec le repas que prépare notre cuisinière.

Il voulait seulement profiter d'elle, avec un peu plus de tranquilité que lorsqu'ils étaient en taverne. Il ne pût s'empêcher de se montrer taquin en regardant Altaïr puis en la regardant à nouveau.

maintenant je peux vous montrer cette fameuse brigandine il se mit à rire, se demandant s'il préférait gagner ou perdre. La laisser s'occuper de lui pour se préparer à la dernière joute, en cas de bon parcours, était bien tentant, mais lui apporter l'eau pour son bain était quelque chose qui lui paraissait tout autant agréable, du moins pour ses mirettes à lui. Petite moue perplexe tandis qu'il se disait qu'il laisserait faire le hasard, du moins pour cette fois ci.

en attendant je vous emmène vers la lice il lui offrit son bras en inclinant le bustesi damoizelle Aliénor Vastel veut bien m'accompagner.
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Jeu 16 Juin - 14:44

Ptitmec13 a écrit:
[Une tente, Une blonde, Un écuyer... et une bande qui cherche à se faire la malle.. matin des 8èmes de finale]

Elle sourit d'un air nostalgique quand il parla de jeune ténébreux.. Elle se doutait qu'il faisait allusion à son garde préféré pourtant il n'était point là et surement qu'il ne le serait jamais. Un petit pincement au cœur elle se glissa derrière le paravent où elle ôta rapidement sa fine chemise de nuit pour passer ses bas en en laissa un replié au niveau du mollet et sa tenue de lin. Puis une image lui vint en tête en pensant ce qu'un Vicomte pourrait penser de savoir qu'elle se dévêtissait ainsi dans sa tente en présence d'un autre homme. Enfin l'image c'était surtout celle de son visage et elle pouffa de rire. Rhoo fallait-il encore qu'il lui apparaisse ainsi alors qu'elle avait quitté la champagne depuis un moment déjà. Enfin de toute façon elle savait qu'avec Vorhy elle ne risquait aucun débordement.
Lien de braies enfin noué elle le rejoignit devant le pupitre où elle s'assit sur le fauteuil afin de bander son genou. Essayant de garder son sourire chaleureux pour masquer son inquiétude elle releva légèrement le bas de ses braies sur sa cuisse et attrapa le rouleau de bandage qu'Isabelle lui avait fourni. Elle s'essaya au bandage quand le rouleau lui échappa des mains pour courir jusqu'aux pieds de son frère.


Hep, viens là toi!!! Pas la peine de t'enfuir faudra bien que tu fasses ton travail!!!


Sourire contrit envers Vorhonwë elle s'affaira à réenrouler la bande en tirant progressivement dessus.

Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Aliénor
Admin
avatar

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   Jeu 16 Juin - 14:44

vorhonwe a écrit:
Vorhonwë vit la bande rouler jusqu'à son pied, ce qui le fit se retourner. Sa soeur était déjà à le ramasser, il lui sourit amicalement et avança vers elle des qu'elle essaya de refaire le bandage. Il lui posa les mains sur les siennes toujours accompagner de son sourire et lui prit délicatement le bandage des mains.

Tu devrais me laisser faire ma soeur, j'ai la chance d'avoir une femme médicastre et elle me partage sa sagesse et ses connaissances. Au moins les plus simple, je vais te refaire un bandage simple qui te permettra de bouger ta jambe. Par contre nous devrons le changer entre chaque combat pour vérifier si tout va bien.

Il posa doucement le tissu qui faisait office de pansement sur la plaie lui faisait volontairement dépasser de chaque coté ainsi, avec le bandage, Il put le bloquer pour qu'il ne bouge pas de la blessure. Un tour autour de la cuisse, on croise sur le genou, puis un autre tour juste en dessous du genou. Il serre légèrement, histoire que tout cela soit bien utile et tienne durant le combat des 8eme puis commence à remonter, le faisant tourner autour du genou jusqu'à recouvrir la totalité du pansement. Une petite attache à l'extérieur de la cuisse pour ne pas gêner avec le frottement et c'était fini.

Maintenant nous devrions nous hâter de t'enfiler cette armure avant que tu ne sois en retard pour ton premier combat de la joute.

Il s'en retourna vers l'armure pour prendre les premières pièces qu'il devrait mettre sur Célénya
Revenir en haut Aller en bas
http://jardinsecret.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joutes de Chaumont - Campement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joutes de Chaumont - Campement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ambre de chaumont 2010
» [Vendredi 29 Octobre] Stage à Chaumont (52)
» Je suis nouvelle et j'habite à chaumont-gistoux - Belgique
» Le potager de couleur de Chaumont
» L'idéal chaumontais : spécialité de Chaumont !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP d'ici et d'ailleurs :: RP Archives 1459- :: Année 1459-
Sauter vers: